Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

mercredi 25 janvier 2017

3 amants... et demi !

Beaucoup de personne prennent de mes nouvelles de temps en temps...
Amis , genre de ma famille et même parfois des lecteurs de ce blogue.

"Hey Mariposa, tu n'écris plus? "

"Hey Mariposa, on s'ennuie de toi ! Qu'est-ce qui se passe de nouveau?"

"Hey Mariposa, Tu as quelqu'un dans ta vie? Tu es en amour? As-tu rencontré quelqu'un de nouveau?"

(and etc...)
........

Surtout qu'avec le temps des fêtes qui vient de passer, mon automne passé dans les différents baby-shower de copines enceinte et les filles de la job toujours aussi avides de potins, c'est pas les questions sur ma vie amoureuse qui ont manquées ces dernier temps.

Ça fait des années qu'on me pose les mêmes questions tout le temps. On veut savoir  Parfois même dans des situations un peu inappropriées. Ça gosse parfois. Mais je m'en sort toujours bien dans mes réponses. Très peu de gens connaissent vraiment les détails intimes de ma vie privée et c'est fort probablement mieux ainsi. J'ai quelques amis qui connaissent ma vie un peu plus intimement et qui connaissent mes philosophies de vie quant à la vie de couple. Eux savent un peu plus ce qui se passe dans ma vie, mais reste que maintenant, il n'y a que très peu de personnes qui sont au courant de ce qui se passe dans mon intimité.

L'autre jour, dans un des podcast que j'ai enregistré avec mon ami Mike Tremblay, il me demandait:

" Coudonc Mariposa, tu as combien d'amants présentement ? "

Moi: " En fait, euhh.... j'ai 3 amants et demi ... "


Bien sur, c'est le "et demi" qui a piqué la curiosité de mon ami Mike. C'est quoi ce putain de chiffre?!


Ok, je m'explique.


On commence par la "moitié" d'amant : Adam

On se souvient tous d'Adam, ce bel entrepreneur de mon âge rencontré via des amis communs. Une invitation dans un party. Du sexe torride dès la première rencontre. Une belle chimie corporelle instantanée. Mais surtout ce qui a été le point culminant de la relation: Un fantasme mutuel réalisé ensemble. Ce qui veut dire, un week-end de rêve à Québec accompagné de Mamz'elle J. Resto , champagne, chambre d'hôtel spacieuse ... mais surtout trip à 3 décadent que tout le monde se souviendra toute sa vie. On ne s'est pas fréquenté longtemps. Peut-être genre 3 mois. Mais chaque fois fût un WOW! Malgré cette chimie physique, Adam et moi sommes un peu à l'opposé l'un de l'autre psychologiquement et avons une façon de voir les choses trop différemment pour qu'on ait eu l'idée que ça pouvait aller plus loin qu'une relation basée sur les plaisirs charnels. Aucun malentendu sur nos intentions. Un beau jour, Adam s'est fait une blonde. Nous sommes toujours resté en contact et de bons amis. L'histoire avec Adam, c'est que malgré qu'il soit en couple, ça n'a jamais empêcher nos échanges sexy via texto. Je crois qu'on a jamais vraiment éteint la petite flamme qui nous allume l'un et l'autre.

C'est ça l'histoire!!!

Man, ça doit bien faire presque 4ans. Et on continue de s'allumer perpétuellement. Je me réveille tôt le matin. Lui aussi. Souvent, il me texte à 6h30. On se jase, on s'allume tranquillement. Même dans un tourbillon d'une routine matinale à faire le déjeuner à ma fille en vitesse pour qu'elle parte à l'école, il réussit à m'allumer. Parfois, dans un moment d'excitation, on s'envoie des photos osées. Des photos prises sur le vif, des minis vidéos . On s'échange beaucoup de fantasmes et de souvenirs. Vraiment, j'ai un désir intense pour Adam ... mais y'a juste UN gros problème ...

IT NEVER HAPPEND AGAIN!!!!

Criss!! En 4 ans. On s'est jamais revu !!!!

Et c'est pas comme si on ne pouvait pas forcer le destin!!

Je l'ai toujours dit et je le re-dit: Un gars qui a envie de te voir prendra les moyens pour y arriver!

Et si ça n'arrive pas, c'est qu'il y a une raison. Point final.

Adam me tease perpétuellement. C'est comme son passe-temps favori on dirait. Il me fait souvent sentir comme si j'étais son jouet. Monsieur a une pause entre 2 clients importants et a un besoin soudain de se soulager l'engin ?! Hop, un texto à Mariposa: "Je suis Horny. Allumes-moi!"
Il est très directif dans ses demandes. Il veut que je sois à sa disposition NOW. Sur le champs. Et quand je lui fait mention que je suis occupée, quand j'ai plus ou moins le goût ou dans une facheuse position pour répondre, il peut devenir très insistant. On dirait que ça l'allume encore plus! C'est un homme qui peut se montrer parfois très dominant. Ça parait beaucoup au lit. Amateur de rough sex, de fellation profonde et de domination. C'est drôle, mais y'a quelque chose qui me dit qu'il est tout le contraire de ça quand il baise sa femme. Qu'il ose pas s'éclater au lit autant qu'il le faisait avec moi.
Peut-être juste une impression aussi.


Donc, en 4ans on s'est jamais vraiment revu. Sauf une fois où il était passé venir me voir en vitesse à mon chalet. Une visite éclair de 20min qui a fini en fellation dans le salon. Un quickie, un vrai. Zéro pénétration. Il a éjaculé dans mon visage après m'avoir enfoncé sa queue hyper profondément dans la gorge. On s'était laissé sur notre faim. Il était reparti rejoindre sa blonde par la suite, me laissant seule et à moitié assouvie de sexe dans mon grand chalet sur le bord du lac.

Bien sur qu'on se relance. Souvent. Mais on a des horaires qui ne fittent pas ensemble.

Le problème avec Adam, c'est qu'il m'invite toujours à la dernière minute.

Pis les plans qu'il propose, même s'ils sont hyper excitants, restent un peu des plans un peu merdiques.

" Je suis seul au chalet, allez saute dans ta voiture pour te taper 1h30 de route pour venir recevoir la baise que tu mérites!  pendant seulement 1heure pour ensuite retourner chez toi comme une vraie dinde ....    "

GENRE!


J'ai beau fucking fantasmer comme une folle sur prochaine baise torride avec lui, on dirait que je le sais au plus profond de moi que ça arrivera pas. Adam ne crée pas d'occasion. Il m'en invente à des moments inopportuns. Comme si chaque fois qu'il me tendait une perche, il savait très bien que je n'étais pas en mesure de la prendre. C'est ça, ou j'ai juste un maudit Karma de marde!!

Quoi qu'il en soit, si mon côté rationnel prend le dessus, je sais que cette relation n'est pas vouée à grand chose . Jusqu'à preuve du contraire. Mais je sais d'abord que ce petit jeu, autant lui que moi en retirons en plaisir très divertissant et excitant. Du teasing à fond. 

Je me répète encore: "Un gars motivé va prendre tous les moyens qu'il peut pour te voir ! "

Pis ici, obviously ...
Donc c'est ça pour ce qui est d'Adam. Je me contenterai de ses "dick pic".

Au moins, je me prends pas la tête avec ça.


Une chance q'il y a quand même Éric, Jéremie et Fabrice dans ma vie pour me combler physiquement

Éric, vous le connaissez tous, il n'a pas besoin de présentations.

En février, ça va faire 2 ans que j'ai rencontré Jérémie. Malgré un début un peu cahoteux, on est resté amants et chaque rencontre avec lui est délicieuse. C'est vraiment dommage qu'il ne dispose pas plus de temps quand il vient me voir.

Il y a Fabrice aussi. Mon bel intello/chroniqueur . Je n'ai jamais parlé de lui ici encore. En fait contrairement à Éric et Jérémie, presque personne n'est au courant de notre relation secrète. Pourtant, ça doit bien faire 5-6 ans qu'on se connait, mais on se voit de façon plus intime depuis environ 3 ans. Bien sur, Fabrice lui aussi est marié. Il a des enfants aussi. Il mène une petite vie bien rangée et je doute que qui que ce soit de son entourage soit au courant de ses activités clandestines en ma compagnie. Début quarantaine, mon beau blond à lunettes me fait toujours du bien à chaque fois que je le vois. Et je vous jures les filles que c'est le gars qui fait les meilleurs cunni de la terre! OUFFF!!!
Je me laisserais dévorer la chatte par sa langue pendant des heures et des heures. 
Je vous raconterai peut-être dans un autre billet.


Mais lui aussi, ce n'est pas évident de le voir. Il a son horaire, j'ai le mien. Mais c'est le deal à prendre quand tu es la maitresse d'un homme en couple. Faut pas se plaindre et faut prendre les occasions qui passent. 

Je vois pas mes amants de façon aussi régulière que désiré. 

Mais au moins, j'ai les meilleurs !









mardi 24 janvier 2017

Mieux seul que mal accompagné ...

On avait trop envie de se voir. On était dû! On s'était vu cet été. Une journée de congé qu'on avait en commun. Nous sommes tous les 2 en congé à tous les vendredis. Depuis au moins un an, nous avons décidé de synchroniser nos journées de congé en semaine pour ainsi pouvoir avoir l'occasion de se voir plus souvent en toute intimité. C'est vrai qu'on ne se donne pas autant d'occasions de se voir qu'on le voudrait réellement, mais chaque rencontre que j'ai avec mon amant favori est toujours spécial et unique. Je crois que le lien qui nous unis Éric et moi est vraiment particulier.

On s'est donc fixé un rendez-vous un vendredi. Notre journée idéale. La femme d'Éric travaille, son petit est à la garderie pour la journée, nous avons donc une bonne partie de la journée à notre disposition.

Eric: " Je serai disponible vers 11h . Jusqu'à environ 16h. Ça te va? Tu aurais envie de quoi? "

 J'avais envie de nous gâter un peu. Question d'un peu épicer notre rencontre,,,

Moi: "Viens me rejoindre au Chablis Cadillac à 11h pile, je te texterai le numéro de la chambre !! "


Eric: " Ouuuuhhh là !! Madame se sent riche?! C'est pour quelle occasion? hahaha!!! "


Moi: " Parce que j'en ai trop envie. Parce que ça fait longtemps qu'on s'est pas tapé un trip à l'hôtel ensemble. Parce que je suis trop horny. Parce que c'était ça ... sinon je t'invitais au spa , parce que j'ai besoin d'un long massage ,,,, mais on ne pourrais pas baiser ensemble au spa !!! Apporte des condoms et du lubrifiant en masse!  ;-) xxx À plus ! xxxx "

Éric: " Hummmmm ! J'ai tellement hâte de te voir baby!! À plus!!  xx "


J'avais le grand sourire aux lèvres pendant qu'on se textait. J'arrivais très mal à contenir ma joie et mon excitation devant mes collègues de travail . L'une d'elles m'observait pendant déjà un petit moment pendant ma conversation texto avec mon amant car elle me lança: " Ouain!!! La Mariposa à l'air de préparer un mauvais coup!! Regarde-toi la face, petite coquine! À qui tu parlais comme ça? "


Moi: " Tu te souviens d'Éric, le gars que je vois une fois de temps en temps depuis plusieurs années .... "

Collègue: "Ahhh oui, le mec qui est déjà en couple??! ... Non mais quel salaud ce type! Franchement, ça me dégoute, un mec qui trompe sa femme comme ça depuis plusieurs années... sans aucune honte! Je sais pas comment il fait pour regarder sa blonde dans les yeux !! Ça m'écoeure tellement !! "



Bon, bon bon , je n'ai pas vraiment de collègues de travail super ouverts d'esprit à ce sujet là. Peut-être Rick, mon collègue de travail homosexuel qui tient à connaitre en détail toutes mes histoires de baises et surtout savoir comment mes amants se débrouillent au lit ou s'ils ont une grosse queue. Par contre, tous mes collègues respectent le fait que je fréquentent des hommes mariés. J'ai fini par leur faire réaliser que je n'étais pas une briseuse de couple et que jamais je ne tentais de faire éclater une union. Ces hommes viennent à prime abord vers moi, ce n'est pas moi qui ai sollicité l'adultère.


Pour en revenir à notre histoire principale :


On s'est donc retrouvé dans les stationnements de l'Hôtel Le Chablis vers 11h tapant . Il faisait soleil. Je suis arrivée un peu d'avance question de réserver la chambre parce que je tenais absolument à la régler moi-même. J'avais le goût de nous payer un peu de confort et de luxe. J'ai opté pour une chambre avec un très grand bain à remous et lit king. On entre dans la chambre qui est au sous-sol d'un des pavillons de l'hôtel et j'ai une impression en marchant dans le corridor que j'ai dû déjà avoir eu la chambre qu'on m'avait assigné. J'ai vite une pensée pour Guillaume mon ancien amant. C'est en ouvrant la porte de notre petit lieu clos, après y avoir glissé la carte que je réalise que la chambre a complètement été rénovée. Je me suis exclamée quand j'ai vu le décor. Après la chambre "À la Mariposa" (j'en ai déjà parlé dans le passé) il y a maintenant la chambre "À la Marilyne" . Comme le nom de ma meilleure amie (J'en ai déjà parlé dans le passé (aussi!)) . On s'installe confortablement . J'ouvre la tv et la mets sur "mute" . J'hésite entre mettre un film de cul ou le canal de nouvelles (ouain, opposé comme ça, mes choix télévisuels!)

Il fait le tour de la chambre. On rigole en se souvenant d'une fois où l'on avait trouvé un string sale accroché en arrière de la porte des toilettes (yeurk!) Ça n'a pas pris 5 minutes qu'on était déjà nus, sur le lit, à s'embrasser torridement. Éric m'arrache littéralement les vêtements de sur le corps et ses mains baladeuses rejoignent vite mon entre-jambes.  D'un "move" digne d'un ninja, il me retourne sur le ventre et enfonce un de ses doigts dans mon anus. Je crispe sur le coup de l'étonnement pendant que je l'entend marmonner: "Tu va y goûter ma belle, j'ai trop envie de te défoncer le cul en ce moment!" Sans que j'aie le temps de répliquer quoi que ce soit, Mon amant me chevauche déjà en m'enfonçant la queue entre les fesses. Je pousse un cri de douleur et d'extase simultané. Il commence son va-et-viens pendant que je mords dans l'oreiller. Perso, j'avais pas trop envie de commencer par du sexe anal, mais l'entendre prendre son pied à ce point m'excitait trop.

On a baisé comme ça, dans toutes les positions possibles. J'avais rarement vu Éric dans cet état de fougue. Il avait presque l'air en transe. Il s'est déchargé sur mes seins dans une grande jouissance très sonore. On s'est ensuite collés et câlinés pendant plusieurs longues minutes.

On a passé un long moment dans le bain ensuite. Parlant de tout et de rien. Mais surtout de sa relation avec sa femme: " Ça fait 4mois qu'on a pas baisé!!"

OUFF! 4 mois?! My god! Même étant célibataire, je ne pourrais pas accepter une si longue abstinence. 

"Pourquoi tu restes avec elle si tu ne l'aimes plus?" 
Oui, j'ai osé lui poser franchement la question.


" Parce que je ne supporterais pas de ne pas voir mon fils à tous les jours . Je reste que pour lui ..."

J'ai trouvé cette affirmation d'une tristesse infinie. Vraiment, j'avais de la peine pour mon bel amant. De constater qu'il n'est plus du tout heureux et qu'il refuse de vivre comme il en a envie profondément m'a fait réalisé que jamais je n'aurais été capable de sacrifier mon bonheur en pensant que je le fais pour le bien de l'enfant. Parce que je sais pertinemment bien que c'est pas du tout sain ni profitable pour le petit. Je sais très bien qu'un enfant est beaucoup plus épanoui de voir ses parents heureux séparément que malheureux ensemble. Mais bon, Éric a fait ses choix et je les respecte. 

Pour l'instant, je ne peux que penser que c'est moi qui arrive à lui donner de petits instants de bonheur et de pur plaisirs charnels. Je sais que ça lui fait du bien de sortir de chez lui et venir passer du temps avec moi. J'essaye de le rendre heureux comme je peux, en le faisant sortir de sa routine ... et de le faire jouir au passage.

Peut-être qu'un jour Éric fera comme moi, et prendra la décision d'être heureux avant tout. Peut-être qu'il réalisera que vaut mieux être seul (avec quand même du bon sex à portée de main) ... que mal accompagné !


jeudi 11 août 2016

Jérémie, le français devenu infidèle ...



On s'est rencontré l'hiver dernier, via cette fameuse application de dating bien connue sous le nom de Tinder. Je le trouvais beau, il avait un regard ténébreux que je trouvais intriguant et j'ai craqué pour son look décontracté et sa petite barbe sexy. Je l'ai "liké" . Il y a eu un match automatiquement. Mon coeur s'est mis à battre vite. On a engagé la conversation. Contrairement à 96% des gars qu'on croise sur Tinder (vraiment, cette app est rempli de morrons, d'idiots et de gens vraiment weird je trouve. Et là, je ne parle pas encore ratio peu élevé de gars réellement cute. Mais bon. ). J'ai beaucoup aimé les conversations qu'on avait. Ce gars là avait quelque chose d'intéressant, d'attirant.


Il s'appelle Jérémie, il est français d'origine et vit à Montréal depuis un peu plus de 3ans. Travaille comme graphiste pour une boite de publicité. Adore dessiner et jouer au hockey. On se met vite à se parler de façon régulière et une envie de se rencontrer s'est vite fait sentir.


On a donc convenu d'une date et un endroit de rencontre. Je lui ai proposé d'aller à la SAT (la Société des Arts Technologiques) en guise de premier rencard. C'était le lieu parfait pour une première rencontre. On trippe tous les 2 sur les arts graphiques, il y a un bar et aussi un restaurant renommé avec chef invité.


Je me souviens de cette soirée magique. Il y avait de la chimie et de l'électricité dans l'air. Son regard brillait et je me sentais craquer pour lui. On a eu beaucoup de fun ensemble. On a parlé de toutes sortes de choses. Il m'a raconté qu'il est arrivé au Canada avec son ex-copine et qu'ils se sont séparés il un an et demi. On a parlé du fait qu'il y a vraiment trop de français qui habitent le Plateau Mont-Royal et que s'en est rendu même une infestation. On éclate de rire quand notre serveur nous demande ce qu'on veut boire avec un accent de son pays d'origine. "On est partout, tu vois?!" qu'il me lance à la blague. Je sens qu'il y a vraiment attirance mutuelle. Je dois rentrer tôt à la maison car j'attend mon meilleur ami Charles de Québec qui vient passer le weekend avec moi. On marche ensemble sous une fine neige qui rendait l'ambiance encore plus romantique. On entre ensuite dans un métro bondé qui fait en sorte qu'on se retrouve vite collé face à face l'un à l'autre. On s'échange un sourire complice. Je peux sentir son parfum arriver à mon nez ce qui me donne soudainement une envie folle de l'embrasser mais je me retiens de toutes mes force à cause de la foule qui nous entoure. Il est débarqué à la station suivante alors que je continuais mon chemin. Finalement, lorsqu'il est venu le moment de nous séparer, malgré les papillons qui commençaient doucement à danser dans mon bas-ventre, je lui ai fait une longue étreinte et je l'ai poliment embrassé sur le joues. Il est sorti et les portes du métro se sont refermés derrière lui.


" Je me suis vraiment retenue pour ne pas goûter à tes lèvres... j'ai eu envie de t'embrasser lors de notre première soirée..."



Ouffff ... ce petit message qu'il venait de m'envoyer à encore fait grouiller les papillons en dedans. Tsé, ce feeling qu'on aime tant!



Les semaines ont passé et on se parlait encore de façon régulière. Mais pas nécessairement à tous les jours, mais j'appréciais me lever le matin en voyant un petit message qu'il m'avait envoyé sur Facebook. "Bon matin beauté!" était suffisant pour me faire afficher un sourire aux lèvres pour le restant de la journée. On a eu tous les 2 un horaire très occupé. Il était difficile de se prévoir une rencontre. Je suis partie en voyage pour la relâches, il est rentré en France quelques semaines à cause de problème avec l'immigration. Bref, c'était jamais évident. Mais on se promettait de se voir et on continuait à échanger de façon régulière. Il commentait mes photos Facebook , venait me faire des blagues en messages privé. Le printemps est arrivé assez vite et un jour je lui ai posé la question qui me trottait dans la tête à son propos depuis quelques temps:


" Pourquoi, on s'est jamais revu encore Jérémie? On se plait visiblement toi et moi. On s'entend super bien. Il y a attirance et même un certain désir... "



Ouais. Direct comme ça. I mean, j'ai pour beau dire: Un gars qui s'intéresse vraiment à toi va trouver du temps et les moyens pour te voir. Je ne crois pas que c'est bon signe quand il y a 2-3 mois qui se sont passés depuis votre première rencontre. Oh non, fille! Et puisqu'il continue à me parler et à me texter, ce n'est pas comme s'il n'avait eu aucun intérêt. J'avais besoin de savoir. Savoir à quoi m'en tenir. Parce que ça fait chier attendre après qqch qui n'arrive jamais.


Il me dit: "Ahhh, tu sais Mariposa, c'est compliqué. Avec madame, c'est pas évident de me libérer. J'aimerais tellement. La vie semble si simple et si belle avec toi... Tu me fascine et tu m'attire énormément... mais bon.... "




Euhhh ... QUOI ??????!!!!!??????????




Monsieur a déjà une blonde ??!! Ah bin tabarnak !!!! (ou ... Putain de bordel de merde !! (dans son language.)... Est-ce qu'il me l'a joué pendant 3 mois le jeu du gars célibataire pis toute la patente?? ...Et cette histoire d'ex blonde avec qui il avait emménagé ici et séparée depuis 1 an et demi? De la frime? Faut croire!


Ça m'a fait chier sur le coup. J'étais en criss!! Me faire bullshiter de la sorte alors que je n'aurais pas du tout été dérangé par le fait qu'il était déjà en couple ( ça , bien sur, il ne le savait pas encore!)
Damn Karma! Pourquoi c'est toujours à moi que les histoires en relation avec l'infidélité arrive?!

Tsé, Me semble que c'est une des règles basic des relations humaines de prévenir l'autre que t'es en couple.


J'ai fini par faire comprendre à mon beau Français que je ne n'étais pas du tout dérangée par le fait qu'il avait déjà une copine. J'ai fini par lui avouer que j'avais déjà été moi-même infidèle à mon mari dans le passé et que mes dernières relations étaient principalement composée de relations passionnelles avec des gars mariés ou en couple. Je lui ai avoué mon attirance pour lui et que si jamais il désirait qu'on demeure simplement amis, ça faisait bien mon affaire.... mais que si jamais il m'arrivait de me retrouver seul à seul dans un endroit intime en sa compagnie, je garantissais pas mes pulsions et mes actes! L'idée qu'on devienne amants m'intéressait grandement.


On a continué nos conversations. Toujours sur un ton amical mais parfois, on glissait un peu plus dans le flirt. Il me charmait complètement. Et on s'est dit que ça pourrait être sympa d'enfin se revoir pour aller prendre un verre ou sortir voir un festival d'humour. On décide au lieu d'aller faire un pique-nique sur le sommet du Mont-Royal. Quelque chose de simple. Il fait beau et chaud, on est en plein été ... pourquoi pas?!



Jérémie et moi avons passé un très beau moment ensemble. On s'est raconté plein de choses. Mais même si pendant ce temps, plein de questions à propos de sa situation conjugale me traversait l'esprit et je me brulais les lèvres tellement je me retenais de lui poser des questions du genre: "Depuis quand tu as une blonde?" "Elle est française ou elle est d'ici?" "Pourquoi tu m'as caché tout cela?" etc ...
Je me suis retenue. Je voulais juste profiter du moment présent, de la belle soirée et surtout de ma belle compagnie que je n'avais pas le goût de gâcher l'ambiance ou de passer pour une fille castrante à cause de ça . Bref , je me suis dit "Who cares?!!! Te prends pas la tête avec ça right now!"


La soirée était parfaite et relax. On dégustait notre repas assis un à côté de l'autre. j'avais amené une tonne de trucs et 1 bouteille de blanc. Un set-up convivial. À la fin du repas, je me penche vers ma sacoche pour prendre une cigarette. Il me demande au même moment s'il peut en avoir une. J'acquiesce tout en marmonnant que c'est vraiment le bordel et je cherche aussi le feu. Je me relève et mon visage passe proche du sien ....



....  Il m'embrasse ....



BOOOOM !!!!




Jérémie venait de jeter du gaz sur l'étincelle !


Après ceci, je ne répondais plus de moi-même... Une onde de plaisir m'a envahie.


On s'est embrassé longuement, sur ce banc de table à pique-nique sur le haut du mont-royal, non-loin du lac aux castors. Doucement, langoureusement, passionnément . Le temps s'est arrêté. C'était juste trop fou les sensations qui parcouraient mon corps. J'étais totalement envoutée et excitée à la fois. On s'est frenché longuement et de plus en plus, nos mains devenaient de plus en plus baladeuses. Je lui caressait la nuque, les épaules, les cheveux... Mes mains glissaient vers le bas pour ensuite attraper ses fesses. Face à face sur le banc, lui aussi me caressait tranquillement le bas du dos et les fesses, pour ensuite remonter ses mains au niveau de mes épaules pour ensuite agripper mes seins.


Et là, ça totalement dérapé ....


Ses baisers sont devenus de plus en plus intenses. Je sentais ma chatte bouiller de désir. Ma culotte devenait de plus en plus humide. J'ai soudainement agrippé son entre-jambe pour sentir une érection très raide. Je massais son sexe par dessus son pantalon et il a glissé ses doigts sous ma jupe. Il a tassé mon slip pour venir caresser ma chatte qui était rendue trempée d'excitation. Son va-et-viens de ma fente à mon clitoris était sur le point de me faire jouir lorsque nos stimulations ont été interrompues par un bruit de froissement anormal à quelques centimètres de nous. Un raton-laveur a profité de nos petits rapprochements intimes pour se glisser dans notre panier à pique-nique afin de se faire un petit lunch. On a rigolé un coup après avoir chassé la bestiole (que je trouvais trooooop cuuuuuute mais qui n'avait par contre pas l'air d'avoir charmé mon français!) Nous avons donc décidé de remballer nos trucs et prendre ma voiture à la recherche d'un endroit désert et intime pas trop loin.


- " Je connais une stationnement vide et en retrait pas trop loin d'ici... " Que je lui ai dit entre 2 baisers.


J'ai détaché la ceinture de son pantalon, ouvert sa braguette et j'ai sorti son sexe que je pouvais contempler pour la première fois. De sa main gauche, Jérémie continuait à me masturber tranquillement. On roulait sur Camilien-Houde en descendant le Mont Royal tout en se caressant mutuellement. J'avais atteint un taux d'excitation que j'avais rarement atteint auparavant. J'ai joui intensément, le pied écrasé sur le frein à la lumière rouge d'avenue Du Parc. Le pied si écrasé à fond que la lumière du système anti-patinage a allumé pendant un instant. Faut croire que l'orgasme fut déééé-li-cieux! 


On est arrivé au fameux stationnement dont je parlais et on a pu avoir encore un peu de plaisir ensemble. J'ai enlevé ma ceinture de sécurité et je me suis penchée vers lui pour goûter à son gland. Je l'ai léché doucement.  Je pouvais entendre sa respiration devenir de plus en plus bruyante. "Putain que t'es trop bonne!!" l'entendre apprécier mes mouvements de langue sur sa bite me rendait de plus en plus horny et je n'avais qu'une envie ... de le faire jouir dans ma bouche. J'ai laissé couler un gros filet de bave sur sa queue et je l'ai massée vigoureusement pendant que je lui faisait une longue fellation baveuse. Je sentais sa queue de plus en plus dure, je goutais son pre-cum un peu salé sous ma langue. Je l'ai entendu râler: "Oh mon dieu Mariposa, tu va me faire exploser...." 


Et sans jamais m'arrêter je l'ai senti se décharger complètement dans ma bouche.


Après avoir tout avalé et m'être essuyé la bouche, on s'est embrassé doucement. On a parlé un peu. Il m'avouait que c'était la toute première fois qu'il était infidèle à sa copine. 


Ce soir-là après être rentrés, il m'a texté: " J'arrête pas de penser à notre soirée. C'était magnifique. Je suis encore bandé juste d'y penser. Merci pour tout. On remet ça!"



Ce fut le début d'une histoire amant-maitresse.


On s'est revu à quelques reprises dans la dernière année... Et il est devenu un amant officiel depuis...









mercredi 9 mars 2016

Je ne serai jamais ta blonde ...

Il y a parfois de ces chansons qui viennent te chercher jusqu'au plus profond des trippes ...


La première fois que j'ai entendu cette chanson, les larmes ont coulées toutes seules sur mes joues. 

Je me suis ensuite mise à pleurer en pensant à cet amant que j'ai eu il y a quelques années. 

Le genre de relation qui te marque à jamais. 

À chaque fois que cette chanson joue, il y a un tourbillon d'émotions qui surgissent instantanément .








Parce que c'est aussi ça, les relations amant-maitresse ...




xxxx



Mariposa