Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

mercredi 9 décembre 2009

3 mois de passion ... Le papillon s'envole ...

Tout comme lorsque je me masturbais en cachette en pensant a lui ...

La tete cachée dans l'oreiller , en silence , pour que personnne ne realise ce qui se passe...

Et j'ai pleuré ...

Et c'est pareil ...
Lorsqu'on vis une aussi grosse émotion de l'intérieur , l'explosion est encore plus forte ...

Autant que mes orgasmes etaient plus violent vécu de l'intérieur ...
Autant cette peine est autant déchirante a vivre seule...
Sans pouvoir l'exprimer a personne ...

2 commentaires:

volage a dit…

Le problème lorsque que l'on perd quelque avec qui on partage son lit est qu'il nous laisse dans cette solitude à combler tout aussi insoutenable que te le voir filer.

Anonyme a dit…

Profite de chaque moment où tu es seule pour pleurer cette peine qui te ronge l'intérieur! Il n'y aura que comme ça que tu pourra passer a autre chose!