Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

vendredi 28 mai 2010

Le défi accompli avant même qu'il ne soit posé ....

Vous vous demandiez tous ce que j'avais fait la veille n'est-ce pas ?( Tristan le premier , j'imagine ! hihihi!)

Et puisque Tristan me permet de vous dévoiler mes petits secrets intimes tout en les découvrant en même temps que vous alors je vais vous dire ce que j'ai fait le jour avant le fameux défi que mon amant m'a lancé .


Donc la veille du défi , ce qui s'est passé :


J'avais parlé un peu avec Marc via le chat . Il avait commencé a m'allumer en me disant qu'il voulait me revoir,que c'étais dommage que l'on soit tous les deux si occupés qu'il nous était impossible de nous voir bientôt , qu'il avait trop aimé faire ma rencontre et qu'il me prendrais là , maintenant , s'il en avait la possibilité ...


C'est alors que je n'ai pas pu m'empêcher m'imaginer :



" Appeller le premier taxi qui passe sur la rue et me rendre jusqu'à son adresse par cette chaleur accablante . Monter jusqu'à chez lui et sonner a la porte . Qu'il m'accueille chez lui en m'embrassant fougueusement trop surpris par cette visite-surprise sans que j'aie le temps de refermer la porte derrière moi ou de déposer ma sacoche . Que ses baisers , que sa langue devienne de plus en plus entreprenante . Que la chaleur de nos corps grimpe ...

Qu'il me plaque contre le mur pour mieux me toucher et relever ma robe . Qu'il cherche mon clitoris du bout de ses doigts . Qu'il me retourne face-contre-mur pour m'embrasser dans le cou , que je sentes son souffle haletant dans mon oreille . Qu'il remontes bien ma robe au dessus de mes fesses pour venir glisser son membre hyper dur entre mes cuisses . Toujours en m'embrassant dans le cou et en cambrant bien mon corps qu'il se glisse en moi par derrière . Qu'il s'enfonce en moi a grand coup de bite pour faire monter mon excitation . En venant poser sa main par en avant pour venir caresser mon clitoris déjà gonflé par le plaisir .

Et qu'il ne se gène surtout pas pour me tirer la crinière tout en m'envoyant quelques claques sur les fesses ...

Qu'il s'assoit ensuite sur le banc de l'entré pour que je viennes m'assoir sur sa queue fièrement dressée , qu'il me prennes vigoureusement ainsi assise dos a lui pendant qu'il me pince les mamelons .

Qu'on passes ensuite a la chambre pour relaxer un brin sous une douce brise de la fenêtre ouverte question de lui offrir une fellation pendant qu'il se détend sur le dos . Pourquoi pas ensuite remonter jusqu'à lui pour le chevaucher un brin en exprimants de doux mouvements de bassins autant de bas en haut que de manière circulaire . Le tout pour bien stimuler toutes les parties de sa verge. Ces mouvements l'exciterais pour sûr et il aurait le gout de monter par dessus moi afin de bien laisser sa semence chaude sur mon corps . Je lui demanderais de me faire jouir et d'ensuite se laisser aller partout sur ma douce peau ..... "



Je vous jures ....

L'orgasme était sublime .

J'étais totalement en sueur ...

Et dans un état de bien-être total ....

5 commentaires:

Mamz'elle J a dit…

Ça me fascine de vous lire tour à tour, toi et Tristan.. comparer vos états d'âme et me répéter à quel point je suis jalouse de l'intensité du lien et de la force qui vous unit..


Mes lectures de fin de soirée ne sont jamais aussi complètes et coquines que lorsque je vient jeter un oeil ici. Conserve tes bons mots.. tes envies et tes désirs.. et continue, par tes posts tous plus coquins que les autres,à me faire mouiller encore longtemps, hihi!

Anonyme a dit…

Bonjour,

Journaliste pour nrj12, je prépare actuellement un documentaire sur les amours clandestines.

Je suis à la recherche de témoignages sur ce thème.

J'aurais aimé pouvoir en discuter avec vous.
Un premier contact n'engage à rien.

A très vite j'espere,


Madison Cottard
Journaliste
01.53.84.30.22
mcottard@reservoir-prod.fr

zubba bubba a dit…

Je constate une chose Madison, c'est que si vraiment tu es journaliste et que tu fais une faute du genre "Amours clandestines" et non amours clandestins, ça doit être comique à lire tout ceci ;)

Sans rancune,
goldo

rachel a dit…

Sans trop vouloir déroger sur le plan de la langue(déformation professionnelle), le mot amour au singulier est masculin, mais une fois accordé au pluriel, il se féminise. C'est ça, les joies de la langue française! Donc, dans ce cas-ci, le journaliste a raison, avec ses amours clandestines.

et très beau billet également.

legrandbrun a dit…

Je sais que je prends connaissance de ce billet longtemps après qu'il est été écrie, mais bordel que c'est bandant! Ouff, je dois admettre que tu as une très belle plume, disons quelle me chatouille.