Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

mardi 14 septembre 2010

Mon retour de voyage , Tristan me manque et Diner avec Guillaume ...

Je suis revenue de voyage dimanche soir.

J'ai passé du bon temps à Vancouver dans la maison de Somona. Cette femme est tellement généreuse d'elle-même, c'est incroyable. Elle et son mari sont hyper sympathiques et je n'arrête de les remercier pour leur immense générosité et leur immense aide qui m'a grandement facilité la vie lors de mon séjour là-bas. Je suis revenue à la maison avec encore plus de travail et encore plus de projets à exploiter mais, je suis vraiment heureuse d'avoir toutes les opportunités qui me tombent dessus ces temps-ci. J'étais si heureuse d'être à nouveau dans les bras de mon mari, de pouvoir embrasser mes enfants, de retrouver ma vie de famille.

Vous savez, les voyages d'affaires sont toujours propices aux escapades adultères. Rien de plus facile de tomber anonymement, le temps d'une soirée pour une personne qui nous fera vivre un moment fabuleux sans toutefois venir mettre de l'ombre dans le couple officiel. Les voyages d'affaires sont définitivement l'idéal pour les rencontres coquines sans lendemain. Pour ma part, je n'ai pas eu vraiment le goût (ni surtout le temps) d'aller flirter dans la belle ville pluvieuse et brumeuse.

Je n'ai pas vu Tristan depuis presque 2 semaines et il me manque. J'ai tellement hâte à notre prochaine rencontre. Avec tous les chamboulements des dernières semaines, je crois que nous ressentons de plus en plus le besoin de nous retrouver, seuls, collés l'un à l'autre, dans l'intimité d'une chambre d’hôtel, en silence seulement nos coeurs et nos corps pour se parler. Je ressens le besoin de m'exprimer avec mes baisers, avec mes caresses. Je sens le besoin de lui exprimer à quel point il m'a manqué. Je sais qu'avec son nouveau travail, peut-être nous n'aurons plus l'occasion de nous voir aussi souvent. C'est sur que cela me rend un peu amère. Mais j'ai bonne foi que tant que nous serons toujours aussi proche l'un de l’autre, notre relation restera intacte, mais ça, seulement le temps nous le dira.

En arrivant au bureau hier, je commence à prendre mes courriels. Je commence à remplir quelques soumissions lorsque Guillaume vient me saluer sur le chat. Nous parlons un peu et je lui raconte mon voyage. Il me dit qu'il avait beaucoup aimé notre dernier dîner ensemble en compagnie de Mélodie, qu'il était désolé de ne pas avoir eu plus de disponibilité et qu'il aurait aimé être en notre compagnie plus longtemps. Je lui réponds que moi aussi, j'ai bien apprécié et qu'il serait plaisant de remettre cela bientôt!

"Es-tu occupé pour le lunch vers 13hrs ?" qu'il me demanda.

" Aujourd'hui ?! "

"Bah … oui !! " qu'il me répondit.

Je regarde l’heure. Il est midi. J'avais un peu de temps libre dans l'après-midi alors j'ai accepté son invitation.

Nous nous sommes donné rendez-vous dans le vieux Montréal. Nous marchons vers le restaurant. En traversant devant le Palais des Congrès, je fais remarquer à Guillaume que si je voulais me trouver un amant pour un one night, ici est la place parfaite ! Tous ces mecs en complet-cravate sont probablement en ville que pour quelques jours et il y en a probablement quelques uns dans le lot qui doivent s'ennuyer le soir dans leurs chambres et qui apprécieraient probablement de la douce et chaude compagnie …

(Quoi, que voulez-vous une femme infidèle vois des opportunités partout ! non ?! hihihi!)

Guillaume est mignon comme tout, malgré le fait qu’il se dit pas rasé et pas arrangé. Il se sent tout timide de ne pas être à son meilleur, mais moi je le trouve tout de même craquant. On entre au restaurant l’Assommoir, il est presque vide et le serveur nous installe dans un petit coin super intime où l'on a pu discuter ensemble, Guillaume et moi, sans être trop à la vue de tous. Il commanda un verre de vin rouge Rasteau alors que moi je me suis pris un vin blanc Chablis. Le repas était délicieux.

Ce que j'aime avec Guillaume c'est que je suis à l'aise avec lui comme si je l'avais toujours connu. C'est un garçon super cultivé et je sens que je peux parler vraiment de tout et de n'importe quoi avec lui. C'est sur qu'on a parlé de nos boulots respectifs, de nos passions, de notre enfance et de nos familles. Mais bien sur, j'avais tout plein de question à lui poser a propos du vin. Je voulais savoir d'où venait sa passion pour le vin, pourquoi il y avait de moins en moins de bouchons de liège, à quoi servait de faire du vin dans des emballages de carton de jus, pourquoi le Québec ne faisait pas du super bon vin … Je me suis jurée qu'un jour, je vous ferai une petite chronique vin avec toutes les réponses qu'il m'a donné ainsi que quelques suggestions de son cru.

Bien sur, je veux qu'il me conseille les meilleurs vins à déguster pour accompagner une soirée de baise chaude et torride !!

Le temps a passé vraiment super vite et il était temps pour nous de regagner chacun nos bureaux .Nous nous sommes promis que la prochaine fois, il continuerait à me faire découvrir d'autres bons vins rouges, comme à notre première rencontre . Guillaume s'est donné comme mission de me faire apprécier le vin rouge. Sur le chemin du retour, il s'arrêta un moment, pris ma tête entre ses mains et est venu poser ses lèvres sur les miennes. J'ai tellement aimé la douceur de ses lèvres sur les miennes que je me n'ai pas pu m'empêcher de me laisser embrasser pour ensuite lui rendre ses baisers. Nous étions au beau milieu de la place, avec tous ces gens qui déambulaient autour de nous, mais c'est comme si nous étions les seuls au monde. Le temps s'est comme arrêté. Je ne pouvais m'empêcher de continuer et continuer à l’embrasser. J'étais totalement envoûtée. Mon corps était collé au sien, mes mains le caressaient doucement, je pouvais sentir de plus en plus l'érection que tout cela commençait à lui procurer. Doucement, j'ai laissé ma main descendre jusqu'à son pantalon. Discrètement, je lui ai caressé la verge. Je sentais de plus en plus le désir monter … mais nous étions en public , dans un endroit hyper achalandé et ça commençait à me torturer l'esprit que je puisse pas aller plus loin et j'aurais disons préféré un endroit un petit peu plus intime pour continuer cela…

Je l'ai embrassé une dernière fois, il est venu me reconduire à ma voiture et j'ai quitté en me sentant toute légère...


1 commentaire:

Claire a dit…

Intéressant à lire cette petite histoire... d'amour...
Mon questionnement est à l'effet que tu parle plusieurs fois de votre "couple"... Il semble que votre belle relation tourne plus à l'histoire d'amour qu'à l'histoire de fesse! Je comprends un peu qu'il faut être un peu en amour avec son amant mais de là à parler de couple... hummm Je ne voudrais pas que tu te blaisses dans cette aventure.
Bonne continuité! J'adore vous lire ;-)
P.S. j'amerais savoir quel est l'appareil photo que tu prends pour prendre les photos que l'on voit sur ton facebook?
Merci!