Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

mercredi 8 septembre 2010

Trouver l'amour par Internet ...

Vous savez, ce petit billet m'est inspiré parce que demain (9 sept) cela fera un an que Tristan et moi avons craqué l'un pour l'autre. Depuis ce jour, je crois que je suis la fille la plus heureuse au monde. Tristan m'apporte tant, avec lui, j'ai vécu beaucoup de belles choses. Avec lui, j'ai depuis toujours l'impression de croquer dans la vie à pleines dents, d'être dans un tourbillon de bonheur. C'est drôle comment jamais je n'aurais pensé à mon tout premier contact avec lui que les choses prendraient une telle envergure.

J'ai gardé la plupart des lettres qu'on s'est écrit. Quand je me relis je constate à quel point le feu n'a jamais diminué. Vous savez, je n'avais jamais rencontré personne via Internet avant Tristan, lui non plus d’ailleurs. C'est peut-être étonnant à vos yeux mais, c'est vrai. Je suis en couple avec le même homme depuis près de 10 ans et je n'ai jamais senti le besoin d'avoir une quelconque fiche sur n’importe quel site de rencontre. Les amants que j'ai eus avant Tristan ont tous été rencontrés à l'extérieur du web, même chose pour Tristan.

Donc, à nos débuts nous étions complètement des novices du web. Pour nous, le web se limitait aux courriels professionnels, un peu de Facebook, les réservations de sièges d’avions, des sites traitants de nos diverses passions et c'est à peu près ça.

Je ne me souviens plus comment je suis tombée sur le blogue de Tristan. Mais je suis restée accrochée sur ses écrits à ma première lecture. Plus les billets avançaient et plus je réalisais à quel point tout ce qu'il disait venait me chercher, quand il s'est mis à parler de musique alors j'ai complètement craqué. On avait exactement les mêmes goûts et les mêmes passions. J'ai pris le risque de lui écrire, avec aucune intention en arrière de la tête. J'avais juste le goût de lui dire que ses écrits me plaisaient.

J'ai retrouvé la toute première lettre que j'ai écrite à Tristan. Je la partage avec vous :

Cher Tristan,

J'adore ton blogue

Ça vient beaucoup me chercher car j'ai déjà voulu mettre par écrit mes propres expériences à ce propos.

Moi aussi, je suis mariée, avec enfant.

Pas toujours facile de dealer avec nos pulsions.

Pourtant tout comme toi, je n'ai pas l'intention de laisser mon mari.

J'aime tellement l'adrénaline de ces rencontres secrètes ...

J'apprends beaucoup de tes conseils ...

Le meilleur que j'ai pu prendre : ne jamais tromper avec quelqu'un de célibataire ... (trop vrai!)

Continue d'écrire !


XXX

Et que fut ma surprise le lendemain d'avoir ceci en guise de réponse :

Bonsoir chère XXX

Merci pour tout tes commentaires, j'apprécie vraiment.

Tant mieux si tu aimes me lire. J'écris pour moi, pour me faire plaisir, mais aussi pour des personnes comme toi qui savent apprécier et qui se reconnaissent un peu dans mes histoires et dans mes questions existentielles.

J'aimerais en connaître plus sur toi, nous avons peut-être plusieurs points en communs...

Parle-moi un peu de toi, de tes expériences extraconjugales, tes désirs, tes pulsions. Que fais-tu dans la vie ?

J'aime beaucoup apprendre et connaître les gens,

Alors si le coeur t'en dis, fais-moi signe à nouveau,

Continue aussi à me donner tes impressions et à écrire tes commentaires....c'est ma nourriture,

Bonne soirée à toi et à bientôt j'espère.

Tristan

L'histoire a commencé comme cela.

Emails après emails nous avons commencé à nous découvrir peu à peu. J'avais des papillons dans le ventre et le coeur qui battait fort à chaque fois que j'avais une réponse dans ma boite aux lettres. Nous sommes tombés en amour instantanément ! Pourtant, nous ne nous étions même pas échangé une seule photo, même après 2 bonnes semaines de correspondance à raison de 3-4 emails par jour !!!

Sans même avoir vu aucune photo de lui j'avais complètement craqué. Ses emails me faisaient littéralement fondre et mon désir augmentait de jour en jour. Je crois maintenant que même sans avoir vu aucune photo de lui, c’était trop tard, j'étais totalement éprise de lui !!

Un jour environ au bout de 3 semaines de correspondance intensive, nous avons décidé d'échanger nos photos. Mais comme je vous disais, il aurait pu ressembler au bossu de Notre-Dame que je m'en foutais royalement !!! Une chance qu'il s'est avéré être un bel homme ! (Hihihihi!)

Quelques jours plus tard. Il me donna rendez-vous à l'hôtel Le Chablis de la rue Sherbrooke, dans une chambre à l'obscurité. Sans que je puisse le voir, il m'a attiré à l'intérieur de la chambre, j'ai pu sentir son odeur, toucher son corps, goûter à sa langue pour la première fois. Ce fut un des moments les plus sublimes de ma vie. J'ai senti un homme qui faisait l'amour avec tant de passion, tant de sensualité, j'étais complètement transportée. Je n'oublierai jamais ce moment de toute ma vie, où l'ambiance était parfaite pour découvrir cet homme qui me fait rêver jours après jours …

Vous savez, j'estime avoir rencontré Tristan d'une manière parfaite. Nous avons pris le temps de nous connaître, de se découvrir l'un et l'autre par nos écrits, ensuite, nous avons échangé des photos, question de voir si on se plaisait physiquement aussi. Depuis que ce blogue a pris de l'ampleur, j'ai eu la chance d'observer comment les gens échangeaient et flirtaient entre eux sur le web. J'ai échangé avec plusieurs d'entre vous. Des fois aussi, je regarde aller mon ami Dateur en Série (je le trouve trop amusant mon cher ami D., vous devriez lire ses aventures !) Et des fois je trouve que ça va vite sur le web !! Un vrai meat Market parfois même !! Les gens veulent voir des photos sur le champs et disent ensuite : " Non non!! Je ne suis pas un superficiel qui s'attarde au physique! " (Biiiiin non ! Tsé!) . Ensuite ils te demandent si tu aimes avaler du sperme ou si tu es une vraie cochonne prête à tout prendre pour te dire ensuite "Bin non ma belle, je ne suis pas un pervers qui s'intéresse juste à ton petit derrière!"

Arrêtez-moi si j'ai tort … mais on dirait que le protocole marche à l'envers sur le net !

On te demande d'abord si tu veux coucher, si tu dis oui, on te demande ta photo, et si tu plais alors tu es peut-être intéressante ??!!

Ne me jugez pas, c'est la constatation d'une femme qui a jamais dealer avec le flirt sur Internet.

Qu'en pensez-vous ??!!!

2 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est un peu à prévoir. Internet est une affaire de rapidité, d'images d'abord et avant tout. La profondeur vient ensuite pour ceux qui en ont la patience et ils sont peu nombreux.

De plus, avec un blog tel que le vôtre, il est évident que cela va attirer les curieux, les cochons et pervers non dits ou avoués. Mais dans tout ce lot, il s'y trouvera parfois un petit Tristan ou deux ou une Mariposa ou trois (hihi) pour accrocher l'imaginaire et stimuler la curiosité.

L'intérêt de l'un peut devenir la perversion de l'autre. La curiosité de l'un, la perplexité de l'autre.
L'amour de l'un, le désarroi de l'autre
Le bonheur de l'un, l'écroulement de l'autre.

Sur ce, joyeux anniversaire à vous deux. Devrais-je dire longue vie ? hum !!!!! .... À vous deux d'en décider ;-)

"Dénicheur au mots d'air" :)

Apsara a dit…

Tu as tout à fait raison pour la rapidité sur Internet et c'est décourageant !! Par contre, y'a des exceptions qui existent et j'ai vécu comme toi une passion qui s'est déroulée un gros mois sans photo ... quelques courriels par jour et je trillais juste à rafraîchir mon email pour voir si j'avais pas un nouveau courriel. Quand j'ai vu la photo ... j'étais un peu déçue et j'avais peur qu'il ne me plaise vraiment pas. Nous nous sommes alors rencontrés en vrai et franchement ... le gars n'était juste pas photogénique car j'ai tout de suite aimé son visage. Écrire sans connaître la personne c'est très excitant aussi et même si finalement, ça n'apporterait à rien de physique ... c'est moment et cette excitation vaut quelque chose. C'est ce que je me dis.

Alors, les gars qui me demandent dans le premier chat ou les premiers emails si j'avale ... ça me rends tellement froide que je ne suis plus capable de leur répondre en le temps de leur dire. Ils verront bien si on s'y rends !! loll