Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

lundi 18 octobre 2010

Ébats torride en voiture


C'étais un vendredi très pluvieux.

Mais j'avais rendez-vous avec Tristan sur l'heure du diner. Nous avions prévu aller nous faire un petit "diner-express" a l'hôtel. Je m'étais soigneusement préparé ce matin-là. J'avais enfilé une de ses robes favorites, sa paire préférée de bas nylons noirs(ceux avec le porte-jartelle intégré) , de jolis sous-vêtements , mis mon parfum "Madame" de Jean-Paul Gauthier et suis partie le rejoindre a une station de métro non-loin de l'autoroute 40.

Je dinais tranquillement au café non-loin lorsque Tristan m'envoie un message me disant qu'il serait en retard, pris dans un bouchon monstre de circulation. Finalement, avec presque une bon 40 minutes de retard, Tristan viens me prendre au café avec la mine basse. Il est totalement désolé pour le retard.

" Ohhh , Mariposa tu ne m'aimeras pas. J'ai un meeting qui commence à 13h30 et je n'aurai pas le temps d'aller a l'hôtel avec toi .... par contre , je ne sais pas si tu va m'aimer mais je te kidnappe !! Je t'amène faire un tour de voiture mais le problème , je vais te laisser a l'autre bout de la ligne, complètement le contraire d'où tu étais..."


Mais écoutez , Tristan me disait ça et je me fichait royalement qu'il me débarque a l'autre bout du monde par ce que juste d'être un peu en sa compagnie me fais toujours énormément plaisir ... d'autant plus qu'il avait déjà sa main dans ma culotte et caressait tranquillement et doucement la chatte. Juste ce léger effleurement de ses doigts sur mes lèvres faisait en sorte que je n'avais qu'une seule envie ... rester un peu avec lui pour qu'il me donne un peu de plaisir. Comment refuser sa proposition ?!!

Donc, on a roulé ainsi pendant un temps sur la 40 en direction ouest. Monsieur avec une main sur le volant et l'autre en train de caresser mon clitoris. Je sentais l'excitation monter de plus en plus , j'avais peine à me contenir. Il m'a caressé les cuises et la chatte tout le long du chemin. J'en ai eu un orgasme ...

Tristan a garé sa voiture a quelques pas d'un métro. Il m'a embrassé passionnément. Ma main caressait sa verge gonflée de plaisir. Il a détaché son pantalon, laissé sortir sa verge et j'ai pu lui offrir une fellation. Le temps commençait a manquer et nous avions si envie l'un de l'autre ...

Il a baisé le siège de sa voiture, je suis grimpé par dessus lui. Il a simplement relevé ma robe, tiré mon string et je l'ai senti se glisser a l'intérieur de moi. Nous avions vraiment envie l'un de l'autre et l'idée de nous faire prendre augmentais l'excitation...

Quelques minutes plus tard, il éjacula en moi laissant couler sa semence chaude entre mes cuisses . Je me suis légèrement rafraichi a l'aide de petites serviettes humides que j'avais dans ma sacoche, j'ai embrassé une dernière fois mon amant et j'ai couru sous la pluie jusqu'à la bouche de métro.

C'étais la première fois que nous faisions l'amour en voiture.
La dernière fois que j'ai fait cela , je devais bien être une adolescente !!

J'étais sur mon petit nuage et rêveuse dans le wagon. Dans un état euphorique ...
L'odeur de Tristan sur moi, le flash de nos ébats fraichement dans ma tête...

Et le foutre qui me coule encore entre les jambes ...

Dieu seul sait a quel point j'avais hâte d'arriver a ma station... et a quel point j'étais contente aussi d'avoir fait le chemin assise !!

1 commentaire:

legrandbrun a dit…

C'est étrange qu'il n'y ait aucun commentaire sur ce text qui est complètement exitant. Je dois avouer que je l'ai lu deux fois simplement pour faire duré mon semi croc. ;) tu es très agréable à lire.