Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

samedi 27 novembre 2010

Adieu Tristan

Je le savais...

je le sentais de plus en plus. Je savais que ça finirais par arriver. Une multitude de petits signes me donnaient l'indice que notre couple était en train de mourir a petit feu...

Peut-etre que je n'ai pas voulu y croire, peut-être que je me suis dit que ce n'étais que passagers, peut-être que j'en étais venue a la conclusion qu'après plus d'un an de fréquentation alors c'étais normal que la relation en vienne à cela...

Mais je le savais. Même en sachant et en étant préparée psychologiquement depuis des mois au pire, quand tu le vis, la gestion des émotions est beaucoup plus ardue que l'on ne l'aurais imaginé.

Ça faisait un mois que j'avais organisé une sortie avec Tristan. Je voulais lui faire plaisir. Je sais qu'il aime tant la musique. J'avais décidé de l'inviter au lancement d'un de mes amis qui sortais son tout premier album de musique.

Tristan semblait heureux quand je lui ai dit où je voulais l'inviter. Je m'imaginais déjà passer une superbe soirée en sa compagnie, le présenter à l'artiste, écouter une bonne prestation et repartir a la maison avec le Cd d'un musicien super talentueux.

Vous savez , j'avais flairé quelque chose d'anormal. Il y avait quelque chose dans son enthousiasme qui m'a mis une puce a l'oreille. Lui qui adore la musique: ma sortie ne semblait de moins en moins l'emballer .

Mercredi, journée du lancement, j'appelle Tristan au travail, lui rappelle notre sortie et je commence a faire les plans pour qu'on puisse se donner rendez-vous en sortant du boulot.

Tristan me répond: " Ohhh, ma belle, j'ai pris un autre engagement ce soir. J'ai dit à un collègue que j'irais prendre une bière avec lui. "

moi: " Mais c'est le lancement ce soir!! "

Tristan: " Ohh! Je n'y pensait plus! Désolé! Bon alors j'essayerai de passer a ton lancement ensuite alors ... "

Juste ces mots voulaient tout dire pour moi. Ce que je décodais , c'est qu'il ne me trouvais plus assez triplante pour venir avec moi ce soir-là. Il préférais de loin aller dans une soirée où il ne connait presque personne au lieu de passer une soirée stimulante avec sa maitresse ...
J'ai compris bien des choses a ce moment-là. C'est drôle parce qu'inconsciemment, j'étais en train de faire déjà mon deuil de Tristan. Je me souviens m'être alors dit que la fin était proche.


Ce soir-là, je parle a Tristan juste avant de quitter le bureau. On se donne rendez-vous 20minutes plus tard devant la station de Métro Mont-Royal.

Dès que je sort de la bouche de métro mon telephone sonne:
" Ma belle, c'est moi. Je m'excuse je ne pourrai pas venir ce soir , mon garçon viens d'être malade et je suis présentement sur l'autoroute en direction de la maison. On se reprendra, je suis désolé je m'en vais rejoindre ma femme... "

Mais quelque chose ne tournais pas rond dans ce qu'il me racontais. On s'était parlé 20 minutes plus tôt et tout était correct. En vingt minutes, il a eu le temps de se rendre sur l'autoroute ??!!
Bof, je n'y crois toujours pas. Ce que je crois, c'est que Tristan n'a jamais eu l'envie ni l'intention de venir me rejoindre et a préféré rentrer chez lui en me donnant l'excuse que son garçon était malade.

Je dis cela pour une chose. Tristan a toujours été un homme passionné. Il savait son garçon en sécurité et bien soigné par sa femme. Le Tristan que je connais aurais au moins pris le temps de venir me joindre pour ne serais-ce que 5 petites minutes, le temps de m'embrasser un peu et serais reparti prendre soin de sa famille. Non, ce n'est pas ce qui s'est passé.

J'étais hyper déçue. Ça faisait des mois que j'avais planifié cette soirée avec lui... et lui préférais aller prendre un verre avec des gens qu'il connait a peine ou courir chez lui au premier prétexte qu'il trouve pour rentrer.Ouais, je me sentais larguée et remplie d'excuses bidon. Comme si on m'avais posé un lapin.

J'avais de la colère a l'intérieur de moi parce que parallèlement à cela : ma propre fille était malade elle-aussi , et je m'étais donné corps et âme pour trouver quelqu'un pour prendre soin d'elle pendant que je cherchais a courir dans les bras de mon amant et passer une superbe soirée en sa compagnie. J'étais en colère parce que Tristan ne semblais pas réaliser toutes les jongleries que je devais faire pour arriver a le voir. Que moi-aussi, j'ai une famille a m'occuper, que s'il n'avait pas le goût de me voir, ça aurais été sympa de me le dire question que j'ailles m'occuper de ce qu'il y a le plus important pour moi : ma famille .

Qu'à cela ne tienne, je suis tout de même allée au lancement de mon ami. J'ai eu beaucoup de plaisir et j'étais ravie de revoir mon ami de longue date.

Sur le chemin du retour j'avais beaucoup de questions en tête regardant le comportement de mon amant. J'étais triste, j'en avais les larmes aux yeux. Je sentais quelque chose. Un pressentiment d'une rare intensité.

Et mon instinct ne me trompe jamais ... c'est ce qui me faisait encore plus peur.

Mon instinct ne m'a pas trompé.

Ce soir-là, en arrivant chez moi, Tristan m'avais écris un message:

" Mariposa,
J'ai une énorme boule au fond de moi concernant nous deux. Je ne sais pas trop comment te le dire. J'ai toujours eu de la difficulté à exprimer mes émotions.

Je pense que je le feu est éteint au fond de moi.

Je ne sais pas vraiment pourquoi. Probablement que le temps, la routine, nos vies respectives et la dynamique ont changés et refroidis cette flamme. Mes papillons semblent s'envoler un par un. Même si j'essaye de les retenir de toute mes forces, ils réussissent à s'enfuir malgré tout.

Je croyais la flamme revenue. Oui elle est revenue, mais pas assez pour enflammer le tout.
Je me dois d'être franc et honnête avec toi. Toi, tu l'as toujours été avec moi, même si plusieurs fois, tu avais peut-être envie de ne pas l'être.

Je n'en pouvais plus de garder cela pour moi, au fond de moi.

Je suis sincèrement désolé ma belle.
Tristan "


Et voilà. Cela voulais tout dire.
J'étais sous le choc, mais en même temps je savais qu'il finirait par me dire quelque chose comme cela.

Tellement sous le choc que je n'ai pas répondu a sa lettre... ni aux autres qui ont suivi.
Je n'avais rien a répondre de toute façon.Je ne voulais pas avoir d'explication non-plus.De toute façon, je n'ai jamais eu besoin d'avoir d'explication de la part de Tristan. J'ai toujours tout compris, sans qu'il ait jamais besoin de s'exprimer.


Je n'ai pas répondu a ses lettres pendant 3 jours. Et vendredi soir, en sortant du boulot je lui ai téléphoné. On s'est parlé un peu et je lui ai dit que je comprenais et respectais sa décision...

Je lui ai poliment fait mes adieux au téléphone ....

Je n'ai pas pleuré au téléphone....

J'ai gardé cela pour après...

Je suis rentrée chez moi avec les larmes qui ne cessaient de rouler sur mes joues. Tout le monde me regardais dans la rue. J'ai laissé aller mes émotions un bon coup pour ensuite me ressaisir. J'ai séché mes larmes et suis rentrée a la maison en essayant de cacher au maximum ma peine.


C'est ainsi que la fin de l'histoire entre Tristan et moi s'est passé ...

Mais vous savez, la vie continue .

Et je garde la tête haute.
Et je sais que j'aspire a plein de choses merveilleuses.

Si les papillons de Tristan se sont envolés, si je ne le fais plus autant vibrer c'est tant pis...
Il n'a probablement pas encore réalisé ce qu'il viens de laisser filer entre ses doigts.
Et c'est bien dommage pour lui.
Moi je continue ma vie ... et je continuerai a briller.
Mais il ne sera pas là pour le voir, ni pour contribuer a mon étincellement !


Bonne chance et Bonne vie a toi mon beau Tristan.
Je peux dire que tu as grandement contribué a être la femme que je suis aujourd'hui.
Et ça , je t'en serai éternellement reconnaissante .

xxx

Mariposa

xxx

13 commentaires:

D. a dit…

Triste histoire mais faite entre deux adultes matures et respectueux!

Bonne chance à vous deux ...

Anonyme a dit…

De ton ami Paul:
Que c'est triste a lire!

Oui c'est vrai qu'il ne réalise pas ce qu'il vient de décider! Tu mérites mieux qu ca!

Je me faisais une réflexion.... Selon les écrits de Tristan il a déjà écrit que pour coucher avec une femme il doit avoir des émotions pour elle. Dans ces derniers écrits il répète qu'il t'aime..... Selon moi il cache la vraie raison de sa decision. Étant un homme adultère j'ai ma petite théorie la dessus

Bizous xxx
Paul

Francois a dit…

Ouff déchirant mais comment pouvoir gérer l'émotion à la maison face a ton officiel? Tu dois être forte! Il y en a un autre encore meilleur qui t'attend au détour d'un chemin!! Si lui ta laissé toi SVP ne nous laisse pas! On (>>JE<<) aime te lire!

XXX
Francois

Anonyme a dit…

Mariposa

Je suis l'auteure du billet du 23 nov dernier dans lequel je te disais que je venais de brasser la cage à Tristan, je vous sentais vous éloigner etc...je vous donnais 3 mois max......je ne pensais pas si bien lire et si bien dire.........3 jours max! Je suis sincèrement désolée...j'imagine la tristesse que tu dois ressentir. Malgré tout je lis du courage, de la détermination et je t'admire. Tourne la page....la vie est devant soi, pas derrière.
Bonne chance à toi ma belle ;-)

Anonyme a dit…

J'ai moi-même les larmes qui coulent en lisant la fin de votre amour, je ne peux imaginer ce que tu peux ressentir. Courage !

SORIN pas moins Amoureux a dit…

Et bien Mariposa, c'était quand même une belle histoire. Mais qui a dit qu'une telle intensité était éternelle? Le propre des papillons est d'avoir une vie courte et éphémère . La tienne etait belle et pleine de couleurs, alors rejouis toi et n'écoute pas les "il t'aimais, il va revenir ou autre" car toi, tu sais très bien que ce qu'aime Tristan, c'est les papillons.
Mariposa a de multiple vies dans de multiples espaces qui sont tous devant toi.

carole a dit…

Que c'est triste Mariposa ! Je te souhaite beaucoup de courage pour affronter le regard de ton mari et lui cacher ta peine. Pour être passée par la je sais que c 'est le plus dur!
Tu rebondiras. Tu feras d''autres belles rencontres. Tu es as la ressource.
A bientôt
Continue de nous ecrire!

LaRousse a dit…

Ma théorie c'est qu'il a une nouvelle flamme ou du moins, le goût très fort d'une nouvelle flamme et ça, y'a rien à y faire, peut importe comment belle, intelligente et sexy que tu puisses être.

Je trouve juste un peu poche la façon qu'il a eu de te larguer ... en évitant de te le dire tout en te laissant faire des plans et te faire perdre ton temps.

Cristina a dit…

Mariposa, je t'ai mis un petit mot sur mon blog :)

Lou a dit…

Il est un post de Tristan qui a disparu rapidement "Elle vient de chasser à tout jamais les papillons de mon ventre", c'était le 27 août ...
Courage Mariposa, je pense à toi !

Loul a dit…

allez tu as la flamme , on garde le meilleur , la confiance !

prends soin de toi ... plein de nouvelles découvertes vont arriver

Bizzsss de la provence ...

Demoiselle qui passe a dit…

quel courage incroyable de vous écrire tout cela dans une lettre au lieu de le dire face à face ... courage Mariposa !

L'Obsessif a dit…

Mademoiselle, je suivais d'un oeil distant vos aventures folles avec votre amant.

Voilà que subitement j'apprends que c'est terminé.

Dure épreuve que je vous souhaite de traverser avec courage.

Restez superbe.

L'Obsessif.