Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

lundi 29 novembre 2010

Les amours illicites ...


Les amours illicites ...

Pas toujours facile.

Je me suis souvent sentie seule dans ma catégorie. Par contre, depuis que je tiens ce blogue, j'ai eu la chance de croiser des gens fantastiques sur mon chemin.

Cristina est une de ces personnes.

Elle tiens aussi un blogue a propos de l'infidélité.
Cristina est un peu mon alter-ego de la France!
hihihi!

C'est une femme fantastique avec une merveilleuse plume.
Elle a probablement été autant sous le choc que moi en voyant l'annonce de la rupture entre Tristan et moi.

Elle m'a donc écrit un petit message sur son blogue.

"Les papillons s'envolent toujours dans tous les amours... Ils sont éphémères et leur vie ne dure pas assez longtemps pour qu'ils restent attachés à une seule fleur.

Un amour dépendant des papillons est forcément éphémère... Mais il brille de mille feux et se refuse de vivre les froids hivernaux, sans papillons... "





Merci beaucoup Cristina pour ton support...
J'apprécie énormément.
Je te souhaite longue vie avec ton amant chéri: ton beau Titouan.



samedi 27 novembre 2010

Adieu Tristan

Je le savais...

je le sentais de plus en plus. Je savais que ça finirais par arriver. Une multitude de petits signes me donnaient l'indice que notre couple était en train de mourir a petit feu...

Peut-etre que je n'ai pas voulu y croire, peut-être que je me suis dit que ce n'étais que passagers, peut-être que j'en étais venue a la conclusion qu'après plus d'un an de fréquentation alors c'étais normal que la relation en vienne à cela...

Mais je le savais. Même en sachant et en étant préparée psychologiquement depuis des mois au pire, quand tu le vis, la gestion des émotions est beaucoup plus ardue que l'on ne l'aurais imaginé.

Ça faisait un mois que j'avais organisé une sortie avec Tristan. Je voulais lui faire plaisir. Je sais qu'il aime tant la musique. J'avais décidé de l'inviter au lancement d'un de mes amis qui sortais son tout premier album de musique.

Tristan semblait heureux quand je lui ai dit où je voulais l'inviter. Je m'imaginais déjà passer une superbe soirée en sa compagnie, le présenter à l'artiste, écouter une bonne prestation et repartir a la maison avec le Cd d'un musicien super talentueux.

Vous savez , j'avais flairé quelque chose d'anormal. Il y avait quelque chose dans son enthousiasme qui m'a mis une puce a l'oreille. Lui qui adore la musique: ma sortie ne semblait de moins en moins l'emballer .

Mercredi, journée du lancement, j'appelle Tristan au travail, lui rappelle notre sortie et je commence a faire les plans pour qu'on puisse se donner rendez-vous en sortant du boulot.

Tristan me répond: " Ohhh, ma belle, j'ai pris un autre engagement ce soir. J'ai dit à un collègue que j'irais prendre une bière avec lui. "

moi: " Mais c'est le lancement ce soir!! "

Tristan: " Ohh! Je n'y pensait plus! Désolé! Bon alors j'essayerai de passer a ton lancement ensuite alors ... "

Juste ces mots voulaient tout dire pour moi. Ce que je décodais , c'est qu'il ne me trouvais plus assez triplante pour venir avec moi ce soir-là. Il préférais de loin aller dans une soirée où il ne connait presque personne au lieu de passer une soirée stimulante avec sa maitresse ...
J'ai compris bien des choses a ce moment-là. C'est drôle parce qu'inconsciemment, j'étais en train de faire déjà mon deuil de Tristan. Je me souviens m'être alors dit que la fin était proche.


Ce soir-là, je parle a Tristan juste avant de quitter le bureau. On se donne rendez-vous 20minutes plus tard devant la station de Métro Mont-Royal.

Dès que je sort de la bouche de métro mon telephone sonne:
" Ma belle, c'est moi. Je m'excuse je ne pourrai pas venir ce soir , mon garçon viens d'être malade et je suis présentement sur l'autoroute en direction de la maison. On se reprendra, je suis désolé je m'en vais rejoindre ma femme... "

Mais quelque chose ne tournais pas rond dans ce qu'il me racontais. On s'était parlé 20 minutes plus tôt et tout était correct. En vingt minutes, il a eu le temps de se rendre sur l'autoroute ??!!
Bof, je n'y crois toujours pas. Ce que je crois, c'est que Tristan n'a jamais eu l'envie ni l'intention de venir me rejoindre et a préféré rentrer chez lui en me donnant l'excuse que son garçon était malade.

Je dis cela pour une chose. Tristan a toujours été un homme passionné. Il savait son garçon en sécurité et bien soigné par sa femme. Le Tristan que je connais aurais au moins pris le temps de venir me joindre pour ne serais-ce que 5 petites minutes, le temps de m'embrasser un peu et serais reparti prendre soin de sa famille. Non, ce n'est pas ce qui s'est passé.

J'étais hyper déçue. Ça faisait des mois que j'avais planifié cette soirée avec lui... et lui préférais aller prendre un verre avec des gens qu'il connait a peine ou courir chez lui au premier prétexte qu'il trouve pour rentrer.Ouais, je me sentais larguée et remplie d'excuses bidon. Comme si on m'avais posé un lapin.

J'avais de la colère a l'intérieur de moi parce que parallèlement à cela : ma propre fille était malade elle-aussi , et je m'étais donné corps et âme pour trouver quelqu'un pour prendre soin d'elle pendant que je cherchais a courir dans les bras de mon amant et passer une superbe soirée en sa compagnie. J'étais en colère parce que Tristan ne semblais pas réaliser toutes les jongleries que je devais faire pour arriver a le voir. Que moi-aussi, j'ai une famille a m'occuper, que s'il n'avait pas le goût de me voir, ça aurais été sympa de me le dire question que j'ailles m'occuper de ce qu'il y a le plus important pour moi : ma famille .

Qu'à cela ne tienne, je suis tout de même allée au lancement de mon ami. J'ai eu beaucoup de plaisir et j'étais ravie de revoir mon ami de longue date.

Sur le chemin du retour j'avais beaucoup de questions en tête regardant le comportement de mon amant. J'étais triste, j'en avais les larmes aux yeux. Je sentais quelque chose. Un pressentiment d'une rare intensité.

Et mon instinct ne me trompe jamais ... c'est ce qui me faisait encore plus peur.

Mon instinct ne m'a pas trompé.

Ce soir-là, en arrivant chez moi, Tristan m'avais écris un message:

" Mariposa,
J'ai une énorme boule au fond de moi concernant nous deux. Je ne sais pas trop comment te le dire. J'ai toujours eu de la difficulté à exprimer mes émotions.

Je pense que je le feu est éteint au fond de moi.

Je ne sais pas vraiment pourquoi. Probablement que le temps, la routine, nos vies respectives et la dynamique ont changés et refroidis cette flamme. Mes papillons semblent s'envoler un par un. Même si j'essaye de les retenir de toute mes forces, ils réussissent à s'enfuir malgré tout.

Je croyais la flamme revenue. Oui elle est revenue, mais pas assez pour enflammer le tout.
Je me dois d'être franc et honnête avec toi. Toi, tu l'as toujours été avec moi, même si plusieurs fois, tu avais peut-être envie de ne pas l'être.

Je n'en pouvais plus de garder cela pour moi, au fond de moi.

Je suis sincèrement désolé ma belle.
Tristan "


Et voilà. Cela voulais tout dire.
J'étais sous le choc, mais en même temps je savais qu'il finirait par me dire quelque chose comme cela.

Tellement sous le choc que je n'ai pas répondu a sa lettre... ni aux autres qui ont suivi.
Je n'avais rien a répondre de toute façon.Je ne voulais pas avoir d'explication non-plus.De toute façon, je n'ai jamais eu besoin d'avoir d'explication de la part de Tristan. J'ai toujours tout compris, sans qu'il ait jamais besoin de s'exprimer.


Je n'ai pas répondu a ses lettres pendant 3 jours. Et vendredi soir, en sortant du boulot je lui ai téléphoné. On s'est parlé un peu et je lui ai dit que je comprenais et respectais sa décision...

Je lui ai poliment fait mes adieux au téléphone ....

Je n'ai pas pleuré au téléphone....

J'ai gardé cela pour après...

Je suis rentrée chez moi avec les larmes qui ne cessaient de rouler sur mes joues. Tout le monde me regardais dans la rue. J'ai laissé aller mes émotions un bon coup pour ensuite me ressaisir. J'ai séché mes larmes et suis rentrée a la maison en essayant de cacher au maximum ma peine.


C'est ainsi que la fin de l'histoire entre Tristan et moi s'est passé ...

Mais vous savez, la vie continue .

Et je garde la tête haute.
Et je sais que j'aspire a plein de choses merveilleuses.

Si les papillons de Tristan se sont envolés, si je ne le fais plus autant vibrer c'est tant pis...
Il n'a probablement pas encore réalisé ce qu'il viens de laisser filer entre ses doigts.
Et c'est bien dommage pour lui.
Moi je continue ma vie ... et je continuerai a briller.
Mais il ne sera pas là pour le voir, ni pour contribuer a mon étincellement !


Bonne chance et Bonne vie a toi mon beau Tristan.
Je peux dire que tu as grandement contribué a être la femme que je suis aujourd'hui.
Et ça , je t'en serai éternellement reconnaissante .

xxx

Mariposa

xxx

lundi 22 novembre 2010

La perte d'intérêt , parler de ses sentiments et jouer les 2e violons ...

Ca fait un moment que Tristan et moi ne nous sommes pas vu.(Bon , pour ceux qui ne le savent pas pour moi un bon moment veux dire plus d'une semaine !). Nous qui avions l'habitude de nous voir régulièrement 1 à 2 fois par semaine . Parfois même plus. J'ai des souvenirs de moments où ils nous arrivaient de nous voir 4 à 5 fois durant la semaine pour aller assouvir notre besoin de l'autre...

C'est sur que je m'ennuie de ce temps où Tristan faisait le fou en annulant des meetings pour venir me rejoindre, de prendre comme alibis qu'il recevait des billets de hockey de fournisseurs pour pouvoir passer des soirées complètes a l'hôtel avec moi ou qu'il inventait des urgences ou des dossiers interminables au bureau pour passer le maximum de temps avec moi.

Je me sentais la femme la plus importante et la plus désirable du monde. Toutes ces acrobaties et ces manigances pour arriver a pouvoir être avec sa maitresse adorée me faisait sentir spéciale a ses yeux. Un peu comme s'il contrait vent et marrées pour passer des moments de qualité avec son trésor adoré .


Les choses ont changé. Je veux plutôt dire que je vois notre relation évoluer et prendre un autre tournant ou une autre dimension. C'est bien en un sens parce que ce qui menace le plus un couple d'infidèle c'est bel et bien la routine, l'habitude et le confort ...

La routine l'habitude et le confort sont les aspects les plus menaçants d'un couple illégitime parce que justement ce qui nous tiens en vie , nous les gens infidèle c'est justement les petits papillons dans le ventre, l'adrénaline que ces rencontres nous procure et la surprise d'avoir toujours a en découvrir plus sur l'autre personne ...

Quand la monotonie s'installe, alors on peut dire que c'est le début de la fin...


Ces dernières semaines sont plutôt tranquilles entre moi et Tristan. Nous sommes tous les 2 très occupés avec nos boulots respectifs. Le changement de nos horaires fait aussi en sorte qu'il est plus difficile de nous voir...

Mais l'important, c'est que l'on puisse arriver tout de même a nous allumer mutuellement et garder cette flamme allumée. C'est normal qu'il y ait des périodes plus calmes que d'autres ... faut juste que l'intérêt soit toujours présent, parce que sinon rien ne sert de jouer les bouche-trous ....

Je m'explique.

Oui, un couple d'amant peut avoir des horaires hyper chargés et de moins en moins d'occasions pour se voir. Mais si vous sentez que les occasions pour se voir ne se présentent que lorsque l'autre n'a plus d'autres choses a faire de sa journée que de venir vous voir, alors posez-vous quelques questions à savoir les motivations qui pousse l'autre a investir dans cette relation.

N'oubliez pas qu'un amant ou une maitresse doit être un plus, un complément a votre vie légitime. Non, pas objet servant a assouvir les désirs que vous n'arrivez plus a combler dans votre couple.

J'ai parfois eu des lettres de lectrices me disant : " Je ne comprends pas, il ne m'appelle presque plus et répond de moins en moins a mes messages !!"

Laissez-moi vous dire quelquechose: Quelqu'un qui prend ses distances a ses raisons ....

Et si ce n'est que le boulot ou un horaire chargé alors il vous le dira ...

Par contre, s'il vous raconte a quel point sa nouvelle passion pour le théâtre post-moderne ou quelque truc du genre l'intéresse à ce point qu'il ne trouve plus aucun moment pour vous voir, alors la question ne se pose même pas: Cette nouvelle passion est probablement plus intéressante et plus stimulante que vous ... et petit conseil : vous devriez peut-être faire de même ( c'est a dire , un autre chat plus stimulant a aller fouetter vous aussi!)

Mais de grâce, ayez la classe d'éviter les questionnements a n'en plus finir , les crises de larmes et de chercher a avoir des explications en long et en large .

Quelqu'un qui est passionné par vous va vous montrer son intérêt .

Quelqu'un qui perd son intérêt , va s'effacer tranquillement en espérant que vous captiez le message et que vous fassiez de même ...


L'autre jour, j'ai eu une lettre d'un lectrice que j'appellerai Johanne et qui m'exprimait toute sa peine parce que son amant avait rompu avec elle ...

Elle se disait peinée qu'il n'ait pas partagé ses sentiments avec elle et avait l'impression d'avoir été laissée sans aucune explications , sans que monsieur partage ses émotions ...
Bon , mon premier réflexe a été de me dire :
"Bah, un homme ça n'aime pas partager ses sentiments ... encore moins avec une femme qui n'est pas la sienne !"

Par contre, je sais que ce n'est pas du tout le cas entre Tristan et moi. Depuis le début nous nous sommes toujours tout tout tout dit ! Mais voyez-vous je me considère chanceuse et je sais que très rares sont les hommes comme lui qui partagent leurs émotions ....
Preuve: je n'ai jamais su les sentiments ni de Marc , ni de Guillaume...

Je ne sais pas trop ce qu'ils pensent de moi, ni de comment ils prennent le fait que je ne les fréquentent pas exclusivement ....
Ils ne m'en ont jamais parlé de ça et ce ne sera pas moi qui le fera .
Tant que je suis bien avec eux,que le courant passe et que je ait du bon temps en leur compagnie, je sais que c'est ce qui est important.
Et j'imagine que c'est l'essentiel pour eux aussi .

( Dieu merci, parce que si les hommes devaient se mettre a penser comme les femmes alors nous ne serions pas sorti du bois !! hahaha!!)

Bien sur, chaque histoire est du cas par cas.
Chaque personnes est différente et a des façons différentes d'agir et de réagir ...

Je sais que pour Tristan, si nous nous voyons moins c'est essentiellement une question d'horaire qui est moins compatible ....
Mais parfois je suis un peu amer quand je constate qu'il préfère de loin s'impliquer dans ses nouveaux projets qu'on lui a confié hors du travail que de passer du temps de qualité avec moi ...
Que voulez-vous, Tristan est un homme passionné...
Quand on l'a approché pour lui demander s'il voulait s'impliquer et ainsi réaliser un de ses plus grand rêve ...
Hé bien c'est un peu moi qui s'est fait mettre de coté ...

Et malheureusement, je ne peut absolument rien contre cela ...
Je le laisse vivre ses passions et je me réjouit de le voir si heureux ...
Et ce, même si c'est moi qui en subit les conséquence ...

Que voulez-vous, en infidélité ... il faut absolument accepter de ne jamais passer en premier.
Comme je disais... Être infidèle, c'est toujours jouer le 2e ( ou les3 ou 4e violons !)
C'est la règle numéro un ...

Et n'oubliez jamais : " Ne faites jamais de quelqu'un votre priorité , quand dans sa vie vous n'êtes qu'une option .... "


mardi 16 novembre 2010

Gestion du facteur de risque, gestion d'alibis et gestion de la culpabilité

Je crois sincèrement que ce sont les 3 choses qui me sont le plus souvent posées comme question.

Comment je fais pour pouvoir sortir autant de chez moi et voir mon amant?

Comment je fais pour "dealer" avec la culpabilité?

Si je suis consciente du facteur de risque qu'un tel mode de vie pourrais entrainer sur mon couple et ma famille?


Souvent, j'ai des lettres de lecteurs me demandant des conseils. Bon, j'avoue que je n'ai pas toujours le temps de répondre a toutes mes lettres mais par contre je dois vous dire que ça me fait énormément chaud au coeur et je me sent touchée par vos envois.

Beaucoup de femmes m'écrivent en me disant que tout comme moi , elles sont en couple , aiment leur mari, sont heureuse dans leur vie amoureuse ... mais qu'elles songent a flancher et se laisser tenter par l'adultère. Elles me demandent si elles devraient franchir le pas, que devraient-elles faire etc ...

Et pour dire vrai, parfois je me sent un peu mal à l'aise de répondre. Certes, je peux donner mon opinion ( et soyez assuré d'avoir toujours mon plus humble avis) . Mais jamais je ne pourrai vous dire quel est le meilleur a faire pour vos pulsions !

Je m'explique.

Tout le monde est différent , avec des caractères et tempéraments , des histoires et des backgrounds différents. Jamais je pourrai dire a quelqu'un:

- Ohh oui, quelle bonne idée de tromper ton mari / ta femme !!

Puisque chaque personne est différente et a aussi probablement aussi des raisons différentes qui les poussent a sauter la clôture, je ne me sent pas a l'aise de donner de conseils a savoir si oui ou non, il serait bon pour quelqu'un d'autre de tromper son mari. Pour ce qui est de la culpabilité, c'est la même chose....

Moi plus j'écris et plus je réfléchi a propos de l'infidélité , plus je sais ce qui m'a mené MOI à cela et qu'est-ce qui m'allume autant , me fais continuer et me fait tant vibrer là-dedans.

J'ai la chance d'avoir un métier et des activités qui font en sorte que j'ai toujours un alibi très facile et très crédible a portée de la main. Je me dis que si j'avais été une caissière dans une épicerie d'un village d'une région éloignée de Montréal, je n'aurais pas pu !!

( Déjà les petites municipalités ou les petits villages sont très peu conseillés pour les amants et maitresses ... déjà trouver un restaurant où l'on a aucun risque de se faire voir avec l'autre ou encore pire, trouver un endroit intime ou une chambre d'hôtel. C'est presque impossible!!)


Bon bref , tout cela pour dire que le facteur de risque , la gestion des alibis et la culpabilité sont des choses qui sont tellement personnelles a chacun que c'est pas évident de dicter exactement quoi faire.

Tout ce que je peux vous dire c'est une chose.

Vous vous connaissez.

J'en suis sure.

Vous êtes capable de calculer votre facteur de risque vous-même.
Si vous avez des horaires pas possible et croyez que ça serais hyper risqué pour votre vie légitime ... alors écoutez votre instinct , vos feeling.....

L'instinct et nos feelings nous trompent rarement .....

Moi en tout cas, ça fait maintenant plus d'un an que j'écoute mes feelings et mon instinct avec Tristan...

.... Et je n'ai jamais été aussi heureuse de toute ma vie.

( Je savais que mes feelings ne me trompaient pas a propos de lui !!!!)




lundi 8 novembre 2010

Ma soirée avec Guillaume ... et L'infidélité et les party de bureau


Souvent, je repense a cette soirée passée avec Guillaume.

J'avais pris congé cette journée-là et était allée me balader toute la journée avec Tristan qui lui aussi s'était arrangé pour passer la journée entière avec moi. C'étais tout simplement génial.J'aime tellement passer du temps avec mon amant. Ce temps nous est si précieux ...

J'étais rentré chez moi vers la fin de l'après-midi , le temps de récupérer les mômes a la garderie, partir faire le souper , nourrir la petite famille et embrasser mon mari qui s'occuperais des enfants jusqu'à ce qu'ils se couchent pour ensuite inviter des amis a venir jouer au poker dans notre salon. Je suis partie rejoindre Guillaume avec qui j'avais un rendez-vous galant prévu depuis plusieurs semaines.

J'étais nerveuse et fébrile. C'étais la première fois que j'allais passer une soirée entière avec lui. Nous avions souvent diné ensemble, Guillaume prenant toujours le soin et la délicatesse d'apporter des vin de sa collection personnelle afin de me faire découvrir les différentes saveurs que je pourrais apprécier. Souvent aussi ces diners se sont terminé en baisers enflammés donnés clandestinement au détour d'une rue mais jamais j'avais vraiment encore l'occasion de le connaitre un peu plus intimement.

La soirée fut superbe. Guillaume voulait me faire un
e petite dégustation de vin intime. Nous avons alors décidé d'aller au restaurant se prendre un repas pour emporter qui s'harmoniserais bien avec les bouteilles qu'il avait apporté et d'amener le tout à l'hôtel pour profiter confortablement de la soirée. Nous louons la chambre: une belle suite avec de superbe divan en cuir, bain tourbillon, écran plasma.

Guillaume était tellement beau et craquant, habillé chic avec veston et cravate. Ses yeux bleus étaient pétillants. A peine mon manteau posé sur le divan qu'il s'approcha doucement de moi et se mis a me caresser doucement du bout des doigts, sa tête s'est approché doucement de la mienne et il m'a embrassé. Ses lèvres étaient super douces , j'avais le goût de l'embrasser encore et encore. On s'est embrassé ainsi de très longues minutes. Peut-etre même presque la moitié de la soirée a s'embrasser ainsi ... moi qui adore embrasser ! hum!

Cet homme est d'une plaisante compagnie et d'avoir du temps avec lui dans un endroit intime était tout à fait sublime. Il a commencé tout d'abord par déboucher une bouteille de Champagne, nous avons bu ensemble tout en apprenant a se découvrir. J'ai passé un pur moment de douce sensualité en sa compagnie. J'adore boire du Champagne et me faire bouffer la chatte en même temps! D'Autant plus que Guillaume a une façon délicieuse de me lécher et de s'occuper de ma chatte pour que j'atteigne un maximum de plaisir.

J'ai eu l'agréable surprise de m'apercevoir qu'il avait un sexe d'une grandeur assez supérieure a la moyenne! *hummmmm! Décidément, il n'a pas eu de difficulté à me faire jouir ... oh non, surtout pas quand il me prenait par en arrière dans le bain tourbillon ... (double *hummm!)


Vraiment, j'ai passé une superbe soirée... et je crois que Guillaume a eu l'air d'apprécier le moment qu'on a passé ensemble. Il m'écrit parfois pour me dire a quel point il a aimé cela. C'est sur que j'ai l'intention de le revoir. Par contre ayant chacun respectivement boulot et famille, il est toujours plus facile de nous voir sur l'heure du lunch que le soir. Tout comme avec Tristan, il faut synchroniser nos temps libre et nos alibis. Guillaume me parle déjà de soirées disponible a la fin novembre pour qu'on puisse se refaire encore une petite soirée intime.

Et vous savez, ça me fais penser a une chose. Le temps des fête est un temps hyper propice a l'infidélité. Tout particulièrement la période des fameux party de bureau!!

Je suis persuadée que vous connaissez tous une histoire de party de bureau qui a un peu dérapé!! ( Moi en tout cas j'en ai une bonne a vous raconter. Vous pouvez la lire ici !! )

Que ce soit 2 collègues ( ou 3 comme dans mon cas!!) de travail qui se mettent a fricotter ensemble ou bien que ce soit une soirée idéale pour aller rejoindre son amant ou sa maitresse, moi je vous jures, c'est la saison IDÉALE pour sauter la clôture !! .

Moi je vous le dit, Guillaume m'a déjà invité à continuer cette dégustation qu'on avait commencé ce soir-là a l'hôtel....

Aussi, Tristan et moi planifions déjà notre 2e party Intime de bureau ...

.... et s'il est aussi beau et aussi féérique que l'an dernier , ce sera tout simplement sublime et magnifique ...


Je peux bien me sentir comme la femme la plus chanceuse du monde !!!




XXX



dimanche 7 novembre 2010

Entrevue a propos de l'infidélité : La fin d'un tabou

J'étais a la fois nerveuse et excitée quand Tristan m'a appelé pour me dire qu'une journaliste était intéressée a faire une entrevue avec nous 2.

J'étais aussi un peu perplexe ...

Je me demandais pourquoi . Pourquoi s'intéresser a nous, a notre histoire ?

Après nous avoir dit qu'elles étaient ses intentions, nous avons accepté une entrevue téléphonique en conférence a 3.

Chacun a nos boulots respectifs nous avons parlé ensemble une vingtaine de minutes. Judith, la journaliste était tout a fait charmante et très professionnelle. Elle a su tout de suite nous mettre a l'aise afin de recevoir nos confidences et nos diverses opinions.

L'entrevue s'est très bien déroulé et j'étais contente des questions qu'elle nous avait posé.
Tout de même j'étais un peu nerveuse et craintive.

Vous savez, la plupart d'entre vous me lisez de votre propre gré, sois parce que les dessous de l'infidélité vous intéresse, sois parce que vous aimez bien lire mes aventures et celles de Tristan .... bref, peu importe la raison qui vous amène jusqu'à ce site tout le monde est courtois et respecte mes écrits...

J'étais craintive parce que je me suis dit qu'un article qui serais publié dans un média d'aussi grande envergure qu'est msn.ca m'amènerais un lot de lecteurs pas nécessairement heureux de tomber sur un site comme le mien. J'ai eu peur d'être submergée de commentaires négatifs, de menaces et d'insultes en tout genre. (Finalement, non ... tout le monde est a ce jour très respectueux dans leurs commentaires ! merci a vous tous!! )

Je suis consciente que l'infidélité est un sujet tabou.
C'est pour cette raison que j'ai décidé d'écrire. Pour démystifier le tout et aussi arriver un peu comprendre ce mode de vie auquel je m'identifie sans aucun doute.
J'ai toujours su qu'en développant à propos de l'infidélité sur une tribune publique, je n'attirerais pas la sympathie de la majorité. Loin de là. Peu importe, j'ai décidé de briser un silence ....

Et je suis profondément touchée et heureuse de recevoir beaucoup de bon commentaires d'appréciation et très peu d'insultes.

J'ai adoré l'article de Judith Lussier, la journaliste.
J'ai trouvé qu'il expliquait bien la raison de l'existence de mon blogue, racontais bien la relation entre moi et Tristan et démontrais bien qu'il y a un réel besoin chez les gens d'en savoir plus a propos de l'infidélité.

Vous pouvez lire l'article de Judith Lussier, dans la section "Style de vie" du site web www.msn.ca



Bonne lecture a vous!!


jeudi 4 novembre 2010

Patrick reviens a la charge


Patrick est un vieil ami a moi.
Nous avons fréquenté la même école secondaire. Cela doit bien faire 15 ans que nous sommes amis. J'avais eu a l'époque quelques rapprochements intime avec lui, mais je n'étais pas prête a m'engager avec lui ( plutôt, j'en avais pas trop envie). Il est très gentil , très joli garçon aussi. J'ai toujours eu beaucoup de fun avec Pat, mais je n'ai jamais eu le goût de dévellopper plus avec lui.

Il a fini par s'installer à Québec a la fin de ses études et habite là-bas depuis. Il s'est marié cet été et a eu un bébé qui dois maintenant être agé de 3-4 mois. Pat n'a jamais cessé de m'envoyer des courriel me disant qu'il était amoureux de moi à l'époque et qu'il ne m'a jamais complètement oublié.

En janvier dernier, il m'avait invité a un petit rendez-vous coquin a l'hôtel. J'avais accepté l'invitation et m'étais rendue a la chambre qu'il avait loué a l'hôtel Le Chablis. Patrick m'avait accueilli avec un sourire timide et des manières un peu maladroites. Il s'était même exclamé : " Aye tu t'imagines, le mec a la réception m'a demandé si je voulais une suite plus cher ou plus luxueuse ... bin là franchement : je dépenserai quand même pas 80$ pour une suite en sachant que je ne suis qu'ici que 4 heures !!! "

Bon , laissez-moi vous dire quelque chose: Je suis une fille pas compliquée qui se contente de choses simple dans la vie. Mais bon, je trouve qu'il y a une façon de dire les choses pour ne pas passer pour un cheap !! Je veux dire :Personnellement, je m'en fout de baiser dans une chambre a 45$ ou a 125$ pour bloc de 4 heures ... mais s'il-vous-plait les gars, quand vous invitez votre maitresse a l'hôtel : Ne la faites pas sentir comme si elle ne vaut pas le coup d'investir un peu plus pour son confort et son plaisir! Je vous dit , une femme qui se sent la plus importante et la plus appréciée au monde vous donnera sans aucun une prestation au lit qui va valoir largement le petit extra payé pour la chambre ou pour une bonne bouteille de vin.

Depuis que l'on s'est vu en janvier , je n'ai jamais redonné de 2e chance à Patrick. Ohh ne pensez pas que c'est à cause de la chambre qu'il avait loué ... ohh non!( Ne me pensez pas comme cela!)
En fait, je n'ai jamais redonné de chance a Pat parce qu'il m'avait franchement donné une des pire baise que j'ai reçu à vie ( et il avait super mauvaise haleine en plus) !! Non vraiment, ce jour-là je me suis souvenue pourquoi je n'avais pas continué a fréquenter ce mec a l'époque !
J'ai pris la décision de ne plus revoir Patrick simplement parce qu'il n'en vaut pas la chandelle.

Cet été, quand il m'a ré-écrit pour me dire qu'il était de passage a Montréal, j'avais poliement décliné son offre prétextant avoir sois beaucoup de boulot ou une fête de famille. Ensuite, peu a peu, je me suis mis a moins répondre a ses courriels ou a ses commentaires flatteurs sur Facebook. Je me suis dit qu'il comprendrait le message. Il me semble pour moi que c'est clair que quand quelqu'un ne répond pas a ses messages, il y a de fort risque d'en déduire que la personne n'est juste pas intéressée !


Non... pas Pat !

Il n'a pas l'air de comprendre le message du moins parce qu'il revient encore à la charge !!

Il m'écrit il y a 3-4 semaines qu'il vient a Montréal pour le week-end du 5 novembre.

Je ne répond pas à son email .

Il me re-écrit la semaine suivante en me demandant si je serais intéressée a passer du temps avec lui a l'hôtel pour un rendez-vous coquin quand il viendra a Montréal...

Je ne répond pas à son email.

et voici ce que je reçoit comme message aujourd'hui :

J'en revenais tous simplement pas !!!!!

Donc , à en juger ses écrits monsieur Patrick croit dur comme du béton que je vais aller le baiser ce week-end !!

Encore pire , il me demande si je veux payer la moitié de la chambre !!!
Et le comble : il me demande de ne pas porter de parfum ou de crème question de ne pas sentir mon parfum en retournant chez sa famille.

Euuuuuuhhhhhhhhh ?????!!!!!!! WHAT ??!!

Je trouve cela un peu comique, mais bon il ne faut pas rire...
Le pauvre est probablement a ses premières expériences en terme de sautage de clôture !


Premièrement ,je pense que ça ne se fait pas de demander a sa maitresse si elle veut bien payer moitier-moitier.Ce n'est pas une question de sexisme du tout ! Il m'est arrivé souvent de payer la chambre avec un amant. Dans ce cas ci, c'est le fait de demander a l'avance qui m'a tuée !! Il me semble que si t'es pas en moyen d'aller a l'hôtel , hé bien ... passe ton tour ou trouve autre chose!!!

Mais la deuxième chose qui m'a fait trop rigolé c'est de demander de venir sans porter de parfum ou de crème hydratante ... Euhhhh!!!
A mon humble avis d'experte en infidélité ...
Ce n'est pas nécessaire de demander a ses maitresses d'éviter tout parfum par peur que l'officielle ait des doutes.
En fait, je conseille fortement a tout homme pratiquant l'adultère de prendre une douche après tout rapprochement intime avec sa maitresse.

Parce que honnêtement, y'a pas juste le parfum de votre maitresse qui dégage une odeur. Probablement que votre engin ainsi que tout le reste de votre corps transpire le sexe...
Donc moi je vous le dit : La douche après avoir baisé est un MUST !!
( et si vous voulez être autant expert que mon beau Tristan , alors apportez avec vous votre brosse a dent, votre déodorant et votre parfum question de retourner a la maison sans sentir le savon cheap d'hôtel ! )

Vous vous imaginez bien que non , il n'y a pas grand chance que j'interrompe mon week-end avec mon mari et les enfants pour aller rejoindre Pat pour une séance de baise torride ...

Que voulez-vous ... il y a des hommes qui l'ont et d'autre qui l'ont pas ...

Pauvre Patrick ... il semblerait que lui , il ne l'a pas !!

lundi 1 novembre 2010

Un vendredi de congé avec Tristan ... ( le double rendez-vous part 1)


Le travail et nos horaires des derniers temps ont fait en sorte que nous avons beaucoup moins de temps et d'occasions pour nous voir mon Tristan et moi. Passer du temps avec lui me manquait énormément. J'aime tellement ces moments où l'on peut se voir ailleurs qu'à la sauvette, dans l'intimité d'une chambre d'hôtel. J'aime avoir du temps pour aller manger avec lui, passer une bonne partie de la journée a me balader avec lui, discutant de tout et de rien.

J'ai dit a Tristan à quel point ça me manquait, qu'il me manquait. Tristan a alors pris l'initiative de prendre congé pour venir passer une journée avec moi.J'ai décidé de ne pas travailler moi non-plus. Donc, tôt le matin , tout de suite après avoir déposé la petite a la garderie , je suis allée retrouver mon amant pour qu'on puisse aller prendre le petit déjeuner ensemble. C'est dans un petit resto de la rue Laurier , sur le plateau Mont-Royal que nous avons mangé tout en lisant le journal collé l'un a l'autre comme 2 amoureux. Tristan n'arrêtais de me dire à quel point qu'il adorait ces petits moments avec moi et moi , j'étais si heureuse d'avoir la possibilité mais surtout le temps de faire tout ce qui me plairait avec mon amant.

Nous avons donc déjeuné tranquillement sans nous soucier du temps. Nous avons parlé de nos projets respectifs ( oh, de nos projets communs aussi ! ) . Après avoir mangé nous avons décidé d'aller marcher un peu au centre-ville et faire les boutiques. Bien sur notre premier arrêt s'est fait chez Ogily où nous avons passé une bonne heure a sentir tous les parfums ( autant pour homme que pour femme) Puisque je suis justement a la recherche de mon nouveau parfum sensuel pour cet automne, j'étais contente que mon spécialiste soit avec moi. Vous savez surement que Tristan a le nez pour le parfum . Depuis que nous nous fréquentons , il a choisi bon nombre de mes parfums et il ne s'est jamais trompé. D'ailleurs, j'ai toujours de la difficulté a battre celui qu'il m'avait offert la première fois: mon "Fuel For Life Woman" de Diesel. Sachant que je me cherchait un parfum similaire, Tristan m'a aidé a en trouver un qui me plairait. J'hésite encore entre 2 : Eau Mega de Viktor & Rolf ou L'instant de Guerlain ( a vrai dire il y en a beaucoup plus qui me tentent , mais bon j'essaye de limiter mes coups de coeurs! hihihi!) Bien sur , j'ai amené mon amant au département des bas-nylons afin qu'il puisse en choisir une belle paire avec moi!

J'aime faire du shopping avec mon amant. J'aime beaucoup aller dans les boutiques avec Tristan. J'aime magasiner des trucs pour homme avec lui. Choisir des chemises. Il dit que j'ai beaucoup de goût et que je lui trouve toujours les plus belles chemises ...

Bien sur, nous avions vraiment envie l'un de l'autre et un arrêt a l'hôtel s'imposait! Après le shopping nous nous sommes donc rendu au Chablis question de passer le restant de l'après-midi a nous caresser et a nous donner du plaisir.
Ce petit moment était délicieux. Nous avons passé un long moment a nous étreindre mutuellement , a seulement s'effleurer doucement et a profiter de l'instant présent. Je me suis lentement déshabillé, je voulais sentir ma peau contre la sienne. Nous avons fait l'amour tendrement au début mais plus l'excitation montait plus Tristan devenait fougueux. Il me parlait et me disait des trucs hyper cochon dans les oreilles. Il me demandait si j'avais l'intention de baiser avec Guillaume ce soir puisque j'avais un rendez-vous galant avec lui sur l'heure du souper. Il me demandait de m'éclater , de m'amuser un max , mais à une condition: celle de tout lui raconter sans gène par la suite.

Mon amant semblait excité par le fait que possiblement j'allais peut-être baiser avec Guillaume pour la première fois ce soir-là. Par contre, je voulais m'assurer qu'il n'en serais pas bouleversé ou amer par la suite.
Parce que je connais Tristan. Dans le feu de l'action, il est tout excité a l'idée que je passe une soirée de torride baise avec un autre que lui. Par contre, la réalité veut parfois qu'il en sort parfois ébranlé. C'est ce qui était arrivé avec Marc. Croyant que tout était OK de son coté , j'avais rencontré Marc et baisé avec lui a notre toute première rencontre. Au final, même Tristan n'avait pas prévu être aussi ébranlé par mon audace et ce pas franchi ...

Je me suis assuré que tout était correct avec Tristan avant d'accepter l'invitation de Guillaume.
Il m'a embrassé et m'a demandé de m'amuser....


Après avoir fait l'amour, Tristan est venu me reconduire. Je l'ai embrassé une dernière fois et je lui ai promis que ce soir-là, je m'amuserais comme si je n'avais qu'une seule vie a vivre (... mais n'est-ce pas le cas ?!? )

J'ai quitté mon amant et je suis passé chercher la petite a la garderie, ai attendu mon mari avant de commencer a me préparer pour mon souper galant avec Guillaume...

J'étais si excitée , nerveuse , fébrile...
Je n'arrivais pas a contenir mon excitation.
Je courais partout dans ma maison...

C'est l'effet d'une première "date" officielle ....
Où l'on ne sais pas à quoi s'attendre...
Où l'on ne sais pas si on va être a la hauteur ...

Chose sure, j'ai passé une belle soirée avec Guillaume ...
Mais ça, je vous raconterai au prochain billet !