Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

jeudi 10 février 2011

Chablis et après-midi au paradis ...



J'avais tellement hâte de voir Guillaume. L'éloignement dû à nos horaires chargés et l'excitation dû à l'anticipation de nos projets de weekend romantique n'a fait que décupler mon envie d'être avec lui....

-"Cette semaine je serai libre pour t'amener diner...", m'a dit mon amant en début de semaine.

Ses caresses et ses baisers me manquaient énormément. J'étais vraiment fébrile juste à l'idée de passer du temps en sa compagnie.


Hier matin, il m'envoie un courriel: " Je suis capable de me libérer vers 13h30 si ça te dis et je suis heureux car j'ai pas mal de temps cet après-midi..."


Tout de suite, j'ai regardé mon agenda. Je n'avais ni meeting, ni gros contrats urgents à régler. J'ai décidé de prendre le restant de l'après-midi congé pour pouvoir passer du temps avec Guillaume.

" J'espère que tu n'as pas mangé car je t'ai préparé moi-même un petit quelque chose pour qu'on puisse diner ensemble..."

Cette phrase a piqué ma curiosité ....Wow! mon amant qui me prépare un lunch surprise ?! J'ai trouvé cela tout simplement adorable et je craque littéralement pour les hommes qui prennent de belles petites initiatives simples et pas démesurées mais qui démontrent une grande classe et une grande galanterie.

Il est venu me prendre en début d'après-midi à mon bureau et nous nous sommes dirigé directement à l'hôtel.

Bien sur, Guillaume a pris le soin de nous prendre une belle suite avec un immense bain tourbillon. À peine arrivés à la chambre, mon corps fut instantanément attiré par le sien, ma bouche cherchant la sienne pour goûter tout de suite à ses lèvres. C'est incroyable a quel point il embrasse bien... juste le mouvement de sa langue dans ma bouche me fait mouiller abondamment et augmente mon désir comme ce n'est pas possible.

Tout de suite nous nous sommes retrouvé au lit à nous arracher sauvagement nos vêtements. Mes mains et ma bouche ne cherchaient qu'à rejoindre son entre-jambes pour aller stimuler son membre qui était déjà hyper raide. J'aime tellement le sexe de mon amant, il a une belle grosse queue appétissante, beaucoup plus grosse que la plupart des hommes que j'ai fréquenté. j'adore l'avoir dans ma bouche, j'adore le regarder droit dans les yeux pendant que j'astique sa verge avec ma langue. J'aime entendre ses râlements subtils qui trahissent son excitation et quand il me caresse les cheveux en me disant à quel point je lui procure un plaisir incroyable...
Plus je le suçais langoureusement et plus il me disait des mots coquins qui devenaient de plus en plus cochons....

" J'aime tellement ta petite chatte, laisse-moi y goûter un peu ... "

Je suis allé m'assoir sur le visage de Guillaume qui était toujours couché sur le dos... Je le regardais me lécher le clitoris les mains appuyés contre la tête du lit. J'ai atteint l'orgasme quelques secondes après qu'il ait glissé ses doigts à l'intérieur de ma chatte pendant qu'il avait toujours la langue qui tournoyait sur mon petit bourgeon de plaisir...

Cet orgasme n'a fait qu'augmenter mon plaisir et je n'avais qu'une envie: qu'il vienne m'enfoncer sa queue au plus profond de moi pour me faire jouir à nouveau. Il s'est donc mis debout à coté du lit et me plaça à 4 pattes sur le bord du matelas. Je sentais son gland gonflé d'excitation effleurer ma fente faisant ainsi encore plus perler le nectar de ma chatte. Il m'agrippa les hanches et me pénétra d'un trait me faisant hurler de plaisir. Ses mains impulsait la cadence, je le sentais devenir de plus en plus fougueux. La cadence s'intensifiait et je sentais sa bite me marteler le fond de mon abîme. Un orgasme retentissant fit parcourir mon corps de spasmes de jouissances, j'étais complètement euphorique. Je l'ai ensuite senti se décharger de sa semence à l'intérieur de moi et je me ensuite écroulé, complètement épuisée sur le lit. Je suis restée étendue quelques secondes, je sais pas ... peut-être quelques minutes. De toute façon, le temps n'avait plus d'importance... j'étais au paradis.

J'étais toujours étendue sur le lit quand Guillaume a sorti le petit diner qu'il nous avait préparé. Une superbe assiette de différents saumons fumés dont un fumé à l'érable et un autre fumé au citron et poivre. Le tout était accompagnée de crudité et d'une bouteille de vin Chablis que je ne connaissait pas encore ...

" Ohh, celui-là n'est pas disponible à la SAQ. Je l'ai sorti de ma réserve spéciale. C'est une bouteille que j'ai ramené de mon dernier voyage en France... "

Nous avons donc hyper bien mangé. Le poisson était délicieux. Le vin sublime. Nous avons discuté d'une tonne de sujets les plus intéressants les uns des autres, nous avons ensuite continué notre discussion dans l'énorme bain moussant que nous avons fait couler.

J'aime ces petits moments de tendresse dans le bain à nous caresser doucement, à relaxer et à oublier le stress du quotidien. Les petites caresses sous l'eau m'envoutaient, j'étais dans un état de bien-être total...

Nous avons refait l'amour dans le bain en nous regardant dans la glace du miroir, ce qui rendait nos ébats encore plus excitants. Je ne sais pas comment fait mon amant pour me faire jouir aussi facilement et ce, à répétition mais après les orgasmes vibrants et intenses reçu, je n'ai eu qu'une seule envie... me régaler un dernière fois de sa queue et lui offrir ma bouche pour qu'il puisse éjaculer dedans...
Son sperme est tellement délicieux...

Ces moments au paradis m'ont juste donné encore plus envie de renouveler l'expérience encore et encore, le plus souvent possible....

Et ça tombe bien... il semblerait que l'on puisse jouir d'un weekend entier ensemble très bientôt.

Et je crois que même un weekend entier ne suffira probablement pas à combler toutes les choses que j'ai envie de faire en sa compagnie et combler tout le désir que j'entretiens pour lui....

Je l'adore tellement...
Je suis tellement bien en sa compagnie...



1 commentaire:

Anonyme a dit…

Wow ! Sublime !

Écrit d'une main caressant les mots, nous faisant vivre les soubresauts de vos corps et votre intense communion. Les images pleuvent et dansent.

J'adore ta plume et ton verbe tout comme toi sa verge ;-) lol ! Je me régale de ta soupe aux lettres chaudes et me surprend de désir à cette prose.

Belle Mariposa, que ton corps soit louangé et ton verbe inspiré.

Brought to you by the letter 'V'