Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

mardi 15 février 2011

Une nuit au paradis (1ere partie)


Les escapades entre amants peuvent généralement seulement être confirmées à la toute fin puisqu'on ne sais jamais quels facteurs extérieurs peuvent venir faire saboter nos plans. Nous avions donc convenu, mon amant et moi qu'on déciderais de l'endroit où nous nous exilerions qu'à la toute dernière minute. Mon beau Guillaume avait décidé de me faire une surprise à propos du programme de la soirée et de notre première nuit ensemble. Il m'a donc donné rendez-vous au centre-ville vers l'heure du souper. J'étais rentré chez moi après le boulot, je me suis préparée soigneusement, j'ai enfilé une de mes plus belles robes de cocktail noire, mes bas-nylons les plus soyeux, un superbe collier perlé turquoise, des talons hauts et mes plus beaux bijoux. J'ai pris ma valise et un paquet contenant un petit présent que j'avais acheté pour mon amant et j'ai filé en direction coin St-Laurent et Sherbrooke, l'endroit où Guillaume m'avait donné rendez-vous.

Il m'attendait. J'ai aperçu tout de suite son sourire radieux. Je suis allé le rejoindre sur le coin de la rue et j'ai pas pu m'empêcher de l'embrasser tendrement sans aucune retenue sur ce carrefour super achalandé de la métropole et sans non plus me soucier des passants qui marchaient d'un pas pressé par l'énorme tempête qui faisait rage.

-"Où l'on va ?!" lui ai-je demandé.

-" Ahhhh, surprise!... Suis-moi, ce n'est pas trop loin..."

Quelques pas plus loin nous étions devant l'hôtel OPUS.
J'adore cet endroit pour le superbe design intérieur moderne et la très bonne gastronomie de son restaurant le KOKO. Je fais alors remarquer à Guillaume que j'adore leur cuisine puisque j'avais l'habitude de fréquenter cet endroit avec ma bonne copine qui a habite maintenant Dubaï et c'est un super endroit pour les 5à7 qui se terminent en souper.




Guillaume me fait un clin d'oeil et me glisse à l'oreille: " Hummm, Hé bien tant mieux si cela te plais... ". Le concierge viens alors nous voir pour nous demander s'il pouvait nous aider.

-" J'ai une réservation au nom de Guillaume Leblanc..."

L'homme nous fais un sourire courtois "Un instant je vous prie.. ". Une hôtesse avec un joli sourire viens nous voir et nous offre à chacun un verre de champagne. Toujours au milieu du hall de l'hôtel je n'ai pas pu m'empêcher de regarder Guillaume, vraiment intriguée par tout ce protocole...

L'homme revint nous voir et dit:

-"Monsieur Leblanc, voici les cartes d'accès de votre suite. Avec votre forfait vous avez droit à un cocktail au restaurant, un menu spécialement conçu pour la St-Valentin vous sera offert ,vous avez libre-service au mini-bar de votre chambre et le déjeuner inclus... "

Oh Wow!! J'aime beaucoup cet hôtel mais je n'avais jamais eu la chance d'y séjourner, j'étais complètement excitée à l'idée de passer ma première nuit d'amour en compagnie de Guillaume dans ce luxueux hôtel! Moi qui croyais qu'on allais simplement souper sur place et dormir ailleurs.

Arrivés à la chambre, une douce musique d'ambiance jouait déjà en background. Nous n'avions même pas pris le temps d'ouvrir les lumières et faire le tour de la suite que j'ai tout de suite enlacé tendrement mon amant après avoir enlevé nos manteaux. Un tourbillon de passion nous a emporté soudainement et mes lèvres brulaient d'envie d'embrasser les siennes. Je pouvais enfin goûter sa langue à ma guise, me laisser envoûter par ses baisers.

Les mains de Guillaume parcouraient mon corps, il me caressait doucement les seins
tout en m'embrassant. Je sentais ses mains descendre tout le long de mon corps pour ensuite se glisser sous ma robe. Il caressait mes douces jambes voilées de mes bas-jartières et venait agripper mes fesses douces et dénudées. Guillaume aime définitivement la lingerie que je porte, il n'arrêtait de me complimenter. Il m'a transporté sur le lit, a relevé délicatement ma robe a enlevé mon string et est venu déposer doucement sa bouche entre mes jambes. Une onde d'excitation m'envahissait, chaque coups de langue faisait frissonner mon corps de plaisir. Ses doigts glissaient sur ma chatte qui mouillait de plus en plus et j'ai joui presque instantanément au moment où il a inséré 2 doigts à l'intérieur de moi tout en continuant à tournoyer sa langue autour de mon clitoris.

Je lui ai ensuite demandé de monter jusqu'à moi. J'avais trop envie de lui, de l'embrasser, de le déshabiller et de bouffer sa queue. Son sexe était hyper raide dans ma bouche et je l'entendais prendre du plaisir à chaque coup de langue que je lui donnait. Sa bite était tellement appétissante que je n'avais qu'une envie, qu'il me l'enfile jusqu'au plus profond de mon abîme et qu'il me fasse hurler d'extase...

Il enleva ma robe et mon soutiens-gorge et il m'a baisé avec seulement mes bas-jartières et mon collier de perle turquoise. Je le regardais droit dans le yeux pendant qu'il m'enfonçait son membre vigoureusement bien à fond. Je lui disais des phrases un peu salées qui lui laissaient bien savoir à quel point je le trouve tellement bon, que j'aime sa queue en moi, que ça me fais mouiller encore plus quand il me tape les fesses. L'orgasme fut retentissant, tellement que l'étage au complet m'a peut-être entendu crier.

J'ai repris quelques instants mes esprits, nous avons bu le restant de notre verre de champagne qu'ils nous avaient donné à la réception et nous sommes rhabillé en espérant ne pas avoir trop froissé nos vêtements. C'est à ce moment où nous avons allumé les lumières et que j'ai pu voir les détails de la chambre. L'hôtel Opus a vraiment de superbe chambres, décorées exactement dans le style que j'aime. J'ai retouché mon maquillage une dernière fois, ai enfilé mes talons et nous sommes descendu au restaurant de l'hôtel.

En entrant dans le restaurant Guillaume affiche une mine un peu inquiète. "Uh-oh! Je connais une fille dans le restaurant... mais bon, c'est seulement une connaissance et elle ne connais pas ma femme... Je crois que je ne ferai pas exprès pour aller lui parler!"

Nous nous somme donc assis au bar en évitant de croiser le regard de cette femme. Pour la St-Valentin, la maison offrait aux couples des cocktails spéciaux: Une boisson aphrodisiaque pour les hommes et une autre pour les femmes. Ils étaient vraiment délicieux.

J'étais avec Guillaume, nous étions dans un des meilleurs restaurant de la ville, nous avions toute notre soirée et toute notre nuit entière pour profiter du moment présent. J'étais au paradis et je n'en revenais tout simplement pas. Moi qui a tant rêvé de ce moment. C'étais encore mieux que dans n'importe quel scénario le plus fou que j'aurais pu m'imaginer. C'étais tout simplement incroyable, dément. Je ne pouvais m'empêcher de le toucher, de le regarder, de l'embrasser... Je voulais profiter de chaque mini-secondes de bonheur intense en sa compagnie. Je sentais une chimie profonde entre nous 2. Nous discutions en nous effleurant subtilement les cuisses, en s'échangeant des regards complices et coquins, c'était magique. Le souper semblait succulent mais une drôle d'envie d'intimité et de rapprochements nous avait gagné. Guillaume me regarda et me demande si je ne préférerais pas mieux qu'on mange le souper à la chambre, question d'être plus tranquille. Il regarde le barman et lui dit:

-" Je m'excuse monsieur, je ne sais pas ce que vous avez mis dans nos verres, mais j'ai trop envie de madame donc annulez ma table, je ferai venir le repas à la chambre ... "

Ça m'a fait rigolé et le barman nous a trouvé très comique... mais en même temps, ce n'étais pas faux du tout... plus les minutes avançaient et plus j'avais envie de mon amant. Le souper était devenu totalement secondaire...
Nous sommes donc remonté à la chambre laisser libre cours à nos pulsions les plus fougueuses....

Guillaume a commandé le souper à la chambre et nous avons baisé sauvagement une autre fois en attendant le repas....

Hummmmm..... Et dire que la soirée ne faisait que commencer!!


( A SUIVRE ..... )
Suite au prochain billet !

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Une soirée qui semble avoir été à la hauteur de la déesse du sexe et de l'amour que tu es belle Mariposa...

J'ai bien trop hâte de lire la suite! :) :)

Julie

Anonyme a dit…

Une soirée qui semble avoir été à la hauteur de la déesse du sexe et de l'amour que tu es belle Mariposa...

J'ai bien trop hâte de lire la suite! :) :)

Julie

Anonyme a dit…

Ouf ! Que de chaleur !

Un repas des plus copieux pour d'experts copineux :)

J'adore son "Je m'excuse monsieur, je ne sais pas ce que vous avez mis dans nos verres, mais j'ai trop envie de madame donc annulez ma table, je ferai venir le repas à la chambre ... " Tellement sympa et séduisant j'en suis sûr...

Une expérience des corps qui se fondent comme un coulis de chocolat se frayant un chemin dans le dos pour atteindre les reins, et grâce à sa chaleur fait frissonner les montagnes de jouissance.


Mariposa tu bénéficies d'une rareté; celle d'extasié la vie et d'enflammé le destin. Bien hâte de lire la suite ....

Brought to you by the letter 'V'

Loul a dit…

un vrai plaisir , vivement le prochain épisode ;o) ...

de surprises en surprises ... Mr LEBLANC avait tout prévu ; en tout cas ces clichés annoncent un décro de rêve ...

( aurons nous la chance de vois ces bas ? rire )

Bizzz de la provence ...