Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

jeudi 17 mars 2011

Notre Sexy RoadTrip to Quebec City ....




Cette semaine, mon beau Guillaume avait un petit aller-retour à faire à Québec pour son boulot. J’ai donc décidé d’arranger ma semaine en fonction de prendre une petite journée de congé et l’accompagner dans la vieille capitale. Je sais qu’il avait un rendez-vous d’affaire, mais je me suis dit que je pourrais en profiter pour aller marcher dans la ville pendant ce temps et aller faire un peu de photographie. Aussi, Je sais à quel point ça peut être ennuyeux de faire toute cette route seul et de toute façon je n’avais pas de client à rencontrer ni de contrat urgent à terminer cette journée-là.
J’ai donc pensé que je pourrais passer un peu de temps avec mon amant, qu’on aurait plein de temps pour se raconter mille et unes choses sur la route et qu’une petite journée comme celle-ci changerais définitivement de la routine quotidienne ou du «métro-boulot-dodo» comme on dit. Une petite escapade amusante entre amants, question d’avoir un super souvenir gravé dans la mémoire pour très longtemps.
Guillaume est donc venu me prendre à mon boulot très tôt le matin. Il était tellement beau, tout souriant et sentait tellement bon que je l’ai tout de suite embrassé en grimpant dans son véhicule. J’étais tellement heureuse de le voir et je ne pouvais pas croire que j’allais passer toute ma journée en sa compagnie. 
Nous sommes donc parti sur la 40 en direction de Québec. Nous roulions et nous discutions tout en écoutant de la musique. Je ne pouvais m’empêcher de toucher mon amant, de le caresser, de l’embrasser pendant qu’il conduisait. Plus je l’embrassais et le caressais, plus mon désir augmentait et plus je ne pouvais m’empêcher de vouloir rejoindre son entre-jambes et vérifier si son taux d’excitation était semblable au mien.
À un moment ,Guillaume m’a regardé avec un petit air coquin et me dit:
  • «Tu aimerais qu’on arrête à quelque part ?!...
C’est donc peu avant d’arriver à Trois-Rivières, dans un petit Truck-Stop d’une municipalité quelconque que nous nous sommes stationné très loin des autres voitures pour assouvir notre envie d’un peu de plaisir charnel. Enfin, je pouvais abuser un peu de son corps et de ses caresses. Nous avons baisé sauvagement.C’étais délicieux. Il faisait chaud dans le véhicule, les fenêtres se sont vite embuées. Mon amant a tellement une grosse queue qu’il me fait toujours jouir super rapidement. D’ailleurs je lui ai fait remarqué à la blague qu’il n’avait pas grand «challenge» avec moi pour arriver à me faire grimper au 7e ciel!
Après nous être rhabillés, nous sommes arrêtés prendre des cafés et nous avons poursuivi notre route.
Le rendez-vous de Guillaume n’était vraiment pas long mais j’avais un peu de temps et j’en ai profité pour marcher dans les rues du Vieux-Québec pour faire quelques clichés . Guillaume est venu me trouver et nous sommes ensuite allé mangé à un de ses restaurant préféré: Le Clocher Penché. 
Guillaume est un homme spécial. Il a ce goût et ce raffinement pour les bonne choses de la vie. Juste à sa façon de s’habiller, son goût pour les bons restaurants, les meilleurs vins, le design & la décoration on voit tout de suite qu’il est un homme soigné.
L’après-midi fut magique mais il nous fallait déjà reprendre la route pour revenir à Montréal.
Sur le chemin du retour, nous avions encore mille et unes choses à se raconter. Nous écoutions la Radio-Satellite et je m’occupais de faire le Dj. Je suis tombé sur un poste de musique qui jouait des vieux hits des années 90. Nous avions trop de fun à écouter les chansons qui ont marqué notre adolescence. Nirvana, Paula Abdul, Madonna, Technotronic, Mc Hammer  , je vous jures, elles ont toutes jouées !
C’étais rigolo!
Au retour, je ne pouvais pas m’empêcher de le regarder, de caresser ses cheveux doucement, de l’embrasser... mon amant est magnétique. Je ne peux jamais m’arrêter de lui toucher.
Pendant qu’il conduisait, j’ai défait sa braguette je me suis mis à le masturber tranquillement. Guillaume semblait vraiment excité que je le branle ainsi. Je lui ai fait un petit clin d’oeil, j’ai détaché ma ceinture de sécurité et je me suis penché sur son entre-jambes pour le sucer pendant qu’il conduisait. Je l’entendais soupirer de plaisir: «humm, c’est tellement bon. J’adore avoir ma queue dans ta bouche...» 
Je l’ai sucé un bon moment. Nous avons même attiré l’attention d’un camionneur qui a probablement du trouver sa route moins ennuyante en nous suivant!
Et au bout d’une vingtaine de minutes a se faire lecher la bite et à essayer tant bien que mal de garder toute sa concentration sur la route, Guillaume a éjaculé dans ma bouche et en gentille maitresse j’ai tout avalé question de ne pas laisser de traces suspectes sur son jeans et sur son boxer (monsieur rentre à la maison après, tout de même!!)
Hier, j’ai dit à Guillaume à quel point j’avais aimé ma journée et quelle était vraiment toute spéciale pour moi. Vous savez, c’est bien beau les rencontres clandestines et à la sauvette...
Pour moi, c’est toujours spécial et unique ces petites journées à 2 ,à avoir du temps pour s’apprécier... Parce qu’elles ne viennent vraiment pas souvent, donc il faut en profiter à fond!
... et ce qui est pratique de ces petites escapades à l’extérieur de la ville, c’est qu’on peut s’embrasser en public librement et sans aucune retenue parce qu’il n’y a aucun risque de se faire voir par une connaissance ou un ami !! 


10 commentaires:

Anouck a dit…

J'ai adoré la période ou mon mari était mon amant. Je me souvient même une soirée ou plusieurs amis de mon ex étaient présent et ou nous nous embrassions à la sauvette. Je suis heureuse d'en avoir fait mon seul et unique mais ses moments de pures adrénaline et d'excitation me manquait temps que nous jouons parfois aux inconnus qui se rencontrent ''par hasard'' dans un bar, comme la première fois. Dans cet optique nous aimons beaucoup te lire à deux en se rappelant cette époque !

JFG a dit…

Anouck, je te comprends et si tu savais comme j'aimerais préserver ces petits moments de folies dans le couple où l'adrénaline monte. Pourquoi ce n'est pas possible au fil du temps ??? La ou le meilleurs des amant sera toujours celle ou celui qu'on aime, mais pour ça... ça prend de la complicité et de l'intérêt. Bizarrement, ça fait toujours défaut chez un des deux :(

Ludie a dit…

Bonjour Ma Douce!
Quel plaisir ce billet-là: comme si j'y étais!
Rires et sourires.
Nous devons avoir des ancêtres communs; je ne vois pas d'autre explication...
Baisers doux, Ma tendre!
Merci pour ce beau voyage que tu m' as fait faire avec Toi.

louldu13 a dit…

et ben voilà , Guillaume aussi doit se régaler ;o)

bravo , des escapades comme celle-ci empêche la routine de venir , ou de s'installer ; en tout cas c'est très intense , mouvementé , plaisant ...

j'adore et merci !

Biz de la provence ...

Ludie a dit…

Oui, Anouk; C'est l'article 1er du secret de la durée.
Surprises et jeux érotico-intimes.
Belle route à ton couple*!*

MONDE-BI a dit…

Les Trucs-stop sur la 20, hum, de bon souvenir, avec des garçons qui s'y rendre pour un peu de plaisir ...

Anonyme a dit…

Ces petits moments sont importants!! Rien de mieux pour mettre du piquant dans un couple "officiel" ou non...

Vive la spontaniéité!!

L. xxx

Jeune fille a dit…

Ouais, enfin c'est bien que tu t'amuses mais faudrait aussi voir à ne pas mettre la vie des autres en danger; pratiquer une activité sexuelle au volant amoindrit considérablement la concentration du conducteur. C'est pas quand vous baignerez dans vos sangs qu'il faudra y songer (ou quand vous ferez perdre la vie à d'autres personnes d'ailleurs)...

Ludie a dit…

Hô Ho! Jeune fille,quelle vision terrible! Cela reviendrait à dire à une aventurière: "Ne prends pas de risques!"
Où est l'adrénaline?
Bien sûr, prudence: Le risque parfois. Mais avec mesure , toujours.
S'il faut rappeler les règles de bonne conduite: "On ne parle pas au conducteur, il ne se retourne pas pour gronder, remettre les choses en place, il ne règle pas le bouton de la sono. Ne laisse pas traîner ses doigts sur des genouX nylonnés... Doit-il prendre le risque de monter au moins les vitres? Ou lire les panneaux empilés par 10 au passage d'un rond point?
Gag à part, on y tient à notre Mariposa et personne n'a envie de la voir disparaître. Surtout pas!
( déjà qu'un autre Bloggeur disait hier "Sans ma famille, pas de Tristan", alors moi je me disais, "et sans TL, quid de Ludi"? Et a forciori aujourd'hui de Mariposa? ) !!!
Non Non. Personne va faire de misères à personne.
Personne supporterait de l'avoir perdue, ni elle de se voir bousiller la vie des innocents.
Gageons que Guillaume est un homme prudent qui lève le pied d'autant plus qu'il sait que s'il devait freiner subitement:...
Voyez pour illustrer mes dires un certain film, "Le Monde Selon Garp"... Allez, on le loue!
Cela donnera raison sur le fait est que: "Porter quoi que ce soit à la bouche dans une voiture comporte un véritable danger.
Et que le danger n'est pas toujours devant soi non plus.

Ceci dit, JOYEUX PRINTEMPS à tous! Comme cette nouvelle me réjouit :D

Mariposa a dit…

Merci pour vos commentaires! xx
Tu es trop comique Ludie, je t'adore ! xx