Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

mardi 24 mai 2011

Flirt en DM ...


Tout a commencé par un bel après-midi ensoleillé ( ouais-ouais, je sais un des rares qu’on a eu depuis le début du printemps) où je me promène sur le Plateau Mont-Royal à faire de la photo.
Je m’arrête à une terrasse accueillante, me commande un bon verre de vin blanc. Je profite du soleil qui réchauffe ma douce peau, je regarde autour de moi et j’aperçois cet homme assis seul à sa table. Look relax, lunettes de soleil: totalement craquant. Son visage ne m’est pas inconnu. Je réalise qu’il s’agit d’un gars qui me suit sur Twitter.

Je l’observe discrètement du coin de l’oeil. Il finit par terminer son verre et il quitte l’endroit quelques minutes plus tard.

Me vient alors l’envie de valider s’il s’agissait bel et bien du beau gars abonné à mon fil de nouvelles.
Je décide donc de lui écrire un message privé ( un DM comme on dit sur Twitter):

« Je crois t’avoir aperçu sur une terrasse de la rue St-Denis. Était-ce toi ?!»

Sa réponse: « Possible. Dis-moi alors comment j’étais habillé.»

Moi: « Jeans, T-shirt blanc, look décontracté, lunettes de soleil de type aviateur...»
C’était bel et bien lui.
Au cours des jours suivants, nous nous sommes mis à échanger un peu. Toujours en DM, sur des sujets variés. Simplement, sans aucune prétention ni intention.

Nous parlions de parfum, de voyages, d’entrainement physique, de restaurants...

Jamais il ne m’a posé de questions intimes ou ne cherchait à savoir qui j’étais, à quoi je peux bien ressembler ou ce que je fais comme métier.
Vraiment, des échanges simples et amicaux.
Un jour où je décide d’aller m’acheter un nouveau parfum, il s’est proposé pour venir m’aider à en choisir un. J’étais prête à y aller en sa compagnie, malheureusement j’ai été retenue au bureau. 
Et c’est là que j’ai commencé à trouver cela vraiment intrigant.
Sérieusement, ce garçon a commencé à me rendre virtuellement folle.
Un petit jeu s’est ensuite installé.
C’est comme un flirt qui n’en est pas un. Parce qu’à force de découvrir un paquet de trucs et de goût en commun, je crois qu’une envie d’en découvrir plus à propos de l’autre a commencé à se faire ressentir....
Il ne sait donc pas à quoi je ressemble. Ne semble visiblement pas intéressé à découvrir à quoi je ressemble physiquement en premier. Je dirais qu’il est attiré plutôt par ces petits détails subtils qui font qu’une femme se distingue d’une autre.
« Je n’ai pas besoin de savoir à quoi tu ressembles ni ce que tu fais dans la vie. Tu peux me balancer n’importe quelle photo, écrire n’importe quoi: ce n’est qu’en personne qu’on peut voir la vraie beauté et la vraie personnalité d’une personne. Il y a déjà une bonne connexion entre nous. Je verrai seulement lorsqu’on se rencontrera qui tu es vraiment. C’est tout...»
J’ai donc décidé de me laisser aller à la tentation, j’ai craqué et j’ai décidé de le rencontrer.....


Donc : À suivre ! 

2 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est marrant ça me fait penser à ce cher Tristan qui se laisse succomber aussi par les charmes d'une de ces lectrices.

Anonyme a dit…

Véronique Desrosiers