Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

mardi 21 juin 2011

Baise torride et sperme dans le visage ...






Je suis encore toute imprégnée de ma journée au paradis dans la «Mariposa Suite» (aka Suite 105) de l’hôtel Le Chablis de la rue Sherbrooke. 

J’aime ces petites attentions que mon amant fait en prenant l’initiative de nous faire un petit diner d’amoureux. Je suis une femme qui adore prendre le temps de déguster un bon lunch en bonne compagnie tout en parlant de variété de choses palpitantes. Mais vous me connaissez. Vous savez que j’avais très hâte à la suite et de m’offrir mon beau Guillaume en guise de dessert. 

Il s’est approché de moi. M’a doucement embrassée. J’aime sentir ses lèvres délicatement se poser sur les miennes. Ses baisers étaient doux, sensuels. Sa langue jouait avec la mienne. J’ai senti son souffle s’accélérer, ses baisers devenaient de plus en plus enflammés. Il m’a pris les seins, les a empoignés avec force. Il a ensuite tiré sur mon décolleté pour apercevoir la belle lingerie que j’avais enfilée pour lui. 

Je me sentais animale cette journée-là. Donc pour lui j’avais enfilé mon soutien-gorge imprimé léopard avec la culotte brésilienne agencée qui me donne un cul d’enfer. J’aime faire plaisir à Guillaume. Je sais qu’il a un goût très particulier pour les belles femmes qui portent de la lingerie fine et colorée. 
Sa bouche embrassait mes seins. Il dégustait et mordillait mes mamelons avec grand plaisir. Ma chatte bouillait de plaisir. Il m’a enlevé tous mes vêtements afin de contempler mon corps qu’il trouve si parfait à ses yeux sous toute sa splendeur. Me caressant partout tout en me complimentant sur la beauté de mes dessous, il glissa sa main sous ma culotte pour caresser ma chatte humide d’excitation.

« Hummmm, tu es déjà si mouillée...» qu’il me dit en me montrant le filet de cyprine qui coulait entre ses doigts. Il étendit ma mouille sur mon mamelon gauche qu’il se remit à lécher et mordiller ce qui me fit pousser un long gémissement de plaisir.

J’ai défait sa braguette et je me suis emparée de sa queue à travers son boxer. Sa queue était hyper raide et fièrement dressée. En grand amateur de belle lingerie qu’il est, Guillaume est l’homme qui porte les plus beaux sous-vêtements de la planète. Je ne connais aucun homme qui «rock» autant le Diesel couleur fuchsia à coutures marines. Pour moi, un homme qui est stylé jusque dans les dessous, ça m’en dit beaucoup. Du bon goût et de la classe jusque dans le moindre détail intime. Cela m’excite terriblement.

J’aurais pu l’admirer des heures et des heures en petite tenue ainsi, mais mes pulsions étaient trop intenses et la tentation de profiter sa grosse queue était trop forte. J’ai glissé ses sous-vêtements au sol, je me suis agenouillée devant lui et tout en le regardant bien dans les yeux avec mon petit sourire de petite peste, j’ai pris sa queue dans ma bouche. J’adore toujours ce petit instant où il ferme les yeux en poussant un long soupir de satisfaction. Guillaume adore mes fellations. Il agrippait ma crinière avec force et impulsait la cadence avec ses mains, m’enfonçant son membre très profondément dans le fond de ma gorge. Il se retirait parfois pour venir frotter son gland mauve d’excitation entre mes seins et sur ma belle lingerie. J’ai profité pour lui offrir une branlette espagnole.

Je me suis relevée, je lui ai tourné dos et je lui ai demandé de me baiser tout de suite tant mon excitation était rendue insoutenable. 

J’ai senti son gland se poser sur ma croupe. D’un coup, sans crié gare, il m'a pénétré avec force, d’un trait et jusqu’au fond de ma chatte encore toute serrée ce qui me fit hurler de plaisir.

Guillaume me prenait avec force. Son bassin cognait vraiment fort contre mes fesses. Tellement que j’avais parfois peine à encaisser les coups. Mais guillaume m’agrippait fort par le bassin. Il tenait sa queue bien au fond de mon abime et exerçait une forte pression qui me propulsait au 7e ciel. J’adore quand un homme utilise cette technique. Je sentais sa queue bien embrochée à fond et il continuait de pousser, et pousser de toutes ses forces. Je hurlais de plaisir à pleins poumons quand il m’a balancé une forte claque sur la fesse qui me fit jouir instantanément. 

J’adore la fessée. Guillaume le sait très bien. Il ne m’épargnait donc pas et me claquait de toutes ses forces. Je pouvais voir chacune de ses traces de doigts imprimés sur ma peau...hum..... 
J’aime tellement cette sensation de douleur mélangée au plaisir. 
C’est si excitant.

Je sentais mon amant en feu. 

Nous nous sommes vite retrouvés au lit. Guillaume me dévorait littéralement de sa bouche, n’épargnant aucun centimètre avec sa langue. Ce fin gourmet adore s’attarder à mon nectar divin qu’il peut lécher ainsi pendant des heures et des heures. Je me tortillais littéralement de plaisir quand je sentais ses grands doigts entrer en moi.

Nous adorons nous regarder faire l’amour dans le miroir. Guillaume me dit toujours à quel point mon corps est magnifique. J’aime regarder sa queue s’engouffrer dans ma chatte ruisselante de bonheur, j’ai ce petit côté très voyeur que j’aime exploiter. 

Mon corps ondulait sur le sien. Nos corps imbriqués ne faisaient qu’un. Ces moments de fusion totale entre Guillaume et moi sont toujours magiques. Je sens son énergie traverser mon corps et remplir mon coeur d’un bien-être total...

Et cette fois-ci, en ayant mon orgasme ... spontanément je lui dis quelque chose qui sortait tout droit de mes tripes, quelque chose de très intime et de très personnel...
Quelque chose que j’ai dit à très peu de personnes dans ma vie ....




je lui ai dit: « Je t’aime.»





Guillaume devait quitter pour aller chercher ses petites princesses à l’école. Nous avons donc décidé d’aller ensemble sous la douche.

La douche de la «Mariposa Suite» ( aka la suite 105) est énorme. On pourrait facilement faire un gang-bang à 15 personnes dedans! Magnifique avec de la belle céramique et un poteau de danse à l’intérieur, nous en avons bien profité. 
 Guillaume m’a prise dans ses bras, m’a appuyée contre le mur de la douche et s’est glissé en moi. L’eau coulait sur nos corps enlacés, pendant qu’il s’enfonçait en moi. Mes cris de plaisir résonnaient contre le carrelage mouillé de la douche me donnant l’écho de mon propre orgasme...

Guillaume m’a demandé de m’agenouiller devant lui pour le sucer une dernière fois. C’était à son tour d’être propulsé au paradis. Il adore atteindre l’orgasme de cette façon et moi, j’adore avoir le contrôle de son plaisir avec ma bouche. J’aime alterner douceur et vigueur, utiliser mes mains pour le branler en même temps et caresser doucement ses couilles avec mes doigts.

Son souffle était audible, j’adore entendre les gémissements de plaisir de mon amant. Il est tellement sexy à entendre. Je sentais son gland grossir et grossir de plus en plus dans ma bouche, signe d’une éjaculation imminente et juste au moment où je pensais qu’il allait déverser toute sa semence dans ma bouche, il se retira et m’aspergea de 4 chaudes et hyper abondantes giclées de sperme dans le visage. 

Je lui ai souri, satisfaite du dégât qu’il a fait ...
J’aime les mecs qui viennent abondamment....
hummmmmmmmmmm

Nous nous sommes rhabillés, on n’a même pas fait attention aux passants dans la rue en nous embrassant une dernière fois avant de prendre chacun le chemin du retour vers la vie quotidienne....



2 commentaires:

Mateo a dit…

Inspirant et bandant ! La suite Mariposa me semble parfaite !

Anonyme a dit…

JE VIENS DE DECOUVRIR VOTRE BLOG!!!!
Felicitations,je uis une femme fidèle,mais vous m'inspirez beaucoup pour de petits rendez vous coquins avec mon mari.
Bisous