Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

lundi 4 juillet 2011

Photo de bord de piscine et le téléphone intelligent: L'ami du sauteur de clôture par excellence


C’était un magnifique weekend comme je les aime. Pas un seul nuage dans le ciel, une température plus qu’agréable. C’est en plein le genre de journée faite pour moi.


J’ai passé un petit samedi tranquille à jouer la parfaite femme au foyer et j’ai profité du soleil en faisant du jardinage, en m’occupant de mon terrain et en passant la balayeuse dans le fond de la piscine... etc.

J’ai pu ensuite m’étendre au soleil, avec un livre à la main et un verre de rosé dans l’autre question de parfaire mon teint que beaucoup envie déjà, mais qui devient tellement radieux avec un petit hâle supplémentaire.

Ce weekend, j’ai réalisé quelque chose.

Vous savez, on est en 2011. Les moyens de communiquer ont beaucoup évolué.

En à peine 3 ans, ma façon de communiquer en cachette avec mes amants a pas mal évolué. À l’époque, je me souviens que j’utilisais presque uniquement le courriel. Maintenant, ce n’est plus le cas. Il y a des moyens de communiquer de façon plus directe et tout aussi discrète.

Le courriel étant beaucoup plus privé que le téléphone ou le message texte qui peut arriver à un moment pas très opportun et qui peut attirer l’oeil du conjoint sur l’appareil et évidemment lui faire soulever des doutes sur la nature du message. ( Non, on veut éviter cela à tout prix!)

Vous savez le meilleur outil du sauteur de clôture ?! Le fameux téléphone intelligent.
Tous ces iPhone, BlackBerry ou Androïd de cette planète ont à mon humble avis grandement aidé aux communications entre amants.

Je peux communiquer avec mes amants via cet appareil de façon beaucoup plus discrète qu’avec mon ordinateur où je dois d’attendre d’être au bureau ou hors de la vue de mon mari pour pouvoir discuter avec un autre homme.

Le téléphone intelligent permet de consulter ses courriels en tout temps, partout où l’on est. ( même à la salle de bain).

C’est sur que j’ai la chance d’avoir un mari «technonul» qui n’utilise pas du tout l’informatique dans sa vie quotidienne. J’imagine que mon mari est le seul homme de trente ans qui n’a pas d’adresse email, pas de compte Facebook et qui n’a aucun intérêt envers ces choses-là. Parlez lui, de sport, de nature, de pèche ou de rénovation, il connait. L’informatique et les télécommunications. Zéro. 

C’est à mon avantage et je le sais. Je sais qu’il n’est même pas capable d’ouvrir et fouiller mon ordinateur. Mon téléphone lui semble trop compliqué pour lui qui possède encore son vieux cellulaire archaïque Motorola style flip qui n’a même pas d’appareil photo intégré. 
Il n’y a même pas moyen d’envoyer un SMS à mon mari. La seule fois où j’ai tenté l’expérience, il n’a jamais su comment le prendre.
( Il est à peu près au même niveau que ma grand-mère avec la technologie et c’est tout à mon avantage, je le sais.)

Cela ne veut pas dire que je ne reste pas très prudente et méticuleuse lors de mes échanges clandestins. 

Mon ordinateur ainsi que mon cellulaire sont protégés par un code que seule moi connais.

Je ne conserve aucune trace de mes conversations, j’efface tout. Il m’est arrivé de garder des sauvegardes de certaines lettres ou de photos que je garde dans un fichier crypté pour une raison légitime de sécurité personnelle. Mais la balance prend la corbeille aussitôt le fichier consulté.

Ce que j’aime du téléphone intelligent, c’est que tous mes comptes personnels et professionnels y sont reliés et synchronisés en temps réel. Facebook (personnel) et Twitter (celui de Mariposa) m’envoient aussi leurs alertes.
Ce week-end. J’étais tranquillement en train de relaxer sur le bord de la piscine à profiter du soleil et j’avais une belle conversation avec Philippe sur mon téléphone et personne n’en avait conscience. Génial, n’est-ce pas ?!

J’aime de plus en plus échanger avec lui. C’est fou comment, je découvre plein de trucs en commun avec ce gars-là. Il est vraiment la preuve que le hasard n’existe pas et que parfois certaines âmes sont faites pour se rencontrer. 

À force de discuter, nous avons découvert que nos chemins auraient pu se croiser bien avant. Quelle a été la surprise de constater que sa résidence secondaire est située à peine à quelques maisons de celle des parents de mon mari. Que j’ai dû prendre des tonnes et des tonnes de marches en avant de chez lui et qui sais, je l’ai peut-être déjà croisé en train de travailler sur son terrain ou sur le lac en bateau. Encore plus cocasse, son beau-frère a failli acheter la maison de mes beaux-parents quand ceux-ci avaient eu l’idée de vendre leur domicile afin de se rapprocher de la ville.

Cet après-midi-là, il m’écrit: « Il faut beau, il fait chaud, j’en profite... et toi?!»
Moi ??

Simple.
*Clic* avec mon appareil photo cellulaire pour lui montrer que je profitais bien de me journée.

C’était une photo représentant mes jambes bronzées, mes ongles d’orteils manucurés couleur corail, allongée sur le bord de ma piscine creusée. 

2 minutes plus tard, je reçois sa réponse:

« Hmmmm.... il me semble que je remonterais volontiers ces magnifiques jambes-là, moi!»


Sa réponse n’est pas tombée dans l’oreille d’une sourde. 


*Clic* avec mon appareil photo pour lui montrer une photo complète de mon corps étendu sur une serviette au soleil à se faire bronzer...

Réponse reçue:« OMG!!!»

J’aime ces petits flirts instantanés agrémentés de photos pour émoustiller les sens. Faire tout cela, du bout de mes doigts, sans broncher de ma chaise longue et que sans que personne ne se doute de ce que je fais réellement rend le tout encore plus excitant. 

J’aime le côté dangereux, j’aime le côté interdit... cela m’excite au plus haut point. 

Guillaume m’envoie un message. Il me demande de mes nouvelles au même moment et a bien sûr eu droit à quelques clichés de bord de piscine ( pas les mêmes que ceux pour Philippe tout de même!! haha!) avant que je les efface de mon téléphone. 

« Je voudrais tant me retrouver à tes côtés en ce moment» qu’il me répond.

J’ADORE mon téléphone pour ce côté pratique des communications entre amants.

C’est un achat bien investi.

Mais il ne faut pas oublier d’être prudent en utilisant ces appareils... Autant ils peuvent être pratique, autant ils peuvent être la preuve clée de vos incartades conjugales. Attention à vous, et rigueur dans vos agissement coquins! 

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Wow !! Quelles jambes !!

Pierre

Cat a dit…

Mon iphone est mon meilleur ami aussi...pour les m^mes raisons! D'autant que j'ai vécu une fort mauvaise experience dans ce genre là, que je raconte sur mon blog en parlant de celui que j'appelle Le Regal...

Chrysis a dit…

Le roi Marc dans son pin épiant Tristant et Yseult se retrouverait effectivement bien démuni face à des amants connectés H-24... La salle de bain est le lieu de détente par excellence où notre homme nous laisse enfin tranquile... assez pour communiquer messages coquins et photos coquines en toute discrétion... J'avoue moi aussi prendre souvent pour excuse une séance bien-être pour m'adonner à des jeux tout aussi bon.
Merci pour ton blog! ;)