Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

mardi 2 août 2011

Soirée coquine à l'hôtel avec Éric...


Éric tenait absolument à fêter nos 3ans de fréquentation. J'ai trouvé ça spécial que ce soit Éric qui me rappelle cet anniversaire. D'habitude, les dates et les anniversaires, c'est plutôt les femmes qui y pensent.

Jour pour jours ou presque il y a 3ans, je me sauvais du terrain de camping où nous étions en vacances en famille pour aller passer une soirée et un bout de la nuit en sa compagnie. 

Cette soirée-là avait été magique. J’avais découvert un gars vraiment plaisant et intéressant. Je m’étais surprise moi-même à découvrir un homme beaucoup moins superficiel que je l’aurais imaginé. 

Éric a un je-ne-sais-quoi qui m’a toujours attirée. Déjà, il est beau comme un dieu et a une gueule d'enfer, mais au-delà de ça, il a un tempérament et une attitude vraiment charmante. Éric est l’amant avec lequel je rigole toujours le plus. On passe toujours nos soirées à nous raconter 1001 anecdotes loufoques et à se raconter plein de trucs pas du tout sérieux, mais on a toujours aussi de belles discussions philosophiques à propos de la vie et de la quête du bonheur.

Éric avait très envie d’une soirée coquine. Il m’avait même demandé pour une soirée coquine à 3. N’ayant pas de copine disponible, on aurait pu demander à une escorte de se joindre à nous, mais finalement nous avons décidé de passer cette soirée en toute intimité.

Je suis allée rejoindre Éric à l’hôtel Le Chablis. Il est arrivé sur son Harley Davidson, flambant neuf qu’il s’est acheté au début de l’été. Jeans, T-shirt et look relax, je l’ai trouvé tellement séduisant avec son casque en forme de«bol»et ses lunettes de soleil. Le look «motard cool» lu va à merveille.

Il a loué la chambre. Une suite avec bain tourbillon, grande douche et poteau de danse. J’avais apporté 2 bouteilles de Sauvignon Blanc de la Nouvelle-Zélande ( tellement bon l’été!) 

C’est moche, parce que j’ai du fréquenter les chambres du Chablis au moins une centaine de fois et c’est la première fois que j’ai trouvé une chambre qui n’avait pas été totalement bien nettoyée. Des cheveux trouvés sur le bord du bol de toilette ainsi que dans le fond du bain tourbillon nous ont un peu écoeurés. Mais le pire reste: le string retrouvé accroché à l’arrière de la porte de la salle de bain. YEURK!



Qu’à cela ne tienne, nous avons passé vraiment du bon temps. Installés sur le lit avec nos verres de vin à la main, il m’a raconté son dernier voyage dans le sud et on a parlé de sa copine.


« Tu sais Mariposa, ma copine n’est pas trop trop branchée sur le sexe. C’est une enseignante issue d’une bonne famille qui n’a connu qu’un seul homme avant moi... 
On doit faire l’amour environ 1 ou 2 fois par semaine seulement... Mais c’est une bonne fille. Tu sais, il est temps pour moi de penser à avoir des enfants. Myriam est une fille idéale pour cela...»


On parlé de la vie, des valeurs fondamentales et de la quête du bonheur absolu. Des discussions vraiment intéressantes et stimulantes. Je lui ai dit que j’étais convaincue qu’il était amoureux de sa copine, par contre peut-être il serait pertinent qu’il aille une réflexion personnelle à savoir s’il est prêt à passer sa vie avec une femme qui ne le branche pas sous la couette...


« On aurait fait un pas pire couple toi et moi.» qu’il me lance.


Et ça me fait toujours un peu bizarre qu’il me dise cela. Ce n’est pas la première fois qu’il le dit. Je sais qu’on aurait été assez bien assorti comme couple, mais ça ne sert à rien de me dire des choses comme ça quand je sais très bien qu’on a chacun nos vies et que ça n’arrivera jamais.


« Je veux te voir plus souvent, alors. 1 fois par mois, au moins... T’es une des filles en qui j’ai le plus confiance. Je peux tout te raconter. Je suis bien avec toi. Je sens que je peux être moi-même, tu ne me juges jamais. J’ai pas beaucoup d’amies comme toi. En fait tu dois être ma seule vraie amie de fille qui ne soit pas la blonde d’un copain d’enfance.»


Éric s’est beaucoup confié ce soir-là. J’aimais ce qu’il me racontais. Je l’écoutais avec le sourire pendant qu’il me caressait les jambes. 


Il s’est doucement approché de moi. On s’est doucement embrassé...
Ce fut le début d’une soirée mémorable...
La suite dans mon prochain billet...



2 commentaires:

Ludie a dit…

Quand même pas mal la salle de bains...
La soubrette a dû être distraite par un client qu'elle croyait pas là ma parole...
Bon, je ne voulais pas m'arrêter sur ça mais sur tu sais quoi?

Tu sais sur quoi j'ai flashé moi dans tout ce décor d'émail et de carrelage?...

Deux certains tabourets bien hauts...
Mmmm, mon total fantasme. Je peux pas en voir sans délirer complet.
Faudra que je raconte ça.

Sinon, il t'a dit des trucs importants Eric. Et un fort.
Etre "sa seule vraie amie fille qui ne soit pas la blonde d’un copain...» C'est que ça doit être une vraie rencontre, c'est beau.
Je réalise que c'est super rare même dans les couples autour de moi.

Une petite bénédiction pour vous. Je croise les doigts pour pleins de bonheurs à vous deux au cours des prochains mois. Et n'attendez plus?
Comme pour "rattraper le temps perdu"^^ réussir ça aussi serait comme une belle Première.


Puis j'espère bien que vous allez arriver à vous voir au moins une fois par mois à partir de septembre!
Oh oui, ça vraiment je le souhaite!

Priscilla a dit…

Grrrrrrr AGACE !! :P

xxx