Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

mercredi 14 septembre 2011

Déclaration du fond du coeur pour l'amant que j'aime...


J’ai souvent l’impression que dans ma vie, j’ai dû vivre tous les types de relations extra-conjugales qu’il existe. En infidélité, il y a plusieurs sortes de relations et j’ai du baigner dans chacune d’entres elles.

Du coup d’un seul soir, jusqu’au «2e mariage»... du dépendant affectif avec un besoin d’estime démesuré jusqu’au pervers narcissique me prenant pour une femme-objet, j’ai dû entretenir toutes les liaisons possibles... 

Peu importe de la façon dont elle s’est déroulée ou s’est terminée, elles m’ont toutes apporté quelque chose. Avec les expériences acquises dans le passé, je peux maintenant prétendre qu’elles m’ont permis d’apprendre beaucoup à propos des relations hommes/femmes. Je me dis souvent que si j’ai cette facilité à comprendre les hommes et leurs comportements, c’est parce que j’ai eu la chance de vivre toutes sortes de relations qui ont toutes été différentes l’une de l’autre.


Je peux maintenant dire qu’au point de vue relationnel,  je vois venir les choses à 100 miles à l’heure lorsque j’établis un contact avec quelqu’un. J’ai développé une perspicacité hors du commun à propos des intentions masculines. On n’a pas intérêt à être «phony» avec moi, je le vois tout de suite et je préfère me tenir loin des fausses relations que d’en entretenir une avec quelqu’un qui ne m’apprécie pas pour les bonnes raisons. Et je ne parle pas du tout que de mes relations extra-conjugales. Cela s’applique à tout, autant de mes amis qu’à mes relations professionnelles. Non, ce qui est bien avec cela c’est que j’ai appris à ne pas m’entourer de gens toxiques.

De toutes les relations que j’ai entretenues, celle que j’entretiens pour Guillaume est de très loin celle qui me comble le plus, et est la plus équilibrée à tous les niveaux. Que ce soit sur l’intensité des sentiments ou la fréquence de nos échanges et de nos rendez-vous , tout est simplement parfait. 
Déjà un an d’écoulé avec Guillaume et je me souviens de ma première rencontre avec lui comme c’était hier. Un an de joie et de parfait bonheur. Aucune déception, aucun différent... que cette sensation de bien-être brut. 

Comme je vous ai déjà dit, j’ai réalisé que j’entretenais des sentiments beaucoup plus forts pour lui que j’ai pu en entretenir pour n’importe quel autre amant que j’ai ou que j’ai eus dans ma vie.

Les relations amants/maitresses sont souvent passagères et se consomment généralement assez vite. Avec Guillaume, j’ai l’impression que plus le temps avance et plus la relation grandit et devient de plus en plus enrichissante.

Même si mes expériences blessantes avec un ancien amant qui avait fait semblant de me prêter de vrais sentiments pour m’attendrir et faire en sorte de pouvoir me manipuler à sa guise pour réaliser ses moindres fantasmes sexuels tordus a fait en sorte que je suis devenue beaucoup plus méfiante à m’ouvrir sentimentalement lors d’une relation clandestine. J’ai bien fini par m’ouvrir les yeux sur le fait que Guillaume, lui ne faisait pas partie de cette catégorie d’hommes et que je ne devais pas m’empêcher de vivre et d’exprimer mes sentiments profonds pour lui par peur qu’un jour, je réalise que je m’étais trompée à son sujet. 
J’y ai réfléchi et je me suis dit non.... impossible de la part de Guillaume.

Guillaume n’est pas comme ça. Il n’a jamais essayé d’idéaliser la fille que je suis en me donnant le rôle « de la salope de ses rêves» . Il m’a toujours prise, aimée et appréciée pour la fille que je suis avec mes défauts et mes qualités, avec mon côté fofolle ou parfois un peu vulgaire et non pour mon potentiel de «fellationneuse» hors pair. Guillaume m’a toujours trouvée belle, peu importe comment je suis habillée et n’a jamais exigé que j’entretienne inévitablement le look de la femme fatale pour chacune de nos rencontres. Guillaume me laisse être moi... 
On m’a demandé dernièrement : « N’est-ce justement pas dangereux d’entretenir des sentiments amoureux pour un amant ?!»

Je répondrais à cela que pour ma part, oui, j’aime Guillaume, oui j’apprécie la personne qu’il est et oui, j’ai des petits papillons dans le ventre lorsqu’il m’embrasse. Je n’ai pas le goût de le nier juste parce qu’il porte le titre de simple amant. Je sais très bien que je n’aime pas Guillaume de la même façon que j’aime mon mari et jamais il ne prendra la place dans mon coeur qui revient à la personne qui partage ma vie au quotidien. Jamais je n’aurai l’intention de quitter Alexandre pour Guillaume et Guillaume n’a jamais douté de l’amour qu’il portait pour sa femme parce qu’on entretenait une relation qui va maintenant au-delà de la vulgaire relation physique entre un amant et sa maitresse. Tout est clair. Rien n’est ambigu à propos de nos intentions. Donc, pourquoi s’empêcher de se montrer qu’on s’apprécie au-delà du physique ??!
Un an avec Guillaume, et je n’avais jamais pris le temps de lui dire verbalement à quel point je l’aime et à quel point je tiens à lui.
Nous nous sommes donné rendez-vous à l’hôtel le Chablis pour une rencontre d’affaires. Travaillant sur un des nombreux projets professionnels de mon amant, nous avions quelques petits détails à régler. Quoi de mieux que d’inviter ses clients d’affaires pour un meeting très sérieux dans la chambre d’un hôtel ludique ?! hihihihi!
Guillaume avec sa classe et sa galanterie légendaire avait pris soin d’apporter le diner qu’il avait été cherché dans un restaurant Thaï que j’adore du Plateau Mont-Royal ainsi qu’une bonne bouteille de vin de sa cave personnelle. 


J’adore toujours ce petit moment où il nous sert à manger et qu’il me décrit en détail ce que nous nous apprêtons à déguster. Vous devriez l’entendre décrire le vin. Les notes, les aromes, la région d’où vient le cépage ainsi que ces caractéristiques. Guillaume est un homme tellement instruit, ses paroles sonnent comme un poème dans mes oreilles. Je pourrais passer des heures à l’entendre me raconter ses trucs. 


Le diner était excellent. Guillaume, mon fin gourmet sait choisir que des choses qui me plaisent. Jamais il ne lésine sur la qualité du repas ou de la chambre d'hôtel. Je ne me retrouverai probablement jamais à manger du McDonald et boire du Gatorade pour ensuite le sucer en vitesse dans sa voiture entre 2 meetings de job. C’est ce que j’aime de mon amant. Il prend toujours le temps pour moi. Il aime mieux remettre un rendez-vous galant à un autre jour que d’organiser des rencontres de piètre qualité. Pour lui, une maitresse doit être traitée comme une vraie princesse. Rien de moins... Cela me fait sentir privilégiée et appréciée comme jamais.


Après le diner, nous nous sommes installés sur le lit avec l’ordinateur pour travailler un peu ensemble. Nous avons avancé un peu les trucs, mais d’avoir Guillaume aussi près de moi, qui me caressait subtilement du revers de ses doigts pendant que son parfum chatouillait mes narines a eu raison de moi. J’ai poussé l’ordinateur et j’ai laissé mes lèvres fusionner avec les siennes. Nous nous sommes laissés aller à de doux baisers suaves et sensuels pendant un bon moment. Sa bouche parfaite et délicieuse me donnait de plus en plus envie de lui. Sa langue jouant avec la mienne faisait bouillonner et ruisseler mon sexe que je sentais s’ouvrir de plus en plus. J’étais complètement absorbée par la passion.

Nos vêtements ont miraculeusement disparu de nos corps, je sentais la chaleur de son corps venir m’emplir d’une énergie sexuelle incroyable, j’avais tellement le goût de lui. Sa bouche se délectant de chacune des parties de mon corps me faisait frissonner de plaisir. Mes mamelons durcissaient d’envie et c’est lorsqu’il posa ses douces lèvres pulpeuses sur ma fente déjà toute luisante de mouille que je me suis totalement laissée allée à lui. J’avais le goût de lui offrir mon corps pour qu’il en fasse ce qu’il veut. Sa langue gourmande et avide de mon sexe glissait aisément sur ma chatte qui en redemandait encore et encore. Il me dévorait, me pénétrait de sa langue littéralement et mon corps ondulait sous ce trop-plein d’excitation. Guillaume augmenta ses coups de langue et me rentra 2 doigts dans la chatte ce qui me fit gémir encore plus fort. Mes gémissements se sont vite transformés en cris de plus en plus sonores qui m’ont conduite directement vers un orgasme fulgurant.


Je lui ai ensuite demandé de me prendre. Toujours couché sur le dos, mon amant remonta mon bassin contre le sien pour venir m’enfoncer son pieu dur comme un roc au fond de mes entrailles. Je regardais mon amant droit dans les yeux avec mon petit air coquin et lui demandait de me pénétrer bien à fond. Guillaume s’en donnait à coeur 
joie. J’aime quand il me prend de façon animale et que la tension grimpe d’un coup. J’ai toujours ce sentiment puissant d’extase qui gronde en moi et qui ne cherche qu’à exploser. Et quand le moment vient et que la jouissance arrive comme une vague puissante de plaisir qui m’envahis, mon corps se contracte, ma chatte exprime de puissants spasmes autour de sa queue qui continue tout de même son va et viens frénétique jusqu’à ce que mon esprit se déconnecte quelques instants et que mon corps s’écrase de satisfaction sur le matelas.


Toujours fièrement dressée, j’ai ensuite pris sa queue luisante de mon nectar pour venir me l’enfoncer dans le fond de la gorge. Me tenant fermement par la crinière, Guillaume guidait ma tête et observait sa queue disparaitre dans ma bouche. Sa queue avait un gout imprégnée de ma mouille. J’aime toujours le goût, car il me donne souvent des flashs de mes expériences en trio en compagnie de charmantes femmes. Guillaume est fanatique de mes fellations et je tiens toujours à lui réserver son traitement favori. 


Sa queue profondément bien en bouche, je lui massais les testicules d’une main et astiquait sa queue de l’autre. Chaque pompée semblait faire gonfler sa queue de plus en plus. Son gland d’un rose foncé semblait gorgée de sang, sa verge raide comme une barre traduisait bien son état d’excitation. 


« Ta façon de me regarder m’excite comme tu ne peux pas le savoir...», me dit Guillaume.

« Éjacule sur moi....»
Guillaume sait que j’adore cela... 


Je me suis couchée sur le dos, Guillaume est venu par-dessus ma tête pour m’enfoncer sa queue au fond de mon orifice buccal en guise de bâillon, je me suis délectée une dernière fois de sa queue avant de lui ordonner de se branler par-dessus ma poitrine afin de se décharger de son trop-plein d’excitation.


Il sortit sa queue de ma bouche, prit son sexe dans sa main et me montra la façon dont il se soulageait lors de ses séances en solo. Ses yeux étaient lumineux, de la sueur perlait sur son front. Il m’a regardé droit dans les yeux et dans un long et très grand soupir, il m’a envoyé une quantité phénoménale de sa chaude et visqueuse semence partout dans le visage, et sur mes seins...


Guillaume connait mes préférences! 
Il s’est ensuite levé pour aller me chercher une débarbouillette humide pour enlever le dégât provoqué par sa jouissance et nous sommes ensuite passés sous la douche... là où j’ai senti toute la magie se passer.

Nous étions sous la douche, enlacés passionnément à nous embrasser, à nous caresser et savonner doucement. J’ai embrassé Guillaume avec amour, j’ai pris sa tête entre mes mains et j’ai plongé mon regard droit dans le sien...

« J’ai quelque chose à te dire Guillaume...»

Il m’a regardé, n’a pas répondu et à attendu la suite ...

« J’ai quelque chose à te dire ... et ça fait longtemps que j’aurais aimé te le dire... Guillaume, je veux te dire que... que... que je t’aime... que je t’aime vraiment. Que malgré le fait que tu ne sois pas le seul dans ma vie, tu es le seul amant que j’aime autant... tu sais, je sais que ça fait bizarre à dire, mais pour moi tu es comme mon amoureux. Jamais je n’ai senti quelque chose d’aussi fort pour un amant et pourtant je n’ai jamais eu le courage de te le dire ou de le montrer à la hauteur de mes sentiments. Tu le sais que j’ai été blessée dans le passé et que c’est peut-être ça qui fait en sorte que je ne me confie plus autant... tu le sais parce que tu étais là quand je l’ai vécu... et pour cela aussi je veux te remercier de n’avoir jamais cessé de m’estimer, malgré les moments un peu plus sombres ... bref, je n’ai pas besoin de t’expliquer, je crois...»
C’est à ce moment où Guillaume m’a prise dans ses bras pour me faire une étreinte d’une intensité incroyable. Corps à corps, j’ai senti toute son énergie me traverser. Il m’a gardé contre lui pendant un long moment. L’eau glissait sur nos corps et seul le son de l'eau de la douche résonnant contre le carrelage meublait l’espace de ce moment magique. J’ai senti toute l’affection que mon amant avait pour moi à travers cette étreinte puissante et remplie d’amour. Je vous jure, cet instant restera gravé à jamais dans ma mémoire tellement le sentiment qui m’habitait était incroyable. Rarement j’ai autant senti les vibrations de quelqu’un qu’à ce moment précis. 
« Je t’aime moi aussi Mariposa...»
Et on s'est embrassé encore et encore...
J’ai su à cet instant que j’avais bien fait d’exprimer tout mon amour pour Guillaume. J’ai senti à cet instant que notre relation était pour évoluer encore d’un autre cran... et qu’elle avait encore plus gagné en intimité et en complicité. 

C’est ce que je sens encore plus depuis cette journée...

Je sens nos échanges encore plus chaleureux, encore plus empreints de ce petit quelque chose de spécial qui fait que nous nous aimons tant... cette belle considération mutuelle...

J’ai eu la chance de revoir mon beau Guillaume depuis, pour une autre belle séance au Chablis. Je vous jure... je nous sens beaucoup plus passionnés l’un de l’autre...
Je vous raconterai notre belle journée d’hier dans un prochain billet! xxxxxxxxx




2 commentaires:

Loul a dit…

bravo !
un seul mot " PASSIONNANT " ...
votre histoire , tes mots , vos anecdotes et bien plus , c'est si intense

j'adore , je vous souhaite que de bonnes choses

Bizzss de la provence ...

Ludie a dit…

C'est tellement touchant ce que tu dis là, adorable papillon.
On a envie de te répondre
"Je t'aime aussi"!

Ta Ludie