Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

dimanche 2 octobre 2011

Canard au vin blanc et sexe torride: La journée Fantasmagorique (2e partie)


C’était vraiment une journée magnifique et ensoleillée. Une des dernières belles de cette année...

J’étais en compagnie de mon amant, dans l’intimité d’un appartement modeste, mais confortable. Le repas était prêt et je m’apprêtais à lui faire goûter, pour la toute première fois, une de mes recettes favorites. 

L’instant n’aurait pas pu être plus magique. Malgré les meilleurs restos de la ville et les chambres d’hôtel les plus «class», quand j’ai l’occasion de pouvoir moi-même fréquenter; gâter mon amant avec des gestes plus intimes et personnels me rend encore plus heureuse, je sens toujours plus à l’intérieur de moi à quel point ce que je vis avec Guillaume est spécial et unique. 

C’est particulier. C’est comme si l’espace d’une journée, nous étions non pas 2 amants, mais plus que cela. Un peu comme 2 amoureux qui passent une journée relax à se dorloter à 2... et mon petit côté épicurien adore cela.
En bonne gouvernante sexy que je suis ou que j'aspire à devenir, j’ai donc servi le repas. Toujours vêtue de mon petit costume aguichant de «french maid» J’ai fait les assiettes pendant que mon amant était derrière mon épaule à me caresser les fesses et à m’embrasser dans le cou. J’adore le sentir ainsi collé à moi.
Nous avons mangé tranquillement, le diner fut délicieux. Je juge que j’ai souvent mieux réussi ma recette de canard au vin blanc dans le passé, mais le repas était tout de même succulent!
Après avoir mangé tout en ayant de belles discussions passionnantes, j’ai eu le goût de passer à la chambre question de faire un peu d’exercice pour aider à la digestion. Je me suis levée, je me suis approchée de mon amant que j’ai pris par les mains et je l’ai ensuite guidé vers la pièce du fond pour une séance d’explorations plus intime.

Il m’a prise dans ses bras, m’a étendue sur le lit et m’a littéralement arraché le soutien-gorge. Il s’empara de mes seins de ses grandes mains puissantes et sa bouche se déposa sur mes mamelons déjà durcis de désirs. Sa langue tournoyait autour de mon aréole et ses dents mordillaient les bouts bien pointus. Je soupirais de désir tandis qu’il me mordait un peu plus fort. J’aime cette sensation de plaisir et de douleur mélangée ensemble. J’adore sa façon de me bouffer les seins.

Toujours vêtue de ma petite jupe de gouvernante , de mes bas auto-fixants en résille et de mes talons hauts, j’ai baissé le pantalon de Guillaume et il m’a pris ainsi, tout de suite, dans mon costume, couché sur le dos, les jambes sur son épaule, le bassin bien soulevé pour lui offrir aisément ma chatte déjà humide et prête à l’accueillir.
Et il m’a prise d’un trait, son sexe bien dur s’enfonça en moi et j’encaissais ses coups de bassins avec de doux gémissements. Je regardais mon amant prendre du plaisir et j’agrémentais la cadence de douce petite rotation du bassin sur sa verge en érection. Guillaume me caressait les jambes, m’embrassait subtilement les chevilles pendant qu’il tenait toujours mes pieds bien au dessus de ses épaules. 
Mon amant a cette façon trop sublime de faire l’amour. C’est comme si son corps était toujours à l’écoute du mien et qu’il savait exactement quoi faire et comment se placer pour m’exaucer entièrement. Une fusion de nos corps imbriqués transforme toujours nos ébats endiablés en moment totalement magique. 

Mon beau Guillaume m’a ensuite tourné sur le ventre afin de me prendre par en arrière de la façon que j’apprécie le plus. J’ai senti son sexe se poser d’abord sur ma croupe. Guillaume me tapotait les fesses avec son membre. J’aime sentir son sexe légèrement rebondir sur mon doux postérieur avant de venir s’insérer en moi. 

Je lui ai demandé de me prendre fort. 

Vraiment fort.
Il sait que j’adore cela... et que j’en redemande.
Mon beau prince me prenait vigoureusement et de toute ses forces en me planquant la tête dans l’oreiller que je mordais à pleines dents pour mettre mes gémissements devenus clairement des cris un peu en sourdine. Guillaume m’écartait bien les fesses pour contempler plus facilement son sexe me labourer la chatte tout en insérant son pouce dans mon anus. 

Cette double stimulation m’a propulsée d’un coup au paradis. Au même moment, alors que j’avais toujours la tête dans l’oreiller, Guillaume m’a agrippé par la crinière d’un coup pour me ramener contre lui et me chuchoter à l’oreille: « Tu aimes cela, hein ?!»
« Ohhhhhhhhhh que oui....»

Il m’a claqué subitement une fesse. 


J’ai poussé un hurlement de plaisir. Il sait à quel point j’aime qu’on me claque fort. Le son de ses doigts résonnant sur ma peau me fait littéralement mouiller et bien souvent me conduit très rapidement vers l’orgasme. Ce qui ne fit pas exception cette fois là encore.



Après m’être écroulée sur le lit, au bout de mon souffle et complètement comblé d’un bonheur totalement euphorisant, nous nous sommes étendus quelques instants pour nous embrasser tendrement.
Mais vous savez, je ne serais pas une parfaite petite gouvernante/maitresse si je ne m’occupais pas de mon petit amour comme un vrai roi et le faire éjaculer de la façon qu’il préfère: d'un doux massage de la verge bien huilée combinée à une fellation bien salivante. 


Pour l’honorer tel qu’il le mérite, j’ai demandé à mon beau prince de s’étendre sur le dos et simplement d’apprécier le moment présent.



J’ai sorti l’huile lubrifiante et j’ai enduit généreusement son sexe afin de le rendre glissant et bien luisant. J’adore masturber un homme. J’aime prendre mon temps et m’attarder à chaque partie du membre de celui que je tente de satisfaire manuellement. J’utilise ma petite technique personnelle. De mes 2 mains, je viens satisfaire mon homme. J’adore venir m’attarder au gland en venant le frotter doucement de la paume de ma main pour ensuite redescendre le long du tronc et alterner d’une main à l’autre. J’aime venir bouffer le couilles de mon amant pendant que mes mains continuent de s’aventurer de haut en bas sur un membre bien érigé. 

Guillaume semblait bien apprécier... du moins à l’entendre!


Il me regardait par moment et à d’autres, je le voyais perdre contact avec la réalité, fermer les yeux et partir dans un autre monde. 


Je lui ai offert une fellation longue et remplie de salive tout en étant assise sur son visage pour lui offrir tout le nectar que cette séance intime libérait de ma chatte...
....
On s’est prêté à ses petits jeux manuels et buccaux jusqu’à la jouissance en duo...
C’était sublime...
L’après-midi a filé à toute allure. Nous devions partir chacun de notre côté pour aller chercher les enfants à l’école. Nous avons regagné chacun nos foyers respectifs...
Sur le chemin pour aller chercher la puce à l’école, je me sentais légère. Je pensais à une tonne de choses. Je réalisais à quel point Guillaume était parfait. Ce que nous vivions est certes très spécial, pas conventionnel, mais tellement merveilleux.

Cet effet trop euphorisant que je ressens à chacune de nos rencontres. Le sentiment de bien-être total lorsque je suis en sa compagnie, le sourire que j’ai en permanence dans le visage grâce à lui....

Je ne pourrais rien demander de mieux!

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Quand je lis ton blog, je suis un peu jalouse.. Tu semble tellement avoir une belle vie.. Maudit que j'aimerais ça moi aussi qu'un homme s'occupe aussi bien de moi, avoir l'impression de compter autant pour qqn. J'ai un amoureux mais... j'ai pas cette impression avec lui.. tk c temps ci j'ai plus l'impression d'être un meuble qu'une femme... FML