Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

jeudi 27 octobre 2011

Cybersexe sur Skype


J’étais en train de travailler tranquillement à la maison. J’avançais quelques contrats en paix et prenait la journée relax. Je me mets soudainement à penser au beau Philippe après que j’aie vu une de ses mises à jour passer sur un réseau social.

«Hey, salut ! T’as vraiment l’air de t’emmerder au boulot ...»

«Bof, c’est long aujourd’hui on dirait... c’est comme si je manquais de motivation ou je ne sais pas quoi ...»

J’ai souri. Vous connaissez mon côté coquin. Vous savez que je peux parfois avoir la réplique facile. C’est dans mon tempérament. Je suis comme cela. Je dis 3 millions de conneries par jour. Je m’en fiche d’avoir l’air intelligent ou non aux yeux des autres. Tant que je rigole et que je m’amuse dans une journée, c’est à peu près tout ce qui m’importe.


J’ai l’impression que Philippe l’a compris. Ou sinon, il m’apprécie quand même malgré les boulons manquants dans mon cerveau parce qu’on se parle encore sur une base presque quotidienne. Jamais grand-chose. Juste un petit salut en passant et une remarque sur un sujet d’actualité, qui concerne nos métiers respectifs ou nos intérêts communs. Des échanges simples, amusants et d’une complicité toujours aussi forte. 

Je vous ai dit que j’avais cette facilité à deviner les gens. Un sixième sens à reconnaitre les compatibilités quand je rencontre quelqu’un. J’avais dit que Philippe était quelqu’un qui me plaisait beaucoup et avec qui je me sentais à l’aise d’échanger et d’être simplement moi-même. Je ne me suis pas trompée. 

Et ce, même si aucun déclic ne s’est fait autant de sa part que du mien lorsque nous nous sommes rencontrés pour ce 5à7 à l’hôtel Swann, j’ai toujours quand même continué de trouver Philippe sexy. C’est vrai, il n’est pas moins beau parce que je n’ai pas eu d’envies sexuelles pour lui. Je sais qu’il est le genre de gars pour qui probablement je serais du genre à craquer... mais je ne sais pas pourquoi: je n’en avais pas le goût. Pas à ce moment-là du moins.

On a toujours par la suite entretenu des échanges francs et amusants en même temps, sans jamais retomber dans le flirt ou ni rien. 


« Tu me connais Philippe... je suis excellente pour divertir et motiver le monde... mais disons que c’est dans un autre domaine que le travail .... Bon, à moins que ce soit du travail «manuel» hihihihihihi!» que je lui réponds, toujours par message privé.


« Tu me fais bien sourire en tout cas! ... Vraiment? ... Parce que je me sens un peu exhibi ...»

« Hum.... tu me donnes le goût de me caresser ....»

«Tu as Skype?!» que me demande Philippe.
OOOOOoooouuuuUUUUuuuhhhhhhhHHH!!! Mes yeux se sont illuminés d’un coup.
Hummmmm... 


Déjà les photos de Philippe ont toujours su m’allumer instantanément. Mais là, que monsieur m’offre une petite séance vidéo live, comme cela, vraiment improvisée et spontanée m’a mise dans un état de fou. J’ai débranché le chargeur de l’ordinateur portable et suis partie au lit avec le laptop. J’ai sorti mon jouet favori, j’ai baissé mon pantalon et j’ai commencé à me caresser. Ma chatte était bouillante et ruisselante juste à l’idée, mes doigts glissaient déjà aisément par ce trop-plein d’humidité d’entrecuisse causé par la proposition sexy impulsive de Philippe. 

Philippe de son coté par s’enfermer à la salle de bain de son bureau. Il me fait ensuite une demande de vidéoconférence. 
Je l’accepte illico.

L’écran s’ouvre.

Je le vois. Souriant. Il est sur Skype via son iPhone. 

Je le trouve beau. Je lui souris en retour. Je le salue de la main. Il me rend mon bonjour.
Il tourne son appareil photo vers le bas et je vois le sol. Tout à coup le cadre se précise...
Et je le vois dans toute sa splendeur...

Souliers chics, pantalon propre, chemise... Le look que j’aime...

Mais en premier plan:
Sa belle queue fièrement dressée et bien engorgée de sang par l’excitation. Son membre est glissé hors de sa braguette. Juste par sa façon d’être bien bandée et bien droite, j’avais l’impression que ce petit moment d’incartade virtuelle l’excitait autant lui que moi.

Philippe m’a déjà avoué avoir été lui aussi un homme infidèle dans le passé. Il ne l’est plus malgré parfois les tentations et/ou occasions qui ont pu peut-être survenir dans sa vie. Personnellement je trouve que c’est admirable qu’il ait pris la décision de rester fidèle à sa femme même si j’ai ma théorie qui dit que lorsque l’on a déjà été infidèle, il est difficile de résister de le redevenir sage à nouveau lorsque nous avons déjà goûté une fois à cette passion ( ce fruit défendu.... Ouuuuuuhhhhh!!! ). Par contre, mon beau trentenaire marié et père de deux enfants a le droit de pimenter sa vie sexuelle de la façon dont il en a envie et s’il a le goût d’une petite séance de cybersexe ou de s’il a le goût d’envoyer ou de recevoir des photos osées de quelqu’un d’autre que sa douce, en sachant très bien (toujours en prenant le risque de ne pas se faire prendre) que ce n’est pas réellement de l’infidélité.
D’ailleurs, j’aimerais ouvrir une mini parenthèse là-dessus:


Il n’y a pas longtemps j’ai lancé sur mon fil de nouvelles Twitter:


Pour vous: Le Cybersexe est-il considéré comme tromper son conjoint ?
Je dois vous avouer que vous avez été vraiment partagé et que la réponse reste encore à 50% disent oui et à 50% disent non ...
( fin de la parenthèse) 
Vous savez maintenant que pour moi, s’en est pas vraiment.... mais qui suis-je pour prétendre cela ?!? ( Euh.. LOL ! ) 
Vraiment , cette séance improvisée et spontanée m’a allumée comme pas possible. Jamais je n’avais eu droit à une masturbation live ainsi au bureau.
Je me suis déjà livrée a des séances de cybersexe via webcam avec un amant ou j’ai déjà envoyé de jolis vidéos de moi me caressant généreusement et gracieusement devant la camera. Mais par contre, me caresser live devant un homme que je ne connais pas tant intimement, spontanément, je ne l’avais jamais tenté encore.
WOW... les papillons dans le ventre que j’avais à ce moment précis...
J’étais excitée comme pas possible.
Sans blague, quelques secondes ont suffi et j’ai joui.
Je sentais mon sexe vibrer et convulsionner de plaisir. 
Je regardais Philippe s’astiquer le manche. Je voyais son gland rose et d’une forme parfaite.
En plus de ma chatte coulante, je salivais littéralement tellement ma langue avait le goût de venir en vrai sur ces images exaltantes qui défilaient sous mes yeux.
Je le regardais se masturber et je continuais à me masturber. C’était chaud. Intense. Collant. Suintant. 
Je sentais déjà un deuxième orgasme vouloir venir se faire sentir. J’avais peine à tenir mes yeux ouverts et rivés sur l’écran tellement l’excitation était intense....
.... Et j’ai encore explosé ... dans un deuxième tonnerre interne de jouissance. Mon corps entier s’est crispé sous un spasme intense... c’était délicieux.
Juste au moment où j’ai rouvert les yeux après cette forte vague d’extase, je voyais le beau Philippe éjaculer devant moi.
OOOUUUFFFFFFFFF!!!!!!!!!!!
Ce fut d’une intensité incroyable....
Nous avons terminé la conversation avec tous les 2 un énorme sourire aux lèvres. 
Rarement j’ai été aussi excitée par une séance intime devant la webcam. Je dirais même que je n’ai jamais joui aussi fort devant une caméra. J’ai adoré cette petite expérience avec Philippe. Je sais qu’il a mis de côté ses activités extra-conjugales de côté par amour pour sa femme... Mais si jamais des petites expériences virtuelles comblent son côté exhibi et qu’il me trouve assez sexy et attirante pour renouveller l’expérience une fois de temps en temps, je suis totalement ouverte à ce concept.
Philippe voudra il renouveller l’expérience avec moi ?!

Je ne sais pas...
Mais j’espère !!!

1 commentaire:

Ludie a dit…

J'espère
Tu espères
Elle espère,

et LUi, s'il en a envie
qu'il le dise!