Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

jeudi 31 mars 2011

Anniversaire de Mariage: La 2e lune de miel...

À la St-Valentin j'avais décidé de faire un cadeau tout spécial pour l'homme de ma vie : mon mari Alexandre.

Il était si content que je prenne cette initiative...

Vous savez, avec les années de mariage, nos boulots respectifs et la routine, les enfants parfois on oublie qu'avant d'être des parents, avant d'être des époux, nous sommes avant tout des "amants". J'emploie le mot amant pour dire amoureux.

Ce n'est pas parce qu'on est marié qu'on doit avoir une vie rangée, sans surprises ni artifices avec son conjoint et réserver son sourire, sa joie de vivre, ses passions et fantasmes pour son amant ou sa maitresse et garder son coté sobre pour la personne qui partage notre vie au quotidien.

Et ça, je l'ai compris. C'est pour cela qu'on a une si belle relation Alexandre et moi. Nous nous permettons de sortir de notre cadre de "parents"et nous redevenons des "amants" et nous nous permettons quelques petites folies .

Pour ce, Alexandre et moi aimons faire garder les enfants une fois de temps en temps pour passer des moments intime à 2 question de pouvoir se retrouver comme dans les toutes premières années de notre relation: soirée passionnées et torrides.

Alexandre est un homme merveilleux. Je ne parle pas souvent de lui, ici sur mon blogue. Pourtant je devrais. Il me connait par coeur, il sait exactement quoi faire pour me faire plaisir. Il me laisse une grande liberté et me laisse faire mes activités.

Alexandre et moi avons une super belle relation. Son métier fait en sorte qu'il travaille beaucoup à l'extérieur, il peut passer des semaines complètes à l'extérieur de la ville à cause de ses contrats ( ce qui me donne cette facilité à sauter la clôture aussi facilement sans éveiller des soupçons de sa part! hehehe!) mais quand il revient à la maison, je suis toujours heureuse de le voir.

Je vous mentirais si je vous disais que ça toujours été rose entre lui et moi. Nous avons passé à travers des moments très difficiles parfois. Nous avons déjà même songé à la séparation lorsque nous avions l'impression que nos boulots et nos passions nous avaient tellement éloignés l'un de l'autre que la seule issue était de prendre des chemins différents. Mon mari travaille beaucoup à l'extérieur de la ville et moi je suis souvent demandé pour assister a des 5à7, des conférences ou pour couvrir des événements en tant que photographe. Mon mari est un homme qui aime la nature, moi je suis une passionnée de la vie urbaine. Des intérêts différents, mais en même temps, qui se complètent à merveille.

Nous avons un bon sens de la communication qui fait en sorte que notre couple est très solide. Nous avons réalisé que malgré l'éloignement que créait nos styles de vie respectifs, notre amour était plus fort que tout.

Nous l'avons réalisé et c'est pendant le temps des fêtes que nous avons encore plus resserré les liens.

Avec tous les évènements qui me sont arrivés pendant l'hiver (pour vous expliquer brièvement: j'ai du faire le deuil de plusieurs personnes qui m'étaient cher. Une genre de malédiction est tombée sur moi faisant en sorte que semaines après semaines, le malheur semblait s'acharner sur moi. J'ai perdu 1 ami qui s'est enlevé la vie. Ma grand-mère ainsi que mon oncle sont décédés en même pas 2 semaines d'intervalle et mon ex amant m'a jeté au rébus sans aucune classe et comme une vielle chaussette...) Vraiment, j'ai eu un hiver atroce! J'ai appris que la vie était très fragile, à commencer par la mienne. J'ai réalisé que je n'étais pas immortelle, ni invincible et qu'il fallait m'entourer de gens qui valent la peine d'avoir mon amour, mon attention et mon dévouement parce que la fatalité n'épargne personne...J'ai été très malade, très triste et très dépressive. Donc, pour ceux qui se sont demandé comment j'ai fait pour passer par dessus de ma peine d'amour avec Tristan sans le faire paraitre trop à mon mari, vous savez maintenant que j'avais autre chose dans ma vie qui se passait au même moment qui me donnait toute les raisons du monde de pleurer d'être à terre...

Mon mari a été là a tous les instants pour moi... donc mon Alexandre est la première personne à qui je dois démontrer toute ma reconnaissance et mon amour.

Guillaume aussi a été là pour moi. Il a été simplement incroyable et parfait. Il m'a laissé la distance nécessaire pour que je puisse vivre ma peine et reprendre du mieux. En même temps il a été d'une présence tellement réconfortante. Lui qui aurait simplement pu prendre ses jambes à son cou et décider qu'il n'avait pas à endurer la douleur d'une simple maitresse.

 C'est à ce moment que j'ai réalisé que je ne fréquentais pas un homme qui m'appréciait que dans mes bons moments et qui était prêt à m'abandonner dès que je montrerais le moindre signe de faiblesse. Non, j'ai bien vu qu'il n'était pas ce style d'homme.

Ainsi, en tournant la page sur 2010 et en débutant 2011, je me suis promis de me concentrer sur ceux qui en valent la peine en leur donnant tout mon amour et carrément d'éliminer du paysage ceux qui m'ont fait du mal ou qui m'ont déçu. Il y en a qui sont coriaces, qui n'ont toujours pas compris ma démarche, certains amis sont restés surpris que j'agisse ainsi. Mais bon, j'ai réalisé que la vie était trop courte et trop fragile pour avoir un mauvais entourage.


Et je suis fière de cette résolution que j'ai prise avec moi-même pour l'année 2011: Aimer de tout mon coeur et accorder beaucoup plus d'importance à ceux que j'aime. ( Non en passant, je n'ai VRAIMENT pas fait la résolution de redevenir fidèle cette année !! hahahaha!! )

C'est mon mari qui en profite le plus. Il aime que je sois plus présente (physiquement et mentalement) à la maison le soir depuis que j'ai pris cette résolution.


Ce week-end, on a décidé de se faire une 2e lune de miel à Alexandre et moi. J'ai loué une superbe suite au renommé Château Montebello où nous pourrons consommer notre amour et vivre de beaux moment en toute intimité.

Ce week-end, ce sera de l'amour avec un grand A.

Que de l'amour ...

Alexandre le mérite.

C'est l'homme de ma vie. Je sais, je sais, il ne mérite pas que je le trompe mais que voulez-vous, ça fait partie de mon tempérament...


Chose sure,  je l'aimerai toujours ...

mercredi 30 mars 2011

masturbation téléphonique et pipe express ...


Hier, une petite conversation anodine au téléphone avec mon beau Guillaume s’est vite transformée en pipe-express à l’appartement de ma soeur qui est encore en voyage.
Mon amant me téléphone, on se raconte nos journées respectives et je lui rappelle la merveilleuse journée que nous avons passé ensemble vendredi dernier.
« Mariposa, tu étais si délicieuse vendredi. J’adore le goût de ta chatte... Mais ce que je préfère, c’est lorsque tu me suces. Tu m’excites tellement, tu as une façon incroyable de me lecher...mais ce que je préfère c’est ta façon de me regarder dans les yeux pendant que tu as ma queue au fond de ta gorge....»
Hummmm.... Juste d’entendre ces mots sortir de sa bouche, une onde d’excitation soudaine s’est fait ressentir dans mon bas-ventre. L’écouter me dire ces phrases me rappellant notre dernière journée ensemble me remplissait de désir. Ma chatte se réchauffait tranquillement, laissait couler doucement son nectar et mes doigts ont vite rejoint mon entre-jambes...
Ma respiration devenait de plus en plus audible, mon souffle s’accélérait. Guillaume a soudainement remarqué mes subtils soupirs et il me demande: «Mais que fais-tu, ma belle?!»
  • « Tes paroles m’excitent trop, je ne peux m’empêcher de me caresser un peu au son de ta voix...»
J’ai l’impression que mes paroles ont attisé la libido de mon amant. «Humm! Je suis dur, j’aimerais tellement être avec toi en ce moment, je te regarderais te toucher, je voudrais que tu prennes ma queue dans ta bouche et que tu me suces comme j’aime tant...»
J’ai joui très intensément au son de cette dernière phrase... «J’ai trop envie de ta queue, viens donc me rejoindre tout de suite chez ma soeur, je te ferais jouir comme tu aimes...mais cette fois-ci au lieu d’éjaculer dans ma bouche comme à l’habitude, j’aimerais que tu m’arroses les seins de ton sperme et que tu m’en mettre partout...»
Ces mots ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd. Guillaume a quitté son boulot en vitesse prétextant une urgence et est arrivé même pas 10 minutes plus tard à l’appartement de ma soeur...
Je me suis littéralement jetté sur lui quand il est entré. Guillaume avait une érection du tonnerre. En moins de deux, j’ai défait son pantalon et me suis tout de suite agenouillé devant lui, ai sorti son engin hyper gonflé par une excitation flagrante et je me suis tout de suite mis à lui lécher goulûment la verge. 
Guillaume semblait apprécier énormément mes stimulations, il me regardait le sucer et semblait terriblement aimer le plaisir que je lui donnais. Il me caressait les cheveux et impulsait la cadence en même temps de ses mains pour m’enfoncer son sexe encore plus profond dans le fond de la gorge. Guillaume adore quand je le suce, il aime aussi beaucoup passer sa verge partout sur ma douce peau. J’aime faire glisser sa queue entre mes seins et lui offrir une petite branlette espagnole pendant que je lèche son gland tout en le lubrifiant avec ma salive. 
La respiration de mon bel amant est devenue de plus en plus saccadé, je l’entendais respirer de plus en plus vite et de plus en plus fort... et c’est dans un râlement de jouissance qu’il a répendu son sperme partout sur ma poitrine...
hummmmmm... Recevoir son sperme chaud sur ma belle poitrine bronzée, le bonheur total....
Nous avons remis nos vêtements et avons quitté l’appartement de ma soeur pour aller chercher nos enfants respectifs à la garderie et pour ensuite aller trouver nos conjoints à la maison. 
J’aime l’évolution de notre relation à moi et Guillaume. Un mélange parfait de sensualité, de passion et de fougue. Autant j’aime ces belle journées romantiques à déguster du bon vin, à aller manger dans les meilleurs resto de la ville et à discuter de sujets toujours des plus intéressants et stimulants... autant j’aime ces petites rencontres perverses et express où je joue les petites salopes et quand je lui demande de venir me rejoindre juste pour avoir l’occasion d’avoir sa queue dans ma bouche et de le faire jouir en vitesse. Ce que je vis avec Guillaume est trop fabuleux. Un accord, un équilibre parfait entre nous... et des orgasmes toujours de plus en plus sublimes... 

Les bas-nylons vus par les hommes et les femmes...






A toutes fins utiles, voici une petite étude que j'ai trouvé sur les bas féminins vus par les hommes et les femmes. Cette étude a été réalisée via TestConso.fr en 2004 pour alimenter la chronique de Brigitte Lahaye. Je trouvais que c'était intéressant de reprendre cet article et de vous le faire partager...


On y apprend que les bas-nylons, cet élément de fantasme pour les trois quarts des hommes (77%), est sous-estimé par les femmes : elles ne sont que 46% à penser qu’elles font fantasmer les hommes lorsqu’elles en portent !


Près de 80% des femmes portent parfois des bas, dont 45% agrémentés au moins occasionnellement de porte-jarretelles. Ce type de sous-vêtements reste cependant une exception réservée aux grands événements, et presque exclusivement dans un contexte amoureux ou sexuel : les deux tiers des femmes en portent pour exciter leur partenaire.


Les femmes voient en effet les bas comme un moyen de faire naître du désir : le regard appréciatif des hommes est la raison principale qui les pousse à en porter. Viennent ensuite leur propre plaisir (les bas sont associés aux jeux érotiques), et leur côté esthétique (ils mettent bien mieux en valeur que des collants). Globalement, les femmes se sentent plus désirables lorsqu’elles portent des bas : ce vêtement exceptionnel les transforme en « femmes fatales ».


Etonnamment, c’est un des aspects qui excite le plus les hommes : ils savent que le port de bas n’est pas anodin pour une femme, donc le relient à un désir de séduction – mais seulement suggéré. Ce qui fait le plus fantasmer les hommes dans les bas est, au fond, la part de mystère qui les entoure. La femme les a-t-elle mis pour séduire ? Que se cache-t-il en dessous ? A-t-elle des porte-jarretelles ? Vais-je pouvoir les retirer ? Ils apprécient également énormément la façon dont les bas embellissent les jambes des femmes et les rendent extrêmement agréables au toucher.


Les bas noirs sont ceux que les hommes comme les femmes préfèrent : 69% des interviewés les apprécient. Les bas de couleur (blanc, rouge, beige, marron…) plaisent peu : moins de 10% de taux d’appréciation. Ils déplaisent beaucoup plus aux femmes qu’aux hommes.




Les raisons pour lesquelles elles / ils plébiscitent les bas...
Pour les femmes, dans l'ordre :
Les bas les rendent désirables aux yeux des hommes.
Les bas sont associés aux jeux érotiques et ouvrent donc la voie à leur propre plaisir.
Les bas sont esthétiques, ils rendent les jambes belles et sexys.
Pour les hommes, dans l'ordre :
Les bas sont entourés d’une part de mystère : ils montrent et cachent à la fois.
Les bas révèlent une femme qui veut séduire.
Les bas mettent en valeur les jambes et les rendent douces et soyeuses au toucher.


En complément, quelques verbatims relevés lors de cette enquête sur les bas :


«Ce qui me plait le plus c’est de voir une femme les enfiler et qu’elle les garde pendant nos rapports amoureux»


«Ce que je trouve particulièrement excitant dans les bas, c’est dans un premier temps la surprise procurée lorsque le partenaire découvre que c’est des bas et non un collant, ce qui ne se voit pas au premier abord. Ensuite la liberté est plus grande par rapport à un collant et on peut jouer avec, les enlever sensuellement ou bien au contraire les garder en toutes circonstance, même comme seul vêtement.»


«Son raffinement avant tout, c’est beaucoup plus sensuel qu’un affreux collant. En plus cela reste tout de même dans le principe « suggérer sans pour autant montrer », le principe du jeu de matière, de transparence est quelque chose d’idéal pour faire travailler l’imaginaire. Enfin cela s’ajoute à un ensemble avec porte-jarretelle ou guêpière ce qui est beaucoup moins commun que le basique ensemble de lingerie, la surprise en est d’autant plus excitante lorsque l’homme le découvre.»


«La matière est excitante, le toucher, le fait que l’homme les roulent délicatement pour les enlever qui créent des frissons, les bas pour moi ça me fait toujours penser à pretty woman, et lorsqu’il sont blancs je trouve cela ravissant, classe, et puis la plupart du temps c’est pour un mariage lorsqu’il sont blancs, je trouve cela très féminin et distingué et à la fois érotique le fait que ca ne couvre qu’une partie de la jambe et laisse sous-entendre que l’entre jambe est libre!»


«Tout d’abord c’est plus pratique que des collants notamment pour aller aux toilettes de plus c’est excitant car la culotte est directement accessible et c’est beaucoup plus sexy que d’avoir des collants qui remontent jusqu’à la poitrine enfin le plus excitant est de les porter sans culotte pour ne pas avoir à les enlever pour faire l’amour»


«Ce que je trouve de particulièrement excitant dans les bas c’est le fait de penser que l’on a pas besoin de les retirer pour faire l’amour (fantasme de faire l’amour dans un endroit interdit donc pas de tps à perdre), ou au contraire de pouvoir prendre son temps pour les retirer et donc jouer autour de ces bas pendant les préliminaires.»




Le fait de cacher une partie des jambes, et de ne pas recouvrir la partie du corps que l’on est tenté de regarder.
Le plus excitant dans les bas vient du fait qu’ils mettent en valeur les jambes mais ne jouent pas le rôle de « ceinture de chasteté ». Mettre des bas est une sorte de fausse pudeur coquine.
Les bas sont synonymes de jupes et le mariage des deux crée un mystère chez la femme porte-t-elle des bas , des porte-jarretelles ? Elles dévoilent parfois un bout de peau et on atteint alors la sensualité extrême.
C’est un accessoire érotique à part entière, c’est joli, seyant, féminin, pratique et permet de fantasmer sur l’absence de culotte.
Ils rendent une femme inconsciemment plus féminine et plus sûre d’elle.

lundi 28 mars 2011

Pour boire Mariposa, vous avez maintenant le cocktail "Infid-elle" ...

J’ai maintenant un cocktail qui porte mon nom!!
Probablement que si j’étais un cocktail, je serais une boisson d’été: rafraichissante, vivifiante et surprenante.
Je serais sucrée mais sans tomber sur le coeur.
Avec ma belle couleur ambrée , j’attirerais votre attention et vous donnerais le goût de me goûter du bout de vos lèvres. Mon doux parfum et mon arôme séduisante vous donnerais instantanément l’envie de me consommer avec passion.
Bien sur, je provoquerais en vous de douces sensations euphorisantes qui vous transporterais dans un état de bien-être total...
Bien sur, je serais à consommer sans aucune retenue, ni modération!!
Alors voici pour vous désaltérer pour la saison estivale:  Le drink Infid-elle !
C’est le mixologue Bunny Tremblay, qui a inventé ce drink spécialement en mon honneur, vous pouvez maintenant boire Mariposa!!
Miam!! Moi qui adore le Pineau des Charentes...
Merci Bunny!!

jeudi 24 mars 2011

Résultat du sondage sur l'infidélité ...

Vous avez été plus de 175 personnes à répondre à mon sondage en même pas l’espace de 24 heures. Je vous dévoile donc les résultats du sondage que je vous ai fait. D’ailleurs, je testais pour la toute premiere fois un outil très amusant et utile pour blogues et site web. 
Je vais donc pouvoir vous faire tout plein de petits tests et sondages amusant auquels vous pourrez répondre.
D’ailleurs, cher lecteur. Pour vous remercier de me lire en si grand nombre, la semaine prochaine je lancerai un concours. Plusieurs prix très intéressants seront à gagner. Donc je vous invite a rester à l’affut! 
Peut-etre serez-vous le gagnant d’un de mes fabuleux prix !!




mardi 22 mars 2011

Mariposa vous sonde à propos de l'infidélité

Voici un petit sondage a propos de l'infidélité que je viens de créer pour vous cher lecteurs.
Merci d'y répondre le plus honnêtement possible . Je vous dévoilerai les résultats la semaine prochaine!
PS: vous devez cliquer sur le titre du présent billet pour voir le formulaire au complet!
xxx
Mariposa
xxx

lundi 21 mars 2011

Une surprise très très spéciale pour mon amant ...

Cette semaine, j’organise quelque chose de spécial pour Guillaume. Une suprise, mais pas n’importe laquelle. Quelque chose d’intime, d’unique et de privilégié. Je ne peux pas vous dévoiler tout de suite ce que je réserve pour mon bel amant puisque je ne veux pas qu’il devine tout de suite ce que je lui concocte. Mais je suis persuadée que ce sera vraiment inoubliable.  
S’il y a une chose que je bannis de mes relations extra-conjugales c’est la routine, le confort et la monotonie. C’est le pire ennemi du sauteur de clôture à mon humble avis.
Une relation où les rencontres reviennent toujours du pareil au même, où le choix des activités est restreinte et où l’imagination pour stimuler l’autre est limitée, ça finit par éteindre la flamme assez rapidement.
Avec Guillaume, chaque rencontre est différente. Nous n’avons jamais fait 2 fois les choses ni de la même manière et j’adore cela. Même nos petits après-midis à l’hôtel sont toujours marqués par un élément spécial qui le différencie de la rencontre précédente. 
Avec Guillaume, je n’ai pas l’impression de passer que des soirées «repas-musqiue-baise-orgasme-rhabillons-nous-en-vitesse-et-rentrons-chez-nous-l’air-de-rien»
Ohh Non...
J’ai toujours l’impression de passer des moments uniques et inoubliables à en connaitre toujours un peu plus sur un homme merveilleux, fascinant et stimulant. Nos rencontres et discussions sont toujours incroyables. Pour la première fois de ma vie, j’ai l’impression que le temps se fixe ( même s’il file à toute allure!!). Comme si le temps s’arrête le temps de notre rencontre juste pour pouvoir mieux se graver dans ma mémoire et dans mes souvenirs intimes.
Cette semaine, j’organise quelque chose de spécial que très peu d’hommes qui ont fait partie de ma vie ont eu le privilège de découvrir.
Cette semaine, j’ai le goût de laisser entrer mon amant dans ma bulle, dans mon intimité, dans ma vie personnelle.
J’ai le goût de lui faire voir la vie à travers mes yeux, de partager avec lui les détails intimes de ma personnalité et de lui dévoiler des choses de mon petit jardin intime...
Des choses que je vais dévoiler à très peu de gens dans ma vie.
J’ai tellement hâte, j’en ai des papillons dans le ventre, je vous jures!!

J’ai donc déjà commencé la planification de cette journée spéciale. J’ai demandé à Guillaume de choisir une date où il pourrait prendre congé au boulot pour la journée.

J’ai l’amant idéal. Déjà il a des intérêts, passes-temps et passions trés similaires, aux miennes, mais surtout mon beau Guillaume avec son métier a quand même l’occasion de pouvoir arranger son horaire pas mal à sa guise. Il a la chance d’avoir quand même de bons partenaires d’affaire et peut prendre quelques journées hors de son Bistro.
Mon amant a donc pris une petite journée pour sa douce maitresse...
Je peux vous garantir qu’il ne le regrettera vraiment pas...
... Je lui réserve quelque chose de vraiment spécial, d’unique et de mémorable...

dimanche 20 mars 2011

L'infid-elle, le blogue sexy le plus lu au Québec ...

Cette semaine je reçois un courriel de ma super copine et sexy future maman Mélodie Nelson. Elle prend de mes nouvelles, me demande comment s’est passée ma soirée avec Marc-André et Caroline, elle me dit qu’elle est super heureuse de constater que c’est le bonheur total avec Guillaume et me félicite pour mes derniers succès professionnels. Et elle me lance :

« Félicitation bella!! Tu m’as détrônée, tu es numéro1 gorgeous et Je suis trop fière de toi!! Ça prouve que tu rejoins les gens malgré le fait que l’infidélité sois encore un sujet très tabou et que tu es interressante ...» 
QUOI??!
J’avais peine à y croire. Je suis donc allé consulter le palmares du site Tout Le Monde En Blogue et j’ai réalisé que ma copine disait vrai.
Je suis présentement, le blogue sexy le plus lu au Québec.
WOW!
Cher lecteurs, j’aimerais vous dire quelque chose.
Je veux tout d’abord vous dire Merci.
Merci de me lire, merci de me supporter, merci pour vos commentaires pertinents. Vous savez, ce n’est vraiment pas évident de tenir un journal intime public traitant d’un sujet encore très controversé. Ce n’est pas la majorité d’entre vous qui êtes en accord avec mon style de vie, mais vous m’avez toujours fait preuve d’un grand respect et je vous en suis énormément reconnaissante. Certains m’ont dit qu’ils aimaient me lire parce que je les inspire a explorer un peu plus la sexualité, d’autres parce que je leur rappelle ces moments ardents et enflammés du début de couple. D’ailleurs, un des plus beaux témoignages que j’ai reçu est celui d’une fille qui me disait récemment qu’elle était fidèle à son mari grâce a mes infidélités. En me lisant, ils se permettaient de rêver de ces chauds instants passionnés de l’époque où ils étaient amants sans sauter la clôture. 
Certains ont pris la peine de m’écrire. Parfois pour me demander conseil, parfois pour avoir des suggestions de sorties, d’hôtels ou de restaurants. J’ai eu beaucoup d’appui et de support dans des moments difficile. Je peux humblement vous avouer que vous avez contribué à m’enrichir, vous m’avez aidé à toujours garder la tête haute et donné le goût de continuer de partager mes expériences avec vous même si je ne plais pas à tout le monde et que je ne ferai jamais l’unanimité. 
Ce blogue m’a mis des gens fantastiques sur mon chemin, il m’a apporté des opportunités incroyables. Je crois de plus en plus que ce journal intime va avoir réellement changé quelque chose dans ma vie. Dans ma façon de voir les choses et de comprendre les gens. Sincèrement, j’en retire quelque chose de très enrichissant.
Vous savez, je ne me considère pas comme une très bonne auteure. Mon français n’est pas parfait et je sais que je laisse passer beaucoup de fautes d’orthographe. Je m’en excuse. Vous comprendrez qu’avec la vie que je mène, mon boulot, mes activités, ma famille, mon mari et ma double-vie  plus souvent qu’autrement, j’écris en cachette et très rapidement. Je ne me relis jamais, j’aime garder mes idées à l’état brut et écrire sous le coup des émotions. Pour vous remercier de votre fidélité (sic) :  Je promet de m’appliquer un peu plus à l’écriture... quitte à acheter un logiciel Antidote!
Donc je vais vous dire 179 135 fois merci. Vous avez été ce nombre à venir me visiter depuis la création de ce blogue fin 2009... 
Je vous adore tous!
Et au plaisir de vous informer, vous divertir ou vous inspirer pour longtemps encore....




jeudi 17 mars 2011

Notre Sexy RoadTrip to Quebec City ....




Cette semaine, mon beau Guillaume avait un petit aller-retour à faire à Québec pour son boulot. J’ai donc décidé d’arranger ma semaine en fonction de prendre une petite journée de congé et l’accompagner dans la vieille capitale. Je sais qu’il avait un rendez-vous d’affaire, mais je me suis dit que je pourrais en profiter pour aller marcher dans la ville pendant ce temps et aller faire un peu de photographie. Aussi, Je sais à quel point ça peut être ennuyeux de faire toute cette route seul et de toute façon je n’avais pas de client à rencontrer ni de contrat urgent à terminer cette journée-là.
J’ai donc pensé que je pourrais passer un peu de temps avec mon amant, qu’on aurait plein de temps pour se raconter mille et unes choses sur la route et qu’une petite journée comme celle-ci changerais définitivement de la routine quotidienne ou du «métro-boulot-dodo» comme on dit. Une petite escapade amusante entre amants, question d’avoir un super souvenir gravé dans la mémoire pour très longtemps.
Guillaume est donc venu me prendre à mon boulot très tôt le matin. Il était tellement beau, tout souriant et sentait tellement bon que je l’ai tout de suite embrassé en grimpant dans son véhicule. J’étais tellement heureuse de le voir et je ne pouvais pas croire que j’allais passer toute ma journée en sa compagnie. 
Nous sommes donc parti sur la 40 en direction de Québec. Nous roulions et nous discutions tout en écoutant de la musique. Je ne pouvais m’empêcher de toucher mon amant, de le caresser, de l’embrasser pendant qu’il conduisait. Plus je l’embrassais et le caressais, plus mon désir augmentait et plus je ne pouvais m’empêcher de vouloir rejoindre son entre-jambes et vérifier si son taux d’excitation était semblable au mien.
À un moment ,Guillaume m’a regardé avec un petit air coquin et me dit:
  • «Tu aimerais qu’on arrête à quelque part ?!...
C’est donc peu avant d’arriver à Trois-Rivières, dans un petit Truck-Stop d’une municipalité quelconque que nous nous sommes stationné très loin des autres voitures pour assouvir notre envie d’un peu de plaisir charnel. Enfin, je pouvais abuser un peu de son corps et de ses caresses. Nous avons baisé sauvagement.C’étais délicieux. Il faisait chaud dans le véhicule, les fenêtres se sont vite embuées. Mon amant a tellement une grosse queue qu’il me fait toujours jouir super rapidement. D’ailleurs je lui ai fait remarqué à la blague qu’il n’avait pas grand «challenge» avec moi pour arriver à me faire grimper au 7e ciel!
Après nous être rhabillés, nous sommes arrêtés prendre des cafés et nous avons poursuivi notre route.
Le rendez-vous de Guillaume n’était vraiment pas long mais j’avais un peu de temps et j’en ai profité pour marcher dans les rues du Vieux-Québec pour faire quelques clichés . Guillaume est venu me trouver et nous sommes ensuite allé mangé à un de ses restaurant préféré: Le Clocher Penché. 
Guillaume est un homme spécial. Il a ce goût et ce raffinement pour les bonne choses de la vie. Juste à sa façon de s’habiller, son goût pour les bons restaurants, les meilleurs vins, le design & la décoration on voit tout de suite qu’il est un homme soigné.
L’après-midi fut magique mais il nous fallait déjà reprendre la route pour revenir à Montréal.
Sur le chemin du retour, nous avions encore mille et unes choses à se raconter. Nous écoutions la Radio-Satellite et je m’occupais de faire le Dj. Je suis tombé sur un poste de musique qui jouait des vieux hits des années 90. Nous avions trop de fun à écouter les chansons qui ont marqué notre adolescence. Nirvana, Paula Abdul, Madonna, Technotronic, Mc Hammer  , je vous jures, elles ont toutes jouées !
C’étais rigolo!
Au retour, je ne pouvais pas m’empêcher de le regarder, de caresser ses cheveux doucement, de l’embrasser... mon amant est magnétique. Je ne peux jamais m’arrêter de lui toucher.
Pendant qu’il conduisait, j’ai défait sa braguette je me suis mis à le masturber tranquillement. Guillaume semblait vraiment excité que je le branle ainsi. Je lui ai fait un petit clin d’oeil, j’ai détaché ma ceinture de sécurité et je me suis penché sur son entre-jambes pour le sucer pendant qu’il conduisait. Je l’entendais soupirer de plaisir: «humm, c’est tellement bon. J’adore avoir ma queue dans ta bouche...» 
Je l’ai sucé un bon moment. Nous avons même attiré l’attention d’un camionneur qui a probablement du trouver sa route moins ennuyante en nous suivant!
Et au bout d’une vingtaine de minutes a se faire lecher la bite et à essayer tant bien que mal de garder toute sa concentration sur la route, Guillaume a éjaculé dans ma bouche et en gentille maitresse j’ai tout avalé question de ne pas laisser de traces suspectes sur son jeans et sur son boxer (monsieur rentre à la maison après, tout de même!!)
Hier, j’ai dit à Guillaume à quel point j’avais aimé ma journée et quelle était vraiment toute spéciale pour moi. Vous savez, c’est bien beau les rencontres clandestines et à la sauvette...
Pour moi, c’est toujours spécial et unique ces petites journées à 2 ,à avoir du temps pour s’apprécier... Parce qu’elles ne viennent vraiment pas souvent, donc il faut en profiter à fond!
... et ce qui est pratique de ces petites escapades à l’extérieur de la ville, c’est qu’on peut s’embrasser en public librement et sans aucune retenue parce qu’il n’y a aucun risque de se faire voir par une connaissance ou un ami !! 


mercredi 16 mars 2011

Éjaculation féminine et sperme dans le visage ( la nuit torride à trois, 3e partie)

C’est au lit que les ébats sont devenus chauds, voire enflammés. Une énergie inouïe se dégageait de nos corps. L’excitation était à son paroxysme. J’avais pour moi le corps parfait d’une femme magnifique et la grosse queue d’un mec super sexy. Comment ne pas vouloir en profiter ?!
Je vous dit, Caroline et Marc-André sont du même type que moi sexuellement. Des gens qui adorent explorer toutes sortes d’avenues, essayer toutes sortes de choses et qui aiment la sexualité sous toutes ses facettes... et laissez-moi vous dire que ça parait au lit! Je ressentais leur énergie, leur désir, leur fougue. Il y avait une belle complicité et un parfait accord sexuel entre nous 3. 
Caroline à 4 pattes, suçait son mari pendant que je lui caressait la chatte par derrière. Mes doigts glissait sur sa vulve et me donnait juste le goût d’aller lecher son nectar de plaisir. Je me délectais carrément de son jus, j’avais le goût de l’entendre jouir encore et encore pendant qu’elle avait la queue de son mari dans le fond de la gorge. J’insérais mes doigts dans sa fente en faisant des mouvements de va-et-viens. Elle semblait adorer. Et juste pour l’entendre crier encore plus fort, je me suis permis de lui rentrer un doigt dans l’anus au moment où elle allait jouir. Après avoir eu son orgasme, Caroline s’est installé à mes cotés. Marc-André nous a ordonné de nous mettre côte-à-côtes a 4 pattes, lui placé derrière nous. Il jouait les dominateurs et nous ordonnais de nous embrasser et de nous caresser. Et en bonne petites garces soumises, nous nous embrassions, nous lui offrions nos petits culs pour qu’il en fasse bon usage. Il nous a baisé à tour de rôle pendant qu’il masturbait l’autre avec ses doigts. Chaque coup de bassin qu’il me donnait me faisait hurler de plaisir. Il me claquait les fesses, me tirait par les cheveux et j’entendais Caro dire à son conjoint: « Regarde baby comment elle aime ça... regarde comment tu lui donnes du plaisir... allez, fais la jouir mon amour, fais la jouir fort! ...»
Marc-André m’a retourné sur le dos, a écarté mes jambes et a enfoncé 2 de ses doigts à l’intérieur de ma chatte. Ce gars a une façon incroyable de masturber une femme... Je sentais ses doigts très profond en moi. Son va-et-viens était très vigoureux et intense. Je sentais mon orgasme très proche. J’ai regardé Caroline au moment où je sentais mon excitation arriver à un point de non retour: « T’aime ça hein, ma belle?!» qu’elle me disait.... 
Je vous jures, juste de la regarder, de l’entendre ainsi, mon corps a été parcouru d’un spasme intense et d’un coup j’ai eu un orgasme tellement puissant que ma chatte s’est mis à gicler et à laisser échapper un abondant liquide transparant...
Et j’entendais Caro dire: «Regarde baby comment tu la fais jouir, regarde comme elle est belle quand elle jouit, hummmm, t’es tellement excitante ma belle, ouf!!! »
OHHH MY GOD!!!!
J’étais littéralement en train de «squirter». Je n’en revenais tout simplement pas. C’étais vraiment la première fois qu’un orgasme faisait de moi une femme-fontaine!! Moi qui avait toujours rêvé de jouir à en arriver à ce point. Aucun homme est arrivé à me faire jouir de cette façon de ma vie. Tous les sextoys et le jouets que j’ai pu m’acheter expressément conçus pour aller stimuler le point G n’ont jamais réussi à me faire glicler de la sorte...
Malgré l’orgasme «giclant» que je venais d’avoir, Marc-André continuais ses stimulations et un autre orgasme tout aussi puissant et éclaboussant s’est fait ressentir même pas 1 minutes plus tard. J’étais complètement épatée et dépassée par la sensation que je venais de vivre... WOW! moi qui avait toujours rêvé d’éjaculer de la sorte !!
Caroline me souriait, elle semblait vraiment satisfaite et heureuse de m’avoir vu jouir ainsi.
Nous avons continué nos ébats. Toutes les positions possibles à 3 ont été pratiquées. C’étais vraiment une nuit sexuelle torride, chaude et sensuelle. De toutes les fois où j’ai fait l’amour en trio, je peux confirmer que c’étais la fois où j’ai ressenti le plus de plaisir, d’excitation et de désir. J’aime tellement jouer les petites salopes. Décidément, ce soir-là l’excitation et la perversité était à son zénith. J’ai enfin rencontré un couple avec qui je m’accorde totalement sexuellement parlant et je trouve cela génial...
Marc-André s’est ensuite agenouillé devant nous et nous a ordonné de le sucer. ( Oh oui, Marc-André jouait les dominateur avec nous en nous donnant des ordres et j’adore quand on me parle «dirty» et qu’on me traite en petite salope avec des mots crus et des gestes un peu brusques) Donc, Caro et moi nous lui avons fait une fellation à 2. Nous nous sommes donc bien occupé d’astiquer sa queue avec nos 2 langues et nos 2 bouches. Nous étions les 2 à ses genoux à le sucer et le lecher. Et pour nous remercier d’être 2 petites salopes bien dociles, Marc-André nous a demandé d’avaler son sperme. Il s’est donc retiré de ma bouche au moment d’éjaculer et nous a répendu sa chaude semence visqueuse sur nos 2 petits visages d’anges. J’ai leché ce qui coulait autour de ma bouche pour ensuite nettoyer le visage de Caroline avec ma langue. Satisfaits par toutes ces stimulations, nous nous sommes ensuite endormi tous les 3, complètements euphoriques de notre chaude nuit en trio... Caroline d’un coté, Marc-André au milieu et moi de l’autre.
Malgré la courte nuit, j’ai super bien dormi... signe que les orgasmes reçus pendant la soirée m’avaient totalement comblé.
Et au petit matin, j’ouvre les yeux doucement, je m’étire tranquillement et je me tourne vers Marc-André. Il ouvre les yeux au même moment et me fais un super beau sourire. Je pose ma main délicatement sur son torse en lui souhaitant «Bon Matin!». Sa main se pose sur le creux de mon dos et il commence a me caresser doucement. Ma main se pose sur son sexe déjà en érection et je commence à le masturber doucement. Caroline se réveille au même moment. Marc-André tire la couverture et affiche fièrement son érection. Il se place par dessus moi et m’enfonce sa queue dans la chatte... moi qui adore le «morning sex», j’étais servie. Caroline s’assoie dans le lit et nous regarde faire l’amour. Couchée sur le dos, Marc-André par dessus moi, je le laisse me donner donner du plaisir. Très rapidement, mon excitation grimpe et j’atteind un orgasme. Il continue à me pénétrer vigoureusement et je ne peux empêcher mes gémissements de plaisir... et juste avant d’éjaculer, il se retire et enlève le condom d’un coup. Il se branle quelques secondes au dessus de moi pour ensuite répandre de sperme mon ventre et me seins...
Je reste quelques secondes allongée question de reprendre mes esprits. Caroline arrive avec une débarbouillette humide et essuie la semence que son amoureux a répendu partout sur mon corps... 
... J’aime tellement me réveiller de la sorte !
Nous sommes sorti du lit ensuite. C’est Marc-André qui nous a préparé le petit déjeuner à Caro et à moi... Je les ai remercié pour la superbe soirée et cette nuit magique. 
Vraiment, Caro et Marc-André sont un couple hors du commun. Ils forment un couple vraiment uni et tellement complice. Ils sont ensuite venu me reconduire chez moi et sur le chemin du retour je leur disais à quel point j’ai aimé les rencontrer, de ne pas hésiter à m’appeller pour d’autres petites soirées ensembles. 
Ce week-end, j’ai découvert un couple fantastique, ouvert d’esprit et agréable. Je crois qu’ils ont bien apprécié ma présence... et je souhaite beaucoup les revoir. Peut-etre pas juste pour une question de sexe... parce qu’au delà du fait que je me suis fait un nouveau couple d’amants... je pense tout d’abord m’être fait un nouveau couple d’amis!!