Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

mercredi 8 février 2012

Nostalgie quand tu nous tiens...

Aujourd'hui, je faisais du ménage dans mes photos et j'importais dans mon disque externe automatiquement mes photos qui ont plus d'un an que je n'avais pas déjà retiré de mon ordinateur. 

Je suis tombée sur des photos de ma nuit de la St-Valentin.



Le 14 Février 2011.



Ce soir là et cette nuit-là, je n'étais pas en compagnie d'Alexandre mon mari...

Guillaume n'était pas en compagnie de sa femme...

Non...

Nous étions tous les 2 à l'hôtel OPUS... Je sais. Guillaume avait réussi un tour de force en me faisant une surprise de taille:


Notre toute première nuit ensemble... et ce, dans un endroit magnifique. 



Aujourd'hui, j'archive ces photos à jamais mais j'en garde les souvenirs bien présents dans ma tête... Elles me donnent le sourire aux lèvres. Elles me rappellent les instants fabuleux passés en compagnie de Guillaume, un gars que j'ai adoré... Ahhh, nostalgie quand tu nous tiens!



Voici des photos inédites que je n'avais pas mis ici: 








On excuse la qualité des images de mon cellulaire! hihihi!



 Pour relire et revoir des images de cette soirée ...









Ps: Je n'étais pas du tout partie pour écrire un billet de blogue. Je ne faisais que chercher et transférer mes photos d'un disque à l'autre... Je ne sais pas pourquoi, j'ai atterri ici à vous partager mes photos. Je suis indomptable! Mais en même temps... Pourquoi vouloir oublier totalement et effacer une histoire qu'on a vécu avec tant de passion ?!? Ça me fait du bien de penser à ces beaux moments. 

1 commentaire:

Ludie a dit…

ça me tord le ventre, tant j'aurais aimé être gâtée ainsi.
Je vois arriver la date maudite et je sais que je risque encore de perdre 10ans de vie, c'est pas drôle.
Bisous Ma Douce.
Heureusement, on n'est pas traitées tous les ans toutes pareil.