Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

jeudi 16 février 2012

Philippe l'ami, le collègue et le pervers parfait ...

Il y a 2-3 semaines, le beau et sexy Philippe m'envoie un message:


" Mariposa , j'ai un projet que j'aimerais mettre sur pieds et j'aurais besoin tes conseils et de ton expertise. J'aimerais qu'on se rencontre pour en discuter toi et moi. Tu pourrais passer me voir à mon bureau mardi en début d'après-midi ?"


Je ne savais pas du tout ce que Philippe avait à me proposer. En fait, je dois avouer que j'étais plutôt surprise. Philippe et moi travaillons dans des domaines très connexes, mais mon bel ami travaille dans une boite énorme. La plus grosse du pays même! J'avais imaginé qu'il aurait pu demander à des gens beaucoup plus importants ou influents du métier que moi et je me suis sentie vraiment honorée qu'il ait pensé à moi en premier. 




J'adore Philippe. On a une super belle relation d'amitié et de complicité. Je suis vraiment à l'aise avec cet homme. Il est mon meilleur confident homme depuis quelques mois. Je peux tout lui dire. Je ne me sens pas jugée. Il me raconte beaucoup de choses aussi. J'aime la confiance qu'il me voue. 




Mais c'est spécial ce que le beau Philippe provoque en moi. Pour une des très rares fois de ma vie, je me sens déstabilisée par un homme. Vraiment, ce mec provoque en moi de drôles de sentiments. Autant je me sens super à l'aise de discuter de trucs vraiment intime et je lui ai aussi confié des secrets et des fantasmes que je n'ai jamais révélé à personne. Autant j'ai l'impression de ne pas du tout être en pleine possession de mes moyens quand je rencontre cet homme. Oh que non. J'ai l'impression que je n'assure pas du tout. 


Je bégaye, je dis sans cesse des stupidités et je suis incapable de d'avoir l'air le moindrement intelligente. Du moins, c'est ainsi que je me sens. Philippe doit sérieusement penser qu'il me manque quelques cellules au cerveau! Ce n'est pas grave, il a l'air de me trouver comique. Il rit souvent de moi. 
( euh...(!!!!)) 
Il rit souvent de mes trucs (plutôt!) 


Je vous jures, il me déstabilise. Je ne sais jamais comment m'habiller le matin quand j'ai une rencontre avec lui. Mariposa la femme d'affaire ? Mariposa l'amie de tous les jours? Mariposa la femme fatale ? 
Je pourrais être les 3 en même temps pour lui. Et je trouve cela difficile sur le choix des vêtements ! hihihi!
J'ai le goût d'être belle mais j'ai le goût d'être à l'aise en même temps. Je veux me sentir sexy mais je ne veux pas passer pour la femme qui s'est poupounnée juste pour impressionner l'aspirant ... euhm..... l'aspirant peu importe ce qu'il deviendra!! ( futur collègue de travail ou futur amant! hehehe!) 


Ce matin là, j'enfile un leggings lustré noir, et un simple tricot brun avec mes longues bottes aux cuisses couleur tabac et la sacoche assortie. J'avoue avoir hésité pour mon parfum. Moi qui aime changer selon mon humeur, j'ai hésité longtemps entre mon parfum Prada, mon Balenciaga et mon Creed. Finalement, j'ai opté pour le Balenciaga, j'avais le goût de charmer par l'odeur. 


Je me rends donc au rendez-vous fixé par le beau Philippe dans son bureau d'un gratte-ciel du centre-ville de Montreal. Il vient à ma rencontre. Je le vois et il me souris. Je le trouve tellement sexy. Il s'approche de moi et m'embrasse poliment les joues et je m'enivre littéralement de son parfum Farenheit de Dior. Je le regarde. Il est sexy à mort en complet-cravate. Sa cravate fait ressortir la couleur de ses yeux extraordinaires.  Ouuufffff!!!!! j'en ai les jambes qui ramolissent...


Et je souris. Philippe sent le parfum fraichement mis. Comme s'il ne l'avait pas mis le matin avant de partir pour le boulot, mais qu'il en avait remis un peu quelques temps avant de me voir. J'ai aussi remarqué instantanément la cravate de monsieur. Hmmmmm!.... s'il l'avait fait pour me faire craquer, c'était réussi mais pas nécessaire car juste son regard arrive à m'allumer d'un seul coup. C'est fou. J'ai l'impression de fondre lorsque son regard se pose sur le mien. Personne n'est arrivé à me faire sentir ainsi à part Éric lorsque nous flirtions à nos débuts au gym ensemble. 




Le beau Philippe me guide vers sa salle de conférence. J'y entre avec lui. J'enlève mon manteau et je m'assois. "Et puis, toi ça va ?!" 
J'ai répondu par l'affirmative...


J'avais parlé avec Philippe 2-3jours avant. Je lui avait dit pour Guillaume et moi. Il était désolé de la situation. 
"Je suis wonderwoman, moi! Ce qui nous tue pas nous rend juste plus fort!" que je lui ai dit. 


Il a souri.


On commence la réunion. L'assistant du beau Philippe se joint à nous. Un jeune homme mi-vingtaine qui semble très introverti. Pauvre petit garçon, j'ai probablement du le traumatiser avec mon humour un peu particulier! 


Philippe veut monter un beau projet. Je sais que je peux l'aider à plein de niveaux. J'ai déjà une tonne d'idée à lui soumettre et quelques rencontres seront à prévoir à l'agenda...




Moi qui a réussi à rester professionnelle jusqu'à maintenant, on dirait que je me suis mise soudainement à avoir des pensées impures et fantasmer de la queue de Philippe me prenant vigoureusement dans son bureau. Penser qu'on pourrait nous surprendre augmente mon excitation de façon exponentielle. 


J'ai des flashs de séances torrides en sa compagnie. Je me masturbe de plus en plus souvent en pensant à sa queue qui pourrait me défoncer l'anus profondément. 


Mon imagination me fait voir des trucs tellement sexy que j'en mouille instantanément juste d'y penser...


J'ai le fantasme de me faire prendre au bureau.


J'aurai fort probablement la chance aussi d'inviter mon beau Philippe à venir visiter mes bureaux du Vieux-Montréal. 


Chose sure, on va se voir de plus en plus souvent Philippe et moi. D'ailleurs, je l'avais invité à m'accompagner dans un 5à7 glamour d'un lancement qui avait lieu hier au pied du Mont-Royal d'un nouveau parfum qui sortait justement pendant la semaine de la mode de Montréal. Il m'a répondu qu'avoir pu se libérer il m'aurait fort probablement accompagner. On se serait bien amusé ensemble, j'en suis certaine.


C'est spécial et parfait la relation que j'ai avec Philippe. J'aime cette amitié et cette complicité. J'aime aussi son coté pervers. Il incarne le pervers parfait. Il a exactement l'esprit ludique comme j'aime. Il sait que tout cela est un petit jeu entre adultes consentants. Il est celui avec qui je peux partager mes fantasmes les plus fous et les plus délurés, ceux que je n'oserais jamais révéler à personne mais il est aussi celui avec qui je pourrais avoir de belles réalisations professionnelles, rester neutre, de glace sans que ça n'altère rien au travail qui doit être fait.




Y'a des jours où je me dis que malgré le fait qu'il m'allume au max, je ne franchirais pas la clôture et je ne baiserais pas avec lui. Je le garderais comme ami. Je garderais cette relation parfaite comme elle l'est présentement... Mais quand je le vois en personne ou quand il me raconte des trucs trop pervers, j'en perd complètement mes moyens et je m'imagine une tonne de scénarios tous aussi cochons et dirty les uns que les autres. 


Je vous jures, il me travaille cet homme comme personne ne m'a travaillé dans le passé.




Je n'ai jamais autant eu envie de me faire éjaculer en plein visage par un homme... j'aurais une envie terrible de me soumettre à ses envies perverses...
C'est juste trop fou ce qu'il provoque en moi...






Surtout quand je sors d'une rencontre d'affaire avec lui et qu'il m'écrit ceci en guise message...


" Je tiens à te dire que tu es terriblement sexy, tu le sais ?!?! Hmmmmm, sexy Mama!!!"





( GRRRRRRRRR!!!!!!!!!!!!!! )


Mariposa qui vire virtuellement folle et qui a toujours cette image en tête!







8 commentaires:

Patricia :) a dit…

j'y comprend rien .. vla quelques billets.. tu disais que tu ressentais pas d'attirance pour lui !

coccinelledoll a dit…

Bien , seulement les fous ne changent pas d'idée. Et nos envies changent aussi, on ne sait pas toujours pourquoi!! Soudainement on a envie de quelqu un.

Ludie a dit…

:-) ;-) :-D C'est malin! Maintenant je l'ai aussi! :-D ;-) :-)

Mariposa L a dit…

Non, Patricia

En fait ce que je disais c'est que je le trouve hyper sexy et attirant et les conversations qu'on a, les séances coquines de cyberSex ainsi que les fantasmes qu'on se racontent m'attirent au plus haut point.

Malgré le fait qu'il arrive à m'allumer instantanément, c'est quand j'arrive en personne que je n'ai jamais eu le goût ou l'intention d'aller plus loin.

Là, c'est fou, j'ai de plus en plus souvent de flash de moments torrides, c'est rendu que j'en ai eu même en sa présence, mais j'aime trop la relation que je vis présentement avec lui pour y changer quoi que ce soit.

En bref, je fantasme de plus en plus de lui, mais je n'ai pas le goût de forcer le choses....


c'est compliqué. je sais! hihihihi!

Anonyme a dit…

j'ai un ami qui me fait le même effet, je ne sais pas si je préfère imaginer ce qui serait s'il déposait ses mains contre mon corps ou si je n'attends que ce moment!

Je ne veux pas perdre cet ami qui nous permet de moment magique côté cyber mais qui peut aussi apaiser mes craintes et soulager mes peines...mais ohhhhh que j'aimerai qu'il me prenne....complexité d'une gémaux!

Ludie a dit…

Quel fiLoup ce Philippe! Dis-donc il t'en fait un effet à lUi tout seul! Il arrive à te faire ressentir tout ça, et sans jamais vous toucher?!
Et Lui Ma Papillonne, comment tu crois qu'il vit tout ça? Qu'est-ce que tu as comme impression de ce qu'il ressent? Tu saurais le dire?

Patricia :) a dit…

Compliqué comme moi pis toi?

:P :P :)

Ludie a dit…

Hummm! Cette image que tu m as plantée en tête me fait saliver en plein et je quitte le smatphy et tu sais quoi je fais avec mes mains, là, tout de suite dans quelques secondes?
Ça va strider sans la chambrette!

Aaaarrrrrrhhhhhhhhh!!!!!!!'mmmmmmm