Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

dimanche 25 mars 2012

Tapas, rigolade, belle soirée ... et Loft Hôtel

Vendredi, je décide donc d'aller rejoindre Nicolas au lieu de me présenter, tel que prévu et planifié, au spectacle du groupe The Weeknd qui jouait ce soir-là au Metropolis. Je porte ma jupe taille haute en satin avec un chemisier couleur crème avec imprimés de jolis petits papillons noirs acheté chez Forever21 lorsque j'étais à New York, je porte mes escarpins vertigineux Steve Madden avec mon parfum Spring Flower de Creed. Lingerie couleur lilas et bas nylons noirs auto fixant. Petit look BCBG, je sortais d'un 5à7 avec quelques minutes de retard au rendez-vous qu'on s'était fixé lui et moi. Je suis tout de même arrivée la première au restaurant. J'avais réservé ce matin là, une table à mon nom au restaurant Confusion Tapas de la rue St-Denis. 


J'étais souvent passé devant, j'en avais souvent entendu parlé, mais en fait c'était la première fois que j'essayais ce resto. En fait, j'avais bien hâte de découvrir les différents mets, moi qui adore les tapas: on m'a dit qu'on y servait un excellent canard. 


Plus tôt cette semaine, Nicolas m'avait demandé quelques suggestions d'hôtel pour son séjour à Montréal. J'étais ravie de lui faire quelques suggestions, moi qui suit une mordue de l'hôtellerie et des belles chambres à caractère design et uniques. Finalement, le choix de mon cavalier de la soirée s'est arrêté sur une superbe chambre au réputé et très chic Loft Hôtel coin Sherbrooke et St-Denis. C'est beaucoup pour cette raison que j'ai sélectionné le Confusion Tapas, qui se trouvait a à peine quelques pas de là. 


Je reconnais Nicolas tout de suite lorsqu'il fait son entré dans le restaurant. Je souris. Je trouve cela très amusant de le voir chercher qui Mariposa pourrait bien être parmi tous ces gens. Le restaurant était plein. J'avais très bien fait de réserver. Le serveur le guide vers ma table. Je me lève pour l'accueillir et l'embrasser poliment. Je réalise qu'il est grand. Une belle carrure. Il porte chemise et jeans. Un look chic et décontracté à la fois. Je me commande un martini lychee, il se prend lui aussi un scotch double avec 3 glaçons et nous portons un toast à notre rencontre. Je lui parle un peu de moi et lui me raconte un peu ce qu'il fait dans la vie. Je réalise qu'il est très gentil, qu'il a beaucoup de charisme et qu'il semble un homme passionné de la vie. On a passé une belle soirée et on parle de toutes sortes de choses. Il semble curieux d'en savoir plus sur moi, il me pose quelques questions sur ma famille, sur ma double vie. La soirée a filée à toute allure. 







On a décidé d'aller marcher un peu sur la rue. La nuit était belle, la ville grouillait de monde. Nicolas m'avoue qu'il a eu de la difficulté à trouver une chambre. Il ne sait pas ce qui se passe en ville ce weekend, mais tous les hôtels affichaient presque tous complets. C'est vrai que je remarque beaucoup de gens dans les rues. Nicolas me demande si j'ai le goût d'aller ailleurs. Je lui dit que je suis un peu épuisé. À vrai dire, les verres de vins pris dans mon 5à7 juste avant m'ont vite monté à la tête. Je me sentais déjà un peu affectée par l'alcool et que j'irais bien prendre un autre verre, mais dans un endroit relax. Il m'invite donc à aller prendre un verre dans sa chambre. J'accepte avec grand plaisir. Je suis curieuse de voir la suite qu'il a. J'ai quelque fois assisté à des cocktail ou à des évènements à cet endroit. J'ai déjà vu 2-3 suites puisqu'une copine à moi travaille à cet hôtel, mais jamais je n'avais eu la chance d'y passer la soirée dans une suite, encore moins d'y séjourner. 


Nous entrons dans sa suite qui est immense. Planchers de bois couleur chocolat. Grand lit king . Look très épuré et moderne. Sa chambre était très jolie et donnait une belle vue sur les lumières de la ville et les buildings environnants. Nicolas m'offre un verre de vin rouge. Nous reportons un toast et nous regardons la vue de la chambre en s'obstinant à savoir où se trouve exactement le mont-royal. On a beaucoup rigolé. Je ne sais pas ce que Nicolas pensait de moi, par contre il semblait trouver que j'étais une présence agréable. À un moment, il s'est doucement approché de moi. J'ai senti son souffle dans mon cou. Son parfum m'enivrait littéralement. Il m'a embrassé... doucement. Se lèvres était douce. Je me suis abandonné à lui.

J'ai doucement déboutonné sa chemise, il s'est assis sur un divan et je me suis agenouillé devant lui pour lui défaire sa braguette. J'ai libéré son sexe qui semblait être de plus en plus à l'étroit dans son boxeur. J'ai commencé à la branler doucement pour ensuite poser mes lèvres sur son gland et lui offrir une douce fellation. Je le regardait droit dans les yeux pendant que je le suçait. Monsieur semblait très excité. Plus je le suçait, plus je le sentais devenir de plus en plus dur. On est ensuite passé au lit. Je me suis dévêtue et je me suis étendu au lit. Complètement nue, avec seulement mes bas nylons et mes bijoux couvraient mon corps. Il soutenait mon regard intensément pendant qu'il s'insérait en moi. Nicolas est pourvu d'une belle queue appétissante et il est assez bien membré. J'ai tout de suite senti une onde d'excitation m'envahir au moment où il me pilonnait vigoureusement. Cet homme à une façon particulière de faire l'amour qui est très intéressante. Pour lui, la connexion passe beaucoup par le contact visuel. Il a un regard très intense quand il baise, ce qui rend la chose encore plus excitante. Je sentais son énergie me traverser littéralement. Je pouvais sentir sa passion traverser mon corps. C'était très spécial et très agréable en même temps. Il me parlait. Il me demandait de ne jamais perdre le contact visuel avec lui, il me soufflait des mots doux et crus à l'oreille en même temps. J'adore les hommes qui parlent et qui s'expriment pendant l'amour. Il m'a fait jouir, d'une façon très vibrante. Mon corps ondulait de plaisir tandis que mon esprit était en plein moment d'extase...




J'ai adoré ma soirée. J'ai découvert un homme charmant, galant et avec une superbe personnalité. Un bel homme d'affaire prospère qui je sais, saura avoir une vie très heureuse grâce à son tempérament fonceur et son positivisme. A la fin de la soirée, je lui ai dit qu'il me fallait rentrer à la maison. Il est venu me conduire au coin de la rue où j'ai ensuite appelé un taxi. Il m'a fait un grand calin et il m'a embrassé. Je suis rentrée chez moi avec le coeur léger. Très heureuse d'avoir fait la connaissance d'un homme formidable.


Dans le taxi, sur le chemin du retour, j'ai réalisé à quel point sortir m'a fait du bien. J'en ai oublié les pépins d'il y a 2 semaines. J'ai pu me changer complètement les idées. C'est ce que j'aime de ces petits escapades coquine. D'avoir le pouvoir de décrocher, le temps de passer une soirée fabuleuse en bonne compagnie. C'est ce que j'aime. Apprécier la vie dans le moment présent. Tout simplement. Sans chichis, sans flaflas ...


Et là tout d'un coup, c'est drôle, le temps d'un instant j'ai réalisé que c'était le premier homme que je voyait depuis ma rupture avec Guillaume il y a presque maintenant 3mois. Il y a eu Vincent, le mari de Judith lors de notre superbe soirée à 3, mais ce n'est pas du tout la même chose. Je parle d'une rencontre en tête à tête, avec une personne du sexe opposé. Même si la soirée fut fabuleuse et mémorable, j'ai réalisé à cet instant précis que jamais je ne serais capable d'entretenir une relation amant/maitresse aussi intense, aussi amoureuse, aussi passionnée que celle que j'ai entretenue avec Guillaume. Du moins, il me faudrait beaucoup plus de temps pour réussir à ouvrir mon coeur à un nouvel homme. À l'époque, le coup de foudre que j'avais eu pour Guillaume fut instantané... alors qu'avec Nicolas, j'ai eu l'impression qu'il manquait peut-être ce petit côté magique qui fait en sorte qu'on craque littéralement l'un pour l'autre. J'ai peut-être l'impression que c'est moi qui a inconsciemment fait en sorte de prendre une distance avant d'impliquer plus de sentiments personnels. J'ai beaucoup apprécié cet homme. J'aimerais bien le revoir et je serais hyper heureuse qu'il m'appelle pour passer une soirée à chaque fois qu'il viendra dans la grande métropole. Par contre, est-ce qu'il deviendrait un amant régulier avec qui j'échangerais quotidiennement!? J'en sais rien. Je ne me suis même pas posée la question. J'ai juste vécu cette soirée sans me faire d'attentes ni de sénarios à propos de motivations que Nicolas avait eu en m'invitant ce soir-là. C'est toujours la meilleure chose à faire. Surtout avec un homme habitant loin et ne sachant pas du tout la vraie raison qui l'avait amené à m'inviter spontanément pour un verre et s'il y aurait une suite à tout cela. Est-ce qu'il m'avait invité parce qu'il aurait voulu découvrir un peu plus qui est réelement cette chère Mariposa avec qui il échangeait depuis peu ou seulement parce qu'il pouvait potentiellement me trouver physiquement intéressante et mentalement assez intrigante pour profiter d'un weekend à Montréal pour s'amuser de façon coquine, sans plus!? Comme je le dit, j'en sais trop rien. 


Quoi qu'il en soit... je ne sais pas pourquoi... peut-être parce qu'on a parlé un peu Nicolas et moi de ma relation que j'entretenais jusqu'à tout récemment avec Guillaume mais j'ai réalisé à quel point mes sentiments ont été vraiment fort pour lui... que je n'avais jamais autant aimé un amant que lui...et surtout que je l'avais toujours dans la peau, ce cher Guillaume. 


On a vraiment eu la plus belle des histoires d'amour clandestin Guillaume et moi. Je m'ennuie souvent de lui, de sa façon d'être avec moi, de nos après-midi à faire l'amour et à boire du bon vin à l'hôtel, de son sourire, de son étreinte...


C'est une vague de souvenirs que Nicolas m'a ramené tout à coup. Ce que j'ai vécu avec lui fut fantastique vendredi dernier. C'est un homme généreux et galant avec de la classe comme je les aimes. 


J'aime passer ce genre de soirée en bonne compagnie. 


Ces soirées me rappellent toujours à quel point ma vie est fantastique et qu'elle m'apporte toujours des gens qui arrivent à me stimuler, à m'allumer et à toujours aller de l'avant pour réaliser mes fantasmes, mes envies et mes rêves. 


Ma soirée avec Nicolas ne fut pas une exception. J'ai encore senti et vécu la joie d'explorer les joies de la vie et d'en "jouir"d'une façon divine ... 


Je suis très chanceuse ... très comblée, et très heureuse ...




Merci la vie pour ces belles rencontres! :) 

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Tu étais amoureuse de Guillaume et tu l'es probablement encore. Voilà la raison pour laquelle tu n'es pas capable d'arrêter de penser à lui et d'ouvrir ton coeur à un autre homme. C'est la conclusion que j'en tire.

Ceci dit: très beau récit !

Jule a dit…

Chère Mariposa,

Merci, merci, mille merci.

Pourquoi ?

Pour vos récits que j'ai toujours la joie de lire.

Le lycanthrope a dit…

Mwouin ...

Alibi, vraiment? Dis plutôt qu'Alexandre t'as laissée sortir. Parce qu'il serait étonnant qu'à la suite des choses, tu ais le même degré de liberté de "cocufier". Car la confiance est brisée et la méfiance s'installe... normalement!

1) Soit vous êtes un couple ouvert et tu as sa "permission". Donc plus besoin de te cacher et d'alibis. Donc, que tu te donnes des faux semblants d'Alibi pour t'exciter le ponpon, un peu comme les faux lits en cadillac du (défunt) motel Canada.

2) Soit vous êtes un couple un peu plus fermé, auquel cas un homme se méfierais instantanément après de tels évennements.

Alexandre: "Reviens tard chérie, vas-y, reviens tard..." Yeah, right !

Puis, une fois partie, monsieur ouvre Ashley Madison et Gleeden... S'il n'appelle pas carrément sa maitresse ou planifie son prochain voyage d'affaires dans un escort resort en République...

Tu reviens donc bien bronzé pour un voyage à Lille, chéri?

À moins que tout ça ne soit que récit, comme le mentionne Julie...

Anonyme a dit…

Ou alors peut etre que nicolas voulait tout simplement se vider les couilles ....
et arrete de parler de ton amri quand toi tu en tir d'autre des mecs !!!!
c'est l'arroseur arrosé point !!
mais ça bien sur jamais tu lui avouera que tu fais pareil et QU'EN PLUS tu le raconte à qui veut bien l'entendre ...

jaquo a dit…

J'aime beaucoup la manière dont tu écris tes post. Tu arrives à embarquer le lecteur dans ton propre monde. Ceci dit je plains monsieur!N'hésite pas à faire un tour sur mon blog. C'est plus sérieux, plus masculin, mais ça mérite d'être regardé

http://cialis-impuissance.over-blog.com/