Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

mercredi 28 mars 2012

Territoires défendus ...

Lundi après-midi je reçois un message texte de mon beau Éric:


"Je peux t'appeller ?"




J'aime lorsqu'il pense à moi et qu'il prend la peine de m'envoyer un petit message. "Bien sur!" que je lui répond alors. Je venais à peine de finir de travailler et je me dirigeais vers le service de garde pour aller chercher la petite. 




Le téléphone sonne aussitôt. Je décroche et on parle un brin. Éric me raconte qu'il est maintenant bien installé dans sa nouvelle maison. Que tout est pas mal en place et qu'il s'y plait bien. Je lui raconte mes derniers projets. J'ai même fini par lui dire que j'avais fait le connaissance d'un couple de Québec super charmant et que j'ai déjà fait des plans pour les revoir à nouveau. Il me traite de petite coquine et me demande si je n'ai pas d'autre copines comme Judith. Il me demande ensuite: 




"Que fais-tu ce soir? Pourrais-tu sortir tu crois? Tu aurais le goût d'aller à l'hôtel ?! Je ne travaille pas finalement ce soir... Je sais, je suis comme cela, à la dernière minute... mais on sait jamais! "




Je pousse un soupir dans le fond du téléphone. Oui, c'est clair que j'aurais eu le goût de voir Éric. Surtout qu'on a pas vraiment eu le temps de nous revoir vraiment depuis la soirée qu'on s'était fait durant le temps des fêtes. Éric a été très occupé avec la construction de sa nouvelle maison. On n'a pas eu beaucoup d'occasion pour se faire des soirées coquines. 


"Éric, tu le sais que j'aurais bien aimé. Mais pas à la dernière minute comme ça. Tu sais que c'est impossible pour moi..."




" On se reprend bientôt. J'ai vraiment envie de toi. J'ai le goût d'une belle soirée avec un bon souper et un bon vin. Tu ne m'oublies pas pour début avril n'est-ce pas ?! Tu n'oublies pas que ma blonde part une semaine entière en europe ?! Je vais te faire à souper. On passera la semaine entière ensemble. Je veux que tu viennes chez moi comme ça je pourrai te faire apprécier mes talents culinaires. Je n'ai jamais rien préparé pour toi en presque 4ans. Tu va voir, elle est jolie ma nouvelle maison. J'ai hâte de te baiser dans mon lit..."




moi : " ............ "




lui: " Ça va être génial!"




moi: " Euh... Sois quand même réaliste Éric!"




lui: " Y'a pas de problèmes. Ma blonde va être à l'autre bout de la planète! On va être beaucoup plus tranquilles chez moi qu'à l'hôtel! "




moi: " Éric, c'est pas ça le problème... jamais j'irais dans votre nid d'amour à toi et ta blonde!! Ça ne se fait juste pas!!"


lui: "Allez!! Il n' a rien là! T'es déjà venu chez moi ! "




moi: " Seulement à l'époque où tu étais célibataire et habitait seul !! Jamais je ne baiserais chez toi et encore moins dans votre lit conjugal !!"




Lui: " Allez...Dis oui!... C'est un de mes fantasmes... Combien de fois je me suis branlé dans mon lit en imaginant que c'était toi qui me faisait jouir ... hmmm!! Ça serait vraiment trop hot ."


moi: "Éric... on verra ..."






J'adore Éric. J'aime lorsqu'il prend la peine de me texter ou de me téléphoner juste pour prendre des nouvelles, savoir ce que je fais et me dire à quel point mon petit cul serré lui manque et qu'il a trop le goût s'insérer dedans et bien me le ramoner. Il a vraiment une fixation sur mon postérieur et ne peut jamais passer une seule fois sans me faire une remarque ou un compliment mon cul.  Par contre, ses idées et ses plans de passer des soirées, voir même une nuit complète en sa compagnie dans l'intimité sa maison qu'il vient juste d'acheter en compagnie de sa conjointe ne me rend pas à l'aise, alors pas du tout. 


Jamais j'ai eu l'idée ou l'audace d'inviter un amant dans la maison familiale.  Jamais je ne l'aurais fait. Je me serais senti très mal de côtoyer les objets personnels et intimes de la personne qui partage la vie et le quotidien de mon amant. 


Non. Vraiment. J'ai un très grand malaise qui m'envahis quand je pense à tout cela...




Je convaincrai mon amant d'aller à l'hôtel . 


That's it ...


Parce que moi, la maison officielle de l'amant clandestin... c'est un territoire défendu!

3 commentaires:

Bello a dit…

j'ai eu une amante que je rencontrais très régulièrement chez elle dans le lit conjugal. j'y ai même passé plusieurs nuits. j'avoue que j'étais très inconfortable de cette situation.

Vanessa a dit…

Par contre je peux comprendre le fantasme d'Éric qui rêve de te baiser dans SON lit! Mais selon moi c'est une limite à ne pas franchir. Vaut mieux délimiter sa vie conjugale et EXTRA-conjugale ;)

Anonyme a dit…

J'ai souvent eu ce questionnement moi aussi et ça tjrs été une voix innaccessible chez moi. J'étais à l'aise de voir mon amant dans son lit conjugale car nos limites entre nous était très claires mais l'inverse me rendait mal à l'aise jusqu'à ce qu'un moment se présente et c'est arrivé. Je ne l'aurais pas fait chez moi avec n'importe qui mais avec lui tout s'est bien déroulé et je me sentais à l'aise de me retrouver dans le lit conjugal en soirée. à limite un peu excité par cet odeur subtile que je pouvais encore ressentir. à refaire mais avec prudence, délicatesse et pas trop souvent!!!!
infidèle de Gatineau