Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

lundi 30 avril 2012

Être un infidèle heureux, ou être simplement malhonnête ?

Êtes-vous vraiment une personne infidèle ou seulement une personne malhonnête ?




Je sais, je suis assez percutante en ce lundi. Mais j'ai cette réflexion qui me trotte à l'esprit depuis quelques jours.


Avec mes années d'expériences en tant que femme infidèle et volage, j'ai pu remarquer quelques comportements récurrents. 


Généralement, on dit que les hommes trompent leur conjointes pour des raisons plutôt physiques: Besoin de pimenter sa vie sexuelle, faire des trucs sexuels qu'ils n'oseraient pas pas tenter avec la légitime épouse, besoin de renouveau ... etc..


On dit que les femmes trompent plutôt leur conjoint pour des raisons sentimentales: Besoin de se sentir désirée, de se sentir femme au delà du rôle de la mère, par manque d'attention du mari... etc 


Pour ma part, je dirais que je suis infidèle autant pour le côté physique que sentimental. J'aime pimenter ma vie. J'aime me sentir désirée d'un homme au delà de mon rôle de maman. 


Oui, c'est vrai: mon Alexandre est un homme absent. Autant physiquement que mentalement. Il travaille parfois à semaine longue à l'extérieur de la ville. Me laissant seule, avec les enfants. Il faut que je m'occupe de tout tout TOUT. Et quand il rentre, monsieur est brulé de sa semaine. Il n'a pas le goût de se forcer pour faire des sorties romantiques. Il est fatigué-mort. Et je le comprend. Mon mari est un homme qui travaille très très dur. 


Mais moi là dedans ?! Si vous croyez que je saute la clôture parce que je ne l'aime pas, c'est vraiment faire erreur. Je suis de celles qui croient que si je ne vais pas chercher le bonheur par moi-même. Il ne viendra pas à moi comme par magie. 


Vous savez:
Il est impensable pour nous d'être en couple ouvert... même si on en a parlé, même si ça serait l'idéal comme relation.


Pourquoi ?


Parce que mon mari avait déjà eu vent de mes infidélités il y a au moins 5-6ans de cela. C'était à l'époque de mon premier amant: François. 
Le plus ironique là-dedans, c'est qu'il l'avait su de la bouche d'une amie qu'on avait en commun 2 ans après que l'histoire soit terminée. François avait déjà refait sa vie avec une nouvelle femme. On ne se parlait presque plus depuis un bon moment. C'est ma copine qui voulait simplement se venger de mon comportement de femme infidèle qui a tout dit à mon conjoint.  J'ai appris par la suite qu'elle était en amour avec mon mari et s'était dit que le meilleur moyen de l'avoir était de me déloger de mon titre d'épouse. Mon mari était devenu fou de rage en apprenant la nouvelle. Les meubles volaient dans la maison et il a même fini par s'en prendre à moi physiquement. Ce fut un très sale moment à traverser. Une bonne dose de confiance a été perdue au sein du couple. Mais nous avons décidé de surmonter cet évènement et de rester ensemble malgré tout. 


Ce n'est pas sans peines et difficultés qu'on est passé par dessus. Discutions après discutions. On a parlé beaucoup du concept de l'infidélité. On a parlé de couple ouvert. Mais Alexandre m'a dit qu'il ne serait jamais capable de m'imaginer baiser avec un autre homme. Au début, c'était à un point tel qu'il était suspicieux dès que je parlais d'un mec que je trouvais mignon. L'accord à été qu'on ne serais jamais libertin, mais que les trips à 3 nous étaient permis. Malheureusement. On en a eu qu'un seul ou 2 depuis cet incident. 


Je dois avouer que sa fermeture d'esprit a fait en sorte que je n'ai plus été tenté d'avoir ce genre de soirée coquine en compagnie de mon mari. De peur qu'il me reproche quelque chose ou qu'il redevienne jaloux.... 




Dernièrement quelle a été ma surprise d'apprendre que mon mari entretenait une relation extra-conjugale depuis plus de 3ans avec une fille nommée Julie. 


Ma réaction ? Bin, c'est clair que j'ai été surprise. Sous le choc. Mais je n'ai pas senti la moindre once de jalousie remonter en moi.


Pourquoi ? Je ne sais pas. Probablement parce que je peux comprendre. Je peux comprendre pourquoi puisque je trouve que c'est normal d'être attiré par plus qu'une personne. Aussi parce que je sais très bien la place qui me revient et que jamais il ne pourra entretenir le même style de relation, ni le même style d'amour qu'on a vécu ensemble. Chaque histoire est différente. Je sais qu'à la fin de la journée, c'est pour moi qu'il aura eu le plus de sentiments. Anyways, comment être jalouse d'une fille qui a le cul 3 fois plus large que le mien ?! ( Ok, ça c'est méchant et super gratuit. On se console avec les arguments qu'on veut bien implorer! ;) ... Même si ceux-ci sont totalement merdiques et cons, je sais! haha!) 


Donc la situation est spéciale. Un libertin marié à une femme infidèle. Maintenant je crois qu'Alexandre ne veut juste plus savoir si j'ai d'autres hommes (ou femmes) dans ma vie. Il m'e l'a dit. Ce qu'on ne sait pas ne fait pas mal. Je fais tout en mon possible pour ne pas qu'il sache à propos de ma double vie. De toute façon, il est occupé ailleurs. Je respecte totalement. Qu'il fasse ses trucs. Tant mieux, il ne m'écoeure pas avec les miens. De mon côté, je ne veux rien savoir de sa maitresse. Je me fiche de savoir si elle est cool ou gentille ou si elle suce bien. C'est ses affaires à lui. Je ne voudrais pas qu'il me pose des questions sur mes amants non-plus s'il venait à savoir... Parce qu'à ce jour, il me croit toujours monogame et fidèle. 


Je me disais l'autre jour que si j'avais à divorcer et à refaire ma vie, et que surtout, je voudrais continuer à avoir le même rythme de vie trépidant et passionnant je m'arrangerais par contre pour rester célibataire très très longtemps ou de rencontrer un homme voulant bien devenir mon complice, un homme à qui je n'aurais pas à cacher mes incartades et mes envies pour d'autres. Un homme à qui je pourrais tout dire sans craindre les représailles ou le jugement. 


Jamais je ne me remettrais en couple en sachant qu'un jour où l'autre, j'aurai à mentir ou cacher des trucs à mon nouvel amoureux... et à retomber dans cette délicate situation qu'être le conjoint adultère. Un peu comme le méchant personnage du couple. C'est déjà pas très l'fun à assumer comme rôle. 


J'ai vécu et je vis assez dans les cachoteries et la double vie que je ne m'imposerais plus jamais cela à moi-même. Je n'aime pas mentir à la base. Si je pouvais totalement éviter cet aspect de l'infidélité, je l'aurais déjà fait.




Pourquoi je parle de tout cela aujourd'hui ?!?




Parce que je pensais à Éric. 




Comme vous savez, Éric est mon amant depuis presque 4 ans maintenant. Quand j'ai connu cet homme, il était célibataire. Il à rencontré sa copine mais a toujours continué de me fréquenter. Sa conjointe ne sait même pas que j'existe. Sinon, j'imagine que je suis une "amie de longue date" pour elle. 


Quand j'ai demandé à Éric pourquoi il avait décidé de faire sa vie avec elle au lieu de choisir une fille qui correspondait mieux à ses critères conjugaux et de liberté amoureuse, il m'a répondu: "Parce que c'est une bonne fille à marier ..."




Et là je me dis: " Merde!! Combien de gars sont pris avec ce syndrome de " La Madone et de la Putain " ?! ( pour lire plus amplement sur le sujet)




Un homme qui vient de se mettre nouvellement en couple avec une femme et qui lui cache sa vraie nature n'est pas à mes yeux un homme infidèle et heureux.


Il est simplement malhonnête .




Et ça, c'est vraiment platte.


Pauvre Éric. Quand il me parle qu'on aurait fait un super couple lui et moi je le crois. Mais rien ne m'assure qu'il ne me réserverait pas la même chose qu'il fait avec sa blonde présentement.


Parce que du coup, je ne serais plus sa complice... mais seulement sa conjointe. Ça lui donnerait l'impression qu'il pourrait me réserver le même traitement à moi aussi. 




Donc non. Même si il est venu subtilement plusieurs fois sur le sujet qu'on ferait un merveilleux couple lui et moi... Je ne crois pas qu'être conjoint avec son amant serait la meilleure des idées. 


C'est pas que je n'y crois pas. Curieusement, le père de mon conjoint est en couple depuis plus de 20ans avec celle qui était à l'époque sa maîtresse. Et leur couple est très solide. Mais c'est parce qu'ils ne se sont jamais rien caché à propos de leurs désirs, ils ont été des complices et le sont resté toutes ces années. Ils ont même eu des enfants ensemble. 




Donc, ça se peut. Tout se peut. On peut vivre heureux, amoureux et complice avec sa maitresse.




Mais quelqu'un qui part une relation en cachant des trucs et en avouant pas sa pleine nature n'ira pas s'ouvrir plus à son partenaire. Généralement c'est plutôt le contraire. Elle va continuer de plus en plus à vivre dans le mensonge et dans le deni.




Ma réflexion du lundi.




Et vous, vous en pensez quoi ?
Bonne journée. 

16 commentaires:

Ludie a dit…

Compliqué!Une chose avant tout: qu'il soit malhonnête ou pas, on n'a pas à en juger. Je refuse d'entrer dans le jugement. Parce qu'en plus je suis persuadée qu'il n' y a personne d'irréprochable, surtout pas ceux qui s'érigent en juge!
Ni qu'il existe des saint-e-s; surtout pas les époux-ses- modèles qu'on prendrait pour des tartignolles simplement parce qu'elles n'auront pas dévoilé leur double nature non plus à quelqu'un de peut-être trop occupé à se cacher pour imaginer que d'autres puissent être tout simplement pas moins faiblement humain que tout le monde...

Faut pas aller chez le voisin pour critiquer. Ton conjoint, ta copine, les gens sont ce qu'ils sont.

Vis ce qui te rend heureuse tant que ça ne fait pas de mal à des personnes qui comptent beaucoup pour toi. Le reste:
Bien faire et laisser ...dure!

Mariposa L a dit…

J'ai de la difficulté à comprendre ton commentaire Ludie ...

Mariposa L a dit…

Mais si j'ai bien compris..

En fait, oui. Je me dois de juger ( ou plutot d'analyser) la situation. Surtout s'il s'agit de mon avenir conjugal. C'est important de comprendre le comportement et la mentalité d'un partenaire avant de s'engager plus sérieusement avec lui.

Si on ne veut pas être déçu en milieu de parcours...

Vanessa a dit…

Je t'avais écris un courriel à ce sujet pour ton billet-anniversaire ;) Mon père a quitté ma mère après 15-20 ans de vie d'infidèle... J'ai toujours jugé plutôt négativement(et oui je peux me le permettre car je suis impliquée dans la situation :P), jusqu'à la lecture de ton blog. Ça m'a amené une optique totalement différente.

Je suis convaincue que mon père aimait ma mère, mais c'était peut-être un amour, familial, des souvenirs, une habitude, un réconfort, etc. J’imagine que son amour "charnel" a dépensé cela ou sa passion amoureuse. Je peux comprendre que quelqu'un aie besoin de "plus" et que ce "plus" ne se trouvera jamais dans aucune relation conjugale!

Aujourd'hui il est en couple avec sa maîtresse depuis 12-13 ans! Il est heureux et je ne le pense plus infidèle (mais qu'en sais-je!)

Je suis d'accord avec toi que de cacher quelque chose à son partenaire de vie en commençant ça crée de mauvaises bases pour la relation! Cacherais-tu à ton partenaire que tu es végétarienne? Ça serait difficile, alors qu'en est-il pour l’infidélité??

J'aime ça quand tu nous écris des billets réflexions Mariposa :)

Pierre-Luc a dit…

Les gens ne devraient pas signer des contrats sachant qu'ils ne seront pas capable de les respecter.

BrucieCocu a dit…

Ton questionnement est riche en expérience et en réflexion, merci!
Je ne pourrais mieux expliquer les motivations mieux que toi (besoin de l'homme vs. celui de la femme).

Ta question percutante du jour est très en ligne avec ma situation de vie ou je suis au courant depuis peu des actions de ma belle. Je suis loin d'avoir encore tout accepter (certaine résistance que je réduit au jour le jour), mais je crois avoir le type d'entente dont tu rêve. C'est à dire que nous sommes un couple (et des parents) assez heureux ensemble pour accepter en toute connaissance et surtout sans mensonge les besoins hors couple de l'autre. Nous avons fixer nos limites sur ce que nous voulons savoir. Toutefois, si elle veut voir son amant et que ceci ne m'impacte pas, je veux pas le savoir qu'elle allonge un dîner ou une séance de gym. Si elle a prévu une rencontre durant notre temps, je veux le savoir (sans les détails blessant évidemment) au lieu de me faire faussement dire: j'ai un 5 à 7 (suspect) ce soir. N'ayant pas d'amante, ceci est des fois plus difficile émotivement. Je crois que lorsque je serais un jour dans la même position qu'elle, ceci sera plus facile (car moins de scénario à m'imaginer et une parti de mon esprit occuper ailleurs!).

Tout ceci pour dire que tu peu à mon avis être infidèle, heureux et honnête ! Mais tu as touché un point important, le pré-requis: ouverture d'esprit obligatoire et beaucoup de confiance en soi. Bizou.

Ludie a dit…

Pardon je me suis mal faite comprendre. Quand je dis je ne juge pas je voulais parler de son honnêteté. Surtout je voulais dire "ne lui en veux pas" mais ça demande comme tu dis , une grande capacité d'analyse et de clarté d'esprit. Et du recul aussi. Tu sais tellement que ca ne se calcule pas tout ca.
J'ai passé ma vie à être honnête ET j'ai passé ma vie à me faire entuber. Je t'assure que je n'affabule pas.
Je suis certainement pas la mieux placée pour "juger" de ta position. Mais j'aime mieux ton mot de "analyser" parce que c'est plus juste.
Bizous Mariposa et Brucie. Décidément y' a des vents de tempêtes en ce moment!

Anonyme a dit…

bjr
ca fait un moment que je lis ton blog
je le trouve vraiement genial
mais j hesite car j ai peur qu on decouvre mon identite
je vis la meme chose que toi dans tous les points et j aimerais en parler
mais personne ne me comprend
ta vie est comme la mienne
j aime ce que tu fait comme j aime ce que je fais
comme toi je suis mariée comme toi je suis infidele .. reel ou virtuel
je voudrais t en parler plus mais.
bisous

Kay a dit…

Bonjour Mariposa,
Je suis comme toi en ce qui concerne mes motivations de femme infidèle : envie de me sentir à nouveau femme après avour été épouse puis mère. Envie de me sentir désirée, envie d'être amoureuse, mais aussi envie d'expérimenter, de partager de nouvelles exoériences avec quelqu'un qui a les mêmes envies que moi de partage et d'échanges. Et j'ai la chance d'avoir
rencontré mon alter ego ... On est complices, et "sexuellement compatibles." Mais je ne pense pas que nous soyons l'un comme l'autre malhonnêtes. Ce sont les circonstances de la vie qui nous ont rendus infidèles je crous. On se serait connus à une autre période de notre vie, il serait peut - être devenu le père de mes enfants, mon époux, ou bien l'amant d'une femme célibataire. Etant mariés l'un et l'autre, on est amants. Je déteste mentir, mais si je le fais parfois, c'est avant tout pour ne pas faire mal. Et pour lui, c'est la même chose.

Anonyme a dit…

J'ai l'impression de lire ce que je pense sans jamais le nommer!!! Homme ne me pardonnerait jamais s'il savait....mais après avoir tennue le coup pendant 20 ans mon corps de femme a besoin de ces autres caresses qui ne sont pas faites par habitudes! Je lui souhaites même " d'oser" aller goûter ailleurs...qu'elle merveilleux bonheur de se faire découvrir de nouveau!!!!

Anonyme a dit…

Bon, je lis aussi ton blog depuis quelque temps sans jamais commenter.

Je tiens d'abord à souligner que même si tu fais quelques erreurs dans ton blogue, tu es LOIN d'être nulle en français écrit. Je suis prof de français et je ne suis pas morte d'une crise cardiaque en te lisant :).

J'ai toujours été ouverte sur le concept de couple ouvert et d'infidélité même si j'ai toujours été fidèle (jusqu'à preuve du contraire, vous me direz :). Certaines personnes autour de moi ont été ou sont dans des couples ouverts. Chaque fois, quand je les questionne, je me rends compte qu'ils ont une certaine insatisfaction dans leur couple. Ce qui ne change rien à l'amour qu'ils éprouvent pour leur conjoint... Ce que tu exprimes sur ton mariage semble aussi une sorte d'insatisfaction. D'ailleurs, ton mari ''manque de temps'' mais a été capable d'en trouver pour une autre. Ce qui, pour moi, est injuste. Selon moi, on choisit le temps qu'on accorde à une personne. Ceci dit, ce n'est que mon opinion.

J'ai été longtemps en couple et souvent tentée par l'infidélité. Les occasions ne manquaient pas. J'adorais séduire, mais une fois rentrée à la maison en rejoignant mon conjoint, j'oubliais complèment l'autre homme et j'éprouvais une certaine fierté à être fidèle dans un monde de tentations. Je ne sais pas pour quelle raison (sûrement pas une question de religion!), mais je suis faite comme ça. Je n'ai pas besoin d'aller plus loin, je me satisfait de ces petits moments où l'on me séduit sans vouloir consommer cette séduction. Est-ce que j'ai des regrets? Non, pas pour l'instant...


Je ne juge pas les infidèles. Les gens font bien ce qu'ils veulent. Mais, dans certains cas, je me demande parfois s'ils ne passent pas à côté du vrai problème. C'est certain que si mon mari me délaissait, je finirais par le tromper. (ce que j'ai d'ailleurs fait et qui a mis fin à notre relation, parce que je suis incapable de mentir).

Finalement, pour répondre à la question du début (enfin! haha), l'avis d'une fille assez fidèle est celui-ci:

1) On n'est pas «né infidèle» ou «fait comme cela» selon moi. Ceux qui utilisent trop ce prétexte tendent vers la facilité je trouve... Ils mettent l'excuse sur leur «nature» et pas sur leurs gestes. On est responsable de ses actes ou non?

2) On devient malhonnête quand on ment délibérément ou qu'on «brise» un pacte de fidélité. Une personne qui ne jure pas fidélité et qui va voir ailleurs n'est donc pas malhonnête à mes yeux.

3) Une des plus grandes injustices, selon moi, est de demander à l'autre d'être fidèle alors qu'on ne l'est pas.

4) Le rôle le plus ingrat, celui que je refuserai toujours, est celui de la ''bonne fille''. Jamais je n'accepterais qu'on reste avec moi parce que je suis bonne à marier ou gentille. J'ai souvent dit à mon amoureux que je n'étais pas le genre de fille qu'on prenait pour acquise. Je comprends qu'on puisse être fatiguée de sa semaine, mais il faut quand même se forcer et entretenir son couple comme on dit :).

Voilà! Finalement, faites ce que vous voulez, mais assumez-vous.

Julie

Anonyme a dit…

Oups! Je voulais plutôt écrire «entretiens». (désolée, mais je devais sauver ma réputation hihi)

Julie

Anonyme a dit…

satisfais ***

(c'est mon dernier, promis)

Anonyme a dit…

Je sais que tu n'as pas aimé mes commentaires par le passé. Mais si je peux me permettre, si ton homme t'a attaquée PHYSIQUEMENT en raison d'une histoire d'infidélité, c'est un salaud fini. Tu aurais dû le laisser.

coquine a dit…

Je me retrouve tellement dans ce que tu écris Mariposa.
Moi aussi il m'arrive souvent de penser que si à l'époque de rencontrer mon conjoint j'avais été moins jeune, j'aurai certainement choisi quelqu'un avec qui on aurait pu être un couple ouvert, libertin.
Mais voilà, avec les années, on évolue chacun différement. A l'époque je me serais jamais imaginé infidèle un jour !
Comme toi, si un jour ca doit se finir, je ne voudrais pas m'emprisonner à nouveau dans une relation comme ca. Je voudrais quelqu'un qui accepte que je sois libre de voir qui je veux.
Mon conjoint est aussi du genre à faire voler les meubles ! Et comme je l'ai déjà vécu, juste pour une suspicion d'infidélité, je crains toujours qu'il ne découvre quelque chose.
Ces derniers temps j'ai aussi beaucoup de doute sur son comportement à lui, peut être voit-il quelqu'un, mais je ne suis absolument pas jalouse. en fait ca m'arrangerait même, peut être serait-il plus compréhensif.

Lui Même a dit…

Que de monde qui s'ouvre avec ce billet. Je découvre ce blog et avec surprise à quel point il peut soulever les foules! :) Je constate que bien des femmes (et hommes j'imagine aussi) éprouvent le besoin de parler, exprimer ce que la vie leur dicte malgré les chemins pris. Très intéressant. Pour reprendre ce que j'ai pu lire plus haut, les textes sont à la fois naturels, écrits comme il faut (oui, quelques fautes parfois, mais ho combien jolies à lire en fin de compte hihi). Merci pour ces beaux et authentiques récits intimement écrits. Je vous lis avec plaisir!