Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

mardi 26 juin 2012

Sexy weekend de la St-jean: Charles, mon "Complice#1"

Ça fait longtemps que j'avais le goût d'une petite escapade coquine en bonne compagnie. 


Ça faisait longtemps que je ne m'étais pas payer du bon temps. 


Je l'ai toujours dit et je le répète: Le bonheur ne vient pas à nous tout seul si on ne va pas le chercher. Je n'aime pas regarder le train passer. J'aime être dans l'action ... et ce, même si je suis beaucoup plus tranquille qu'il y a quelques temps. 


J'avais le goût d'une soirée, voire une fin de semaine de folies. 


Et c'est ça qui est un peu dommage quand on est femme, quand on est maman ou quand on est la maitresse d'hommes mariés: on a jamais de temps pour ce genre de trucs.


La vie familiale nous accapare, le travaille nous submerge et les escapades d'amants se font toujours à la sauvette, en cachette.


Je ne me souviens pas vraiment comment l'idée de l'organisation de cette soirée a commencé, mais je me souviens avoir été très excité à l'idée d'avoir trouvé un partenaire idéal.


Mon complice idéal ...


"Complice #1" comme je me suis plu à le surnommer. 


Je sais comment cette idée d'escapade coquine tout un weekend entier nous est venue en tête....


"Complice #1" et moi sommes des acolytes depuis un petit moment. On se connait depuis quelques mois. De façon virtuelle seulement puisque nous nous étions jamais rencontré avant la belle fin de semaine qu'on a passé ensemble. Ceci dit, nous avions failli par contre nous rencontrer lors de ma "visite-anniversaire" à Québec, mais j'ai raté notre rendez-vous. J'étais partie me coucher tôt ce soir-là. Au moins, pour me faire pardonner, il avait eu droit à une belle bouteille de parfum DKNY pour Hommes que je lui avait laissé à la réception de l'hôtel Pur. 


Mon ami Charles est donc celui que j'appelle maintenant "Complice #1" depuis quelques temps. 


Charles me connait bien. Il sait qui je suis, ce que je fais dans la vie.Il en connait beaucoup sur moi, sur ma personnalité, sur les choses qui me font tripper comme la photo et la musique On a les mêmes goûts là-dessus. On partage beaucoup de découvertes ensemble. Il connait le nom de mes enfants, celui de mon mari. Il a vu des photos, bien entendu. Bref, c'est un homme que j'ai laissé entré dans ma bulle personnelle, parce qu'il est le meilleur ami d'un autre de mes très bons amis que j'apprécie énormément. 


Un jour, Charles m'avait demandé si je ne connaissais pas une belle fille bisexuelle ou un couple habitant la région de Québec pour une belle soirée de libertinage en compagnie de son épouse...


Ceux qui suivent mes histoires, savent que c'est après avoir lancé l'appel via ce blogue que j'ai fait la connaissance de Judith et de Vincent, ce couple gentil et sexy comme tout. 


Bon. Assez résumé....


J'étais hyper contente et excité à l'idée de voir le beau "Complice #1" en vrai pour la toute première fois. ( Bon, vous vous demandez pourquoi je l'appelle ainsi ?! ... Moi-même, je me suis étonnée à réalisé qu'il était vraiment le gars représentant le complice parfait. Charles est un ami. Ce n'est pas un amant. C'est un complice parce que j'ai toujours tout pu lui dire sans avoir à me censurer ou avoir peur de ce qu'il pourrait penser. Sur ma vie, sur mes sentiments avec mes autres amants, sur mes désirs sexuels et mes fantasmes. C'est un gars très ouvert d'esprit. Beaucoup plus que la moyenne des gars que j'ai pu rencontrer ou fréquenter. Pourquoi l'appeler "complice" et non "amant" ?? Parce qu'il n'est pas un amant. C'est vraiment, un complice, un ami. Y'a pas d'histoire de flirt, y'a pas d'histoire de pseudo-faux-sentiments, y'a pas de  "brossage dans le sens du poil", de "jouage de violon" ou de "bullshitage" dans le but d'aguicher ou teaser l'autre... Et je ne sais pas pourquoi, mais pour moi le fait que: mes "amants" mariés cachent tous la relation ou les échanges qu'ils ont à leur femme... Pas Charles. Donc pour moi c'est bien différent. 


Donc "Complice#1" est son genre de petit nom affectueux, donné super spontanément, tout comme j'appelais "Mon beau Prince" Guillaume, et mon "Petit Minet d'amour" Éric. 


Donc: "Complice #1" m'annonce que tout est réglé, qu'il a la bénédiction de sa femme pour venir passer un weekend entier en ma compagnie pour la St-Jean-Baptiste. 




N'oublions pas que Charles n'est pas un homme infidèle. D'ailleurs, il m'a toujours dit qu'il ne serait jamais totalement à l'aise de faire partie des "sauteurs de clôtures heureux de jouer dans le dos de leur conjointes". Il préfère de loin partager le tout en compagnie de sa femme. Il a compris la situation que je vivais avec mon mari et surtout celle qui m'a amené à me cacher de lui pour vivre ma vie comme je l'ai toujours imaginée. Comme j'expliquais à Charles, je me suis sentie longtemps moche d'agir ainsi... mais ce n'a jamais été rien contre Alexandre.


" J'ai pas pu m'empêcher de dire à ma femme qu'on allait se voir toi et moi. Tu sais, j'aurais mal vécu avec cela si je lui avais rien dit... mais je réalise que ça me fait un peu de peine de ne pas l'avoir inclue dans nos plans. Mais ça aurait été encore plus compliqué que je l'invites à cause des enfants et du fait qu'elle travaillait. Elle aurait surement trippé elle aussi. Tu l'aurais bien aimé, je te jures..."


Bien sur, j'ai déjà vu des photos de sa femme Sarah. C'est une super belle femme. Jeune trentaine avec des yeux clairs incroyables. Elle semble sympa et quand tu regardes les photos de famille, tu vois qu'ils forment un couple vraiment heureux. Sur le coup, je dois avouer que j'ai paniqué un brin quand il m'a dit que sa femme était au courant pour son escapade coquine. Même la sachant ouverte d'esprit, je me suis demandé quelle genre de réaction elle aurait de savoir qu'en plus d'aller faire la fiesta à Montréal, son mari allait passer le weekend avec Mariposa, la femme connue pour sa vertu légère (*rires*) et son goût prononcé pour la débauche. 




Hé bien non.... 




J'avais aucune raison d'être nerveuse ou inquiète à ce niveau là ....




"On se rejoint samedi en avant-midi ?!" que me dit Charles ...


"Bien sur! Je t'organise un petit programme bien spécial pour la journée ... Juste pour toi!! J'espère que tu va aimer !!" Je lui répond












( À Suivre .... ) 







1 commentaire:

BrucieCocu a dit…

Je suis vraiment curieux, voir impressionné de lire cette ouverture d'esprit d'avoir avouer ouvertement son escapade avec toi. Je suis curieux du véritable sentiment et impressionne qu'il est choisi cette franchise qui en mon sens est le bon choix. Je connais pas Complice#1 et si à quelque part il y a du remord ou non. Toutefois par ma situation, je constate de plus en plus que la franchise est payante. Merci de ce partage et j'ai hâte de lire la suite !