Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

mardi 24 juillet 2012

L'ami, l'amant et le complice parfait

Début de semaine tranquille. La maison est vide. Ça me fait bizarre de ne pas avoir de lunch à faire le matin pour la petite, de ne pas avoir à aller la chercher à la garderie. Ça me fait bizarre de me préparer à manger que pour moi et de m'endormir seule...




Les chats sont partis pour les vacances estivale, la souris Mariposa s'était promise d'en profiter au maximum.... Hé bien non. 




Je vous le dit, je suis calme depuis les derniers mois.... Trop calme. 




Y'a des jours où je m'ennuie d'avoir un amant régulier dans ma vie. 




Ces temps-ci, je fréquentes pas mal juste mon beau Éric: mon amant principal des 4 dernières années.


D'ailleurs, il m'a envoyé un texto ce weekend: "Te souviens-tu, il y a maintenant 4 ans aujourd'hui tu quittais le terrain de camping pour venir passer ta nuit avec moi? Je m'en souviens comme si c'était hier ma belle..."




Bien sur que je m'en souviens. Comment oublier cette superbe soirée ?!




Non, je n'ai pas d'amant régulier ce temps-ci. Ça me manque parfois. Mais je ne suis pas en mode "recherche" . De toute façon, je n'ai jamais été une "chasseuse" de nature. J'aime quand la vie me met des gens sur mon chemin. Le hasard fait bien les choses la plupart du temps. 




C'est sur que je m'ennuie du temps où Guillaume faisait partie de ma vie. Parfois, il m'arrive d'avoir une pensée pour Tristan aussi. Dans toutes les relations amant-maitresse que j'ai vécu, c'est les 2 hommes qui ont fait le plus battre mon coeur. Je m'ennuie des ballades sur le Mont-Royal avec Tristan. Je m'ennuie d'aller manger du poulet portugais ou de la bouffe péruvienne. Je m'ennuie de mes diners en compagnie de Guillaume. Je m'ennuie des longs bains qu'on prenait tous les 2 et des fous rire qu'on avait au lit après avoir fait l'amour. Des fois ça me fais chier de ne pas être restée en bon terme avec Tristan. J'aurais aimé qu'il m'écrive pour m'expliquer pourquoi du jour au lendemain je ne valais plus rien à ses yeux... Parfois, ça me fait chier que malgré la rupture, on ne soit jamais allé diner amicalement ensemble Guillaume et moi. Je m'ennuie d'eux. Je m'ennuie de l'intensité des sentiments et des papillons dans le ventre. Ma tête a toujours refusé d'effacer les souvenirs...




Les beaux moments comme ceux que j'ai vécu avec eux me manquent parfois.... mais je suis passé à autre chose. À un autre type de relation qui me convient mieux. Sans engagements, sans sentiments. J'ai trouvé la situation idéale pour moi.




Je suis super heureuse d'avoir un gars comme Charles dans ma vie. J'ai quelqu'un avec qui parler le soir quand tout le monde est couché. Comme 2 vrais complices, on s'échange des liens de vidéos pornos qui nous inspirent et nous excitent. On parle de la vie en général. Les conversations sont toujours amusantes et agréables. Je sais qu'on risque d'avoir encore plein d'autres conversation hyper stimulantes quand on va se voir dans 2 semaines. En plus, on risque d'avoir en prime beaucoup de plaisir... et ce, dans probablement tous les sens du terme. 


Ça va me faire du bien de prendre un weekend de vacances avant le retour des monstres en ville. J'en ai besoin. 




Ces derniers temps, j'ai besoin de décrocher. 




J'ai besoin de passer du temps en compagnie de quelqu'un qui m'apprécie pour la personne que je suis. 




C'est ce que j'apprécie de "Complice#1" . Plus le temps passe et plus je réalise que notre relation est vraiment principalement basée sur l'amitié. Oui, on échange (très) souvent à propos du sexe et des relations intimes. On se raconte un paquet de trucs. Mais Charles n'est pas dans la catégorie des mecs qui m'apprécie pour mes talents de suceuse hors-pair. Bah... peut-être... mais j'en sais trop rien. Il ne me fais pas sentir comme si j'étais la cochonne de service qui est là pour assouvir ses fantasmes lorsque sa femme a le dos tourné.




C'est juste parfait. Je ne voudrais même pas qu'il devienne un "amant" comme tous les autres. Ça changerais toute la dynamique.




Malgré cela, on dirait que je ressens le goût d'avoir un amant régulier. Il me semble que ces semaines sans ma petite famille auraient été bien plaisantes avec un amant. 


Je sais, ça serait facile de passer une annonce via ce blogue. J'ai reçu maintes fois des lettres et des demandes de lecteurs... mais je n'ai pas le goût de rencontrer via ce site. 


Je l'ai déjà fait et j'ai fini par réaliser que les gens ont souvent une vision biaisée de la personne que je suis. Donc ça sert à rien de m'écrire. Il y a très peu de chances que je réponde. N'en soyez pas vexés. C'est une décision personnelle que j'ai prise. Si vous êtes vraiment téméraire, soyez au moins original dans votre lettre... et une photo serait aussi apprécié. 


Je me souviens des premiers échanges que j'avais eu à l'époque avec Tristan. On s'était échangé quelques courriels avant d'échanger nos photos. Je me souviens être tombé instantanément sous son charme... mais suis restée un peu indifférente lorsqu'il m'avait envoyé sa photo. Même s'il me plaisait un peu moins sur le plan physique, j'avais décidé de le rencontrer. On s'est fréquenté pendant presqu'un an et demi. 


Avec le temps, je sais maintenant beaucoup plus précisément ce que je recherche chez un amant. Je sais maintenant qu'un amant doit me plaire sous tous les aspect. Oui, il doit beaucoup plus me plaire intellectuellement que physiquement mais il faut absolument que cet homme me plaise à tous les niveaux.




Je ne m'en fais pas....




Je sais qu'un jour je trouverai le parfait amant pour moi.




Celui qui m'appréciera pour la fille que je suis. Celui qui m'allumera autant physiquement que mentalement. Celui qui fera vibrer mon coeur, qui me redonnera une multitude de papillons dans le fond du ventre et qui me fera mouiller et jouir à souhait.




Il existe ...




Je ne l'ai juste pas encore rencontré .







2 commentaires:

OEV a dit…

J'aime bien quand tu dis:" Avec le temps, je sais maintenant beaucoup plus précisément ce que je recherche chez un amant. Je sais maintenant qu'un amant doit me plaire sous tous les aspect. Oui, il doit beaucoup plus me plaire intellectuellement que physiquement mais il faut absolument que cet homme me plaise à tous les niveaux."

C'est la même chose pour moi. Avec le temps, on sait très bien ce qu'on veut et ce qu'on ne veut plus!

Anonyme a dit…

Je te comprend, j'aime pas être dans cette phase d'attente entre 2 amants. Il me faut toujours un amant régulier, en fait je passe au suivant pour oublier le précédent, malgré le mal que peuvent quelque fois faire ses relations. Et c'est vrai qu'au dur et à mesure on devient fr plus en plus difficile parce qu'on sait ce qu'on veut plus. Donc c'est encore plus dur de trouver.
Les relations d'un soir sont biens aussi de temps en temps, mais je m'épanouis pas la dedans.