Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

samedi 21 juillet 2012

Les vacances de Mariposa

Ces temps-ci je bosse comme une folle. Pas que je m'en plaint, au contraire, j'adore ce que je fais. Quand on est capable de vivre de ses passions, la quantité de travail importe peu. 


J'ai décroché un contrat qui m'appelle à travailler sans cesse du lundi au vendredi dans une grande tour à bureau du centre-ville. J'aime bien l'équipe pour laquelle je travaille. Ils sont tous bien sympa et ont l'air d'apprécier ce que je fais pour eux. J'étais supposée terminer ce vendredi et à la toute dernière minute, le patron m'appelle dans son bureau:
"Mariposa, nous avons beaucoup apprécié ton travail. J'ai une demande à te faire: Aimerais-tu continuer pour nous pendant quelques semaines encore ??"


J'ai accepté compte tenu que j'étais supposée commencer un nouveau mandat ailleurs et que finalement, c'est tombé à l'eau...


Qui dit fin Juillet, dit vacances de la construction. Qui dit vacances de la construction, dit vacances en famille.  C'est un incontournable pour une femme comme moi mariée à un ouvrier. Les 2 dernières de Juillet normalement nous quittons la ville et allons nous reposer en camping dans le nord du Québec au paradis de la bibitte fatiguante. Que voulez-vous, Alexandre est un gars qui trippe sur la nature et les grands espaces. Jamais je ne pourrai lui faire changer d'avis sur la destination des vacances. Ça lui prend du bois, ça lui prend un cours d'eau pour aller à la pêche. C'est un mordu. 


Étant donné que je suis débordée de travail pour les prochaines semaines, cette année je ne prendrai pas de vacances. C'est donc Alexandre qui partira seul cette année avec les enfants pour aller se faire généreusement bouffer par les bestioles. 




....




C'est triste. J'aurais voulu être en vacances moi aussi ... mais bon.




....






Vous savez, quand les minets sont partis, la souris Mariposa danse!




...




Donc, je vais en profiter !




...






Même si je n'ai officiellement pas de vacances, je me suis promis de me gâter un peu et de prendre quelques jours pour moi durant les weekends. 




J'avais prévu monter dans la vieille capitale le premier weekend du mois d'août afin de passer du temps en compagnie de Charles et de sa femme Sarah pour une fin de semaine coquine à 3. Malheureusement,  mon petit couple de Québec a eu des complications dans la gestion du gardiennage des enfants qui devaient se faire garder par leur grand-parents. Pas toujours évident de trouver quelqu'un pour s'occuper de 3 enfants en bas age. Nous avons donc décidé de remettre notre petite partouze à 3 pour une autre fois. 




Qu'à cela ne tienne... je me prendrai quand même des petites vacances. Par contre, je risque de rester à Montréal pour en profiter. 




Puisque je dispose que de seulement quelques jours de congé pour décrocher un peu du boulot de cet été, je me suis dit que je me ferais un weekend comme je les aime: Bon vin, bon resto et bonne compagnie. 




La semaine prochaine, Sarah la femme de mon complice #1 viendra à Montréal pour passer un weekend de plaisir en compagnie de son amant qui est aussi son ami de longue date. Je ne sais pas si nous auront l'occasion de nous croiser, mais à défaut d'avoir une gardienne afin de profiter pleinement de mon passage à Québec, Charles et Sarah avaient finalement convenu ensemble qu'ils se prendront chacun une fin de semaine de liberté chacun de leur côté. C'est l'entente qu'ils ont fait entre eux. 




"Que dirais-tu si on remettait notre weekend à Québec pour une autre fois et que je viennes à Montréal au lieu ... j'ai le goût de décrocher un peu moi aussi... ?!" me dit Charles. 






J'ai trouvé l'idée excellente. 




En plus, j'avais prévu utiliser mon chèque-cadeau de l'hôtel Zéro-1 MTL pour mes petites vacances personnelles.




Ouais, je sais ... j'avais en tête de peut-être l'utiliser pour une éventuelle retrouvailles coquine en compagnie de mon ex-beau-prince-charmant appelé Guillaume... mais si il y a une chose que j'ai compris dans la vie, c'est qu'il ne fallait jamais attendre après un homme. Le bonheur, c'est maintenant. C'est dans l'action que ça se passe. Pas dans les rêves et les suppositions. 


Donc, Amant ou pas ... je vais me payer un weekend de gâteries intense : " À moi, de moi " 




Et si Charles est disponible pour venir me rejoindre, je serais super heureuse de lui faire vivre encore un autre weekend "À-la-Mariposa" . Mais cette fois-ci, au lieu du weekend "d'adolescent", je me suis dit que je pourrais lui faire vivre l'autre aspect de Mariposa. Lui montrer mon côté épicurien et un peu jet-set ...






Ça serait bien. C'est clair qu'on aurait beaucoup de plaisir ... et ce, dans tous les sens du terme! 






C'est à suivre ...










Hôtel Zéro-1 MTL .... Here i cum ! ... euh ... come ! 



Aucun commentaire: