Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

mercredi 15 août 2012

Prolongation de vacances ...

Les 2 jours passés en compagnie d'Antoine furent splendide.

Je me suis surprise à découvrir un gars extraordinaire. Mon coup de tête de petite vacances clandestine avec lui dans un hôtel design du centre-ville de Montréal fut la meilleure idée de mon été. Ça m'a vraiment fait du bien de décrocher. J'ai l'impression qu'Antoine aussi a beaucoup apprécié. Quelque chose me disait que ça arrivait lui aussi juste au bon moment. Il avait quelques jours de congé, il m'avait raconté que les temps avaient été difficiles pour lui au boulot, qu'il avait bien hâte d'être en vacances.

...



Il est venu me joindre sur la terrasse du 5e étage. Il faisait chaud, le soleil s'est couché sous nos yeux offrant une super ambiance propice aux rapprochements. On s'est longuement embrassé. Son parfum m'enivrait, j'avais toujours de plus en plus le goût qu'il m'embrasse. Je serais restée des heures à me laisser caresser et embrasser. On a bu l'apéro en regardant le soleil disparaître derrière le Mont-Royal et j'ai décidé de remonter pour lui montrer la chambre et ainsi lui permettre de poser son sac à la chambre avant qu'on aille manger.



"Avoue que c'est joli! Je ne serai pas du tout triste de passer 2nuits ici... encore moins si c'est en ta compagnie!" Que je lui dit en l'embrassant à nouveau.


J'avais hâte d'aller souper. On a marché un peu. Il y a un resto asiatique que j'aime bien dans le Quartier Gai. J'avais eu le goût d'y amener Antoine. Nous avons finalement changé d'idée lorsqu'on s'est retrouvé malgré nous devant une méga manifestation qui semblait devenir de plus en plus agitée. On voyait les policier sortir de leurs véhicules et courir vers la foule avec leurs matraques à la main. J'ai serré fort Antoine contre moi et je lui ai dit qu'on était mieux de se trouver quelque chose sur St-Denis, que j'étais en talons hauts et que je n'avais pas le goût de traverser la foule ainsi.


Il m'a tenu par la main.

Ça m'a fait sourire. On a remonté St-Denis où l'on a trouvé sur sympathique terrasse pour aller manger.


Les 2 jours ont filé à toute allure... On a pas beaucoup dormi pendant notre séjour dans notre suite LOFT du Zéro-1 MTL . Même qu'on a pas dormi du tout pendant la première nuit. Autant on a vu le soleil se coucher, autant on l'a vu se lever. J'ai trouvé ça tellement rigolo. Ça fait des lunes et des lunes que je n'avais pas fait une nuit blanche au complet de sexe , de bon vin et de luxure... j'adore cela! Hmmmmm!


Nous avons tellement aimé notre séjour au Zéro-1 Mtl que j'ai regardé Antoine un soir où l'on discutait au lit en écoutant de la musique et en buvant du vin et je lui ai dit:

" Est-ce qu'on reste un soir de plus ?! Je suis libre jusqu'à Dimanche et je crois que toi aussi ..."



Il me sourit. Il m'embrasse et me dit: "Ohhh! Tu aurais le goût de prolonger un peu le tout ? Tu m'apprécies assez pour cela ?! Hmmm! D'accord, laisse-moi aller à la réception régler le tout..."


Mon beau Antoine revient avec l'air déçu: "Ils sont complets pour tout le weekend, malheureusement..."



"Tant pis, on ira ailleurs!"


Je prend mon macbookPro et je vais sur mes sites de réservation d'hôtel préférés. Je dis à Antoine que tant qu'à se payer une chambre, on s'en prend une belle. J'ai pas le goût de me retrouver dans un "Confort Inn" ou toute autre place plus ou moins ordinaire.

Je cherche, mais en vain. TOUS les hôtels qui ont un peu d'allure à Montréal sont complets. Je me souviens que c'est le weekend du festival Divers Cité et qu'il accueille une grosse clientèle homosexuelle de partout dans la monde. Normal qu'il n'y ait plus rien de disponible.


"C'est pas grave... on aura l'occasion de se reprendre... que je lui dit."


Après 2 jours et 2 nuits en compagnie de mon nouvel amant, je me sentais sur un nuage. J'avais peine à croire que tout cela était vrai, que je l'avais vraiment vécu. C'était simplement magique et féerique.


Le vendredi matin, après avoir fait mon check-out de l'hôtel, Antoine vient me porter chez moi.


Je pose ma valise sur le sol, je m'évache sur le divan totalement encore euphorique des derniers jours passés en compagnie d'un homme vraiment formidable.


Je prend mon cellulaire et je texte Antoine:


" Merci encore pour les derniers jours. Je suis vraiment sur un nuage de bonheur. J'ai une proposition à te faire: Puisqu'il n'y a plus aucun hôtel disponible en ville et puisqu'il nous reste encore 2 jours de libre... Aurais-tu le goût qu'on sorte de la ville et qu'on se tape une escapade à l'extérieur ?! ... Dis oui.. SVP SVP SVP !!! "



Quelques minutes plus tard, mon téléphone bip:


" OUI... "



J'ai sauté sur moi-même tellement j'étais heureuse et excitée ... Je lui demande où il a le goût d'aller...





Il me répond: " Tu connais le SPA Givenchy à St-Marc sur le Richelieu? Allez, va voir sur google et tape: "Auberge des trois Tilleuls, SPA Givenchy et dis-moi si ça te plait. Je passe te chercher dans 1 heure..."



" Ça tombe bien, j'ai même pas défait ma valise encore, je rajoute mon maillot de bain et je change de robes pour les soirées et je suis prête! Je t'attend mon beau ! "





À suivre ....



3 commentaires:

Mel a dit…

Je suis vraiment full contente pour toi... mais un peu déçu en même temps....
Mais où sont les détails croustillant sur ces heures de baise intense???
J'en veux, j'en veux :)

Enjoy22 a dit…

Alors là je rejoins Mel.. Mariposa que t'arrive t-il????? ;)
Bises bises

Loul a dit…

Enjoy !
le top , veinarde ...