Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

lundi 26 novembre 2012

Midi express avec Éric: Sodomie et complicité

Cette semaine, je pensais à mon beau Éric.  Je lui envoye donc un message texte:

" Aye, c'est bientôt ton anniversaire, la semaine prochaine je crois ..."


Il me répond aussitôt:


" C'était la semaine dernière beauté! ... Tu m'offres ton joli petit corps en cadeau pour te racheter d'avoir oublié ?! ;-) "

Je souris. J'aime toujours les conversations qu'on a via texto. On se raconte toujours des blagues remplis de sous-entendus cochons et j'adore quand il me dit à quel point il s'ennuie de moi. Éric me dit:

"Et si on se faisais un petit diner ensemble? Je suis libre entre midi et 3 heures. Tu peux te libérer?"


Je regarde mon emploi du temps et je réalise que je peux très bien organiser une petite séance coquine à l'hôtel. Je lui donne donc rendez-vous à mon hôtel favori pour mes petites escapades coquines en vitesse: Le Chablis.

On arrive presque au même moment. Éric est un gars qui a toujours été hyper ponctuel. Toujours à la minute près. Arrivés à la chambre, à l'abris des regards, il m'enlace tout de suite passionnément. Il m'embrasse et plonge ses yeux trop bleus dans les miens. Je me sens fondre totalement.

Il me repousse un instant et me dit: "Ça fait des éternités qu'on s'est pas vus Mariposa! C'était à la fin de l'été la dernière fois qu'on s'est vu ! T'avais même pas pu te libérer la dernière fois que je t'ai texté! Ne dis pas que c'est moi qui suis ne jamais capable de venir passer du temps avec toi!!! " Il me souris, et me caresse doucement les cheveux.

On s'assoit un instant sur le canapé de la chambre. Je me jette tout de suite sur lui. On s'embrasse, il m'arrache mon chandail, j'enlève délicatement le sien pour ne pas trop laisser de traces sur son uniforme de travail. Déshabillés à la vitesse de la lumière, nous nous sommes caressés longuement avant de passer au lit.

De tous mes amants, Éric est vraiment celui que je trouve le plus beau et qui a sans contredit le plus beau corps. Comme je l'ai toujours dit, Éric me fais trop penser À "Smith Jarod" l'acteur qui joue le jeune amant de Samantha dans sex and the city . Ils sont trop pareils!! (*Bien sur, je vous ressort encore la fameuse photo trop craquant où il est mannequin pour Absolut Vodka! hihihi!*)




Nous enlevons les couvre lit et nous nous sommes adonnés aux plaisir charnels comme si la terre allait exploser le lendemain matin. Éric était en grande forme, je corps parfait sentais bon le linge propre. Son odeur naturelle me fais toujours chavirer. "J'ai le goût de te sucer" que je lui murmure à l'oreille pendant que je le caresse doucement par dessus son boxer Diesel noirs avec la bande élastique grises avec des strass. J'adore le style... Ses yeux brillent, sa respiration devient de plus en plus saccadée tandis que je le regarde dans les yeux.

J'enlève son boxer et je me mets sa queue dans ma bouche. Je le dévore doucement et je vois son regard devenir de plus en plus pervers. Je le suce de la façon qu'il aime le plus, avec beaucoup de bave, en le masturbant gentiment d'une main et en lui massant les couilles de l'autre. Il se redresse un instant, attrape une condom et se l'enfile. Éric me tourne sur le dos, ramène son bassin d'un coup vers le mien et m'enfile d'une traite sa queue. Je crie instantanément de plaisir tandis qu'il commence avec vigueur ses va et viens en moi. C'est fou comment nos corps s'imbriquent de façon si naturelle. C'est fou comment il me fait facilement jouir... "C'est fou comment t'es mouillée ma belle, ça fait longtemps que tu t'es pas bien fait baiser on dirait?!?". Il est comme cela mon amant. Il aime me dire des choses crues, il aime que je lui dise que c'est lui le meilleur, que je suis son meilleur amant. Que il n'y a aucun homme qui est aussi hot que lui, que c'est pour cette raison que ça fait si longtemps qu'on est amant/maitresse. Et c'est vrai, il a raison. J'adore baiser avec lui.

"Baise-moi comme je l'aime..." -que je lui lance


"Salope!" - qu'il répond.


Il se retire d'un coup, me retourne sur le ventre, me claque solidement un fesse et s'insère à nouveau en moi...

Il me prend violemment en levrette tout en me massant le clito de sa main. Je sens un orgasme puissant monter en moi. Il le sent lui aussi "Tu va jouir ma cochonne, n'est-ce pas?!" Il a peine a terminer sa phrase que mon corps convulse déjà de plaisir, mon sexe se crispe contre le sien. Mes spaces de jouissances sont puissants mais il continue son va-et-viens frénétique en moi, sans aucune retenue. Je le sens insérer un, puis 2 doigts dans mon anus. Ne me laissant aucun répit, je mords l'oreiller appréhendant ce qu'il va m'arriver.... parce que oui, je sais très bien qu'Éric raffole de mon cul et qu'il voudra le prendre dans toute sa splendeur. Il ne se gène aucunement. Je le sens insérer son gland puis son sexe tout entier dans mon derrière. Je hurle comme je n'ai jamais hurlé. Un mélange de plaisir, d'intensité et d'une douleur vive s'empare de moi. Pas une douleur désagréable... non... Une douleur jouissive. Très difficile à expliquer. Éric prend son pied totalement. Moi je crie comme si la fin du monde était devant moi et nous finissons par jouir simultanément. Très rare que j'atteigne l'orgasme de cette façon, mais mon amant arrive toujours à me faire grimper au 7e ciel de cette façon et c'est pas mal le seul qui arrive à le faire. Je m'écroule sur le matelas tandis que je sens toujours sa queue se décharger abondamment par jets puissants que je sentais avec une telle intensité...

J'entend Éric reprendre son souffle... se retire tranquillement de mon anus tout en m'embrassant tranquillement dans le cou. " Tu es divinement trop bonne Mariposa... quel bien tu me fais!!!..." Je souris et je l'embrasse doucement. J'aime l'embrasser. Surtout quand il se laisse faire et qu'il ne joue pas les mâles dominants. Quand il se laisse embrasser et caliner doucement ...

Il se lève. Décide d'aller jeter le condom qui orne encore son sexe à demi-en-érection . Quand il revient dans la pièce, je suis en train de me rhabiller de nouveau. J'attache mon soutiens-gorge et j'avais déjà remis mon slip. Il est dans le cadre de la porte en me souriant. Je le remercie une millième fois pour l'instant magique je que viens de passer. Nous nous assoyons au petit salon, collés ensemble. On se met à discuter de tout et de rien....

" Je veux trop te revoir bientôt Mariposa.... mais ma femme accouche bientôt ..."


Moi: " Elle accouche début Janvier, on a encore un peu de temps ... et tu seras en congé ensuite en plus!!!! "

Lui : " Nahhhhhhhh..... elle va accoucher bientôt. Dans les prochaines semaines ou les prochains jours... elle est déjà dilatée... ça s'en vient beaucoup plus vite qu'on le pense ..."


..................................



Et s'en suite ensuite une conversation à propos de la maternité, des enfants, de l'accouchements, des premières semaines avec le bébé et etc... etc ... etc..... 


Moi et Éric on est des amis/complice et surtout amants depuis tant d'année. On peut se raconter n'importe quoi. Même nos doutes, nos craintes, nos bons coups, nos moins-bons-coups, nos sentiments qu'on éprouve etc.... 

On passe toujours du superbe temps ensemble.


Comme 2 amis/complices et surtouts amants indestructibles....



C'est ce que j'aime de mon amant.




C'est pour cela qu'Éric est mon amant préféré.


On a une relation d'amitié , de complicité , de perversité hors pair .





Il m'aime malgré mon côté un peu fo-folle, mon côté qui s'assume comme une fille déjanté . C'est un des seuls qui m'a connu sous toutes mes facettes. Normal, nous nous connaissons depuis 7, presque 8 ans et nous sommes amants réguliers depuis 4 ans. 


C'est normal que lorsqu'on a besoin de se confier hyper intimement et parfois sur des sujets moins intimes... nous sommes toujours là l'un pour l'autre.







Ouais, je me répète, mais si Éric est là depuis les 4 sexuellement ( ou les 8 amicalement) dernières années . Ce n'est pas pour rien.





Bientôt, dans un prochain billet, j'aimerais vous parler du pourquoi c'est le seul homme qui a fait et qui fait encore partie de ma vie depuis si longtemps ...






 ps: Moi et Éric on se revoit la semaine prochaine . Pas le choix, madame son officielle accouche bientôt ... et on s'est fait des promesses (dont je vous parlerai ultérieurement) lui et moi .


5 commentaires:

Mel a dit…

mariposa, j'ai adoré ce billet. Ça fait vraiment plaisir de lire une femme qui comprend et qui exprime, avec des mots qui me conviennent tant, le plaisir de la sodomie. C'est si rare....
j'aime vraiment te lire :)

futur infidel a dit…

C'est particulier je crois pour une femme de jouir par la sodomie, a chaque fois ma blonde trouve cela vraiment intense. Alors qu,au début elle en était craintive, voilà qu,elle en demande de plus en plus souvent. Un tabou de moins !

Une femme libre a dit…

Bof! Le type dont la femme est sur le point d'accoucher qui s'en va baiser sa maîtresse... malaise. Gros malaise. Pas loin du mal de coeur en fait.

Une femme libre a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Si je puis me permettre , faut faire attentions aux fautes c pas joli à voir !!!!!!!