Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

vendredi 31 août 2012

Petit séjour en Outaouais

Ce que je vis présentement avec Antoine est simplement fabuleux. On dirait que je ne trouve pas d'autre mots pour le décrire.

On se connait maintenant depuis environ 1 mois. Jamais j'aurais pensé au moment de notre toute première rencontre qu'on deviendrait presque inséparable.

On s'appelle, on s'écrit à tous les jours....

Et le goût de partir en escapade coquine en sa compagnie est présente et augmente de jours en jours. C'est plus fort que moi, on dirait que j'aimerais découvrir toute les plus belles choses au monde en sa compagnie. 

Notre séjour au Spa Givenchy et à l'auberge des trois Tilleuls de St-Marc-sur-le-Richelieu fut magique. La chambre était superbe, le vin était bon et tout était propice à des rapprochements suaves et intimes. 


À peine rentré à la maison après ces 2 jours magiques, j'avais déjà le goût de repartir encore...


On s'est donc amusé à faire des plans. À regarder tous les endroits que nous aimerions visiter. On s'est même mis à parler de voyage à New York. Moi qui lui ai raconté et montré des photos de mon dernier voyage dans la Grosse Pomme, Antoine le fou était prêt à booker 3jours entier au Z Hôtel, le magnifique endroit où j'avais logé. 

"Allez! Va remettre ton passeport à jour et fais le venir "rush". Tu l'auras dans 48hrs. On partira le weekend prochain si tu veux!" que me lance Antoine.


"Euh, t'es fou!!! Bin non! On ira une prochaine fois à New York. On peut rester au Canada: Aller à Québec, dans le Charlevoix ou sinon rendre visite à nos cousins Ontariens en allant à Ottawa ou à Toronto..." que je lui dis.


"Bof... Ottawa c'est tellement platte comme ville et Toronto me rappelle trop mon ex ..." qu'il me répond


"Pffffffff!!!! Ottawa ce n'est pas platte comme ville!! Surtout pas si tu es en ma compagnie. Je suis prête à parier ce que tu veux que tu ne trouvera pas cela ennuyeux du tout. Allez, on se cherche un lovely hôtel et on va s'amuser un peu dans la capitale nationale! "


Il m'a regardé en souriant. Il a accepté. 


Je me suis donc mise en mode recherche. J'ai fait le tour des hôtels d'Ottawa à la recherche d'une chambre dans nos goûts. 

Antoine a proposé le réputé Château Laurier et moi en faisant mes recherches je suis tombé sur un hôtel un peu plus dans mon style: Chic, Moderne, au look épuré et de style "Boutique" Hôtel.

Nous avons donc réservé au ARC.The.Hotel situé au centre-ville d'Ottawa.


Nous nous sommes donc mis en route en début d'après-midi


J'ai adoré la chambre qu'ils nous ont donnés. Une grande chambre avec un petit coin salon et un petit bureau. à environ 5-10 minutes de marche de tout, on est sorti explorer la ville, marcher main dans la main et faire de la photographie. 




Il faisait beau, il faisait chaud. J'aimais me promener ainsi, sans contrainte de temps, avec un homme qui me plait de plus en plus. Malgré le fait qu'on ne se connaissait pas beaucoup encore, je me sentais à l'aise en sa compagnie. Je n'avais pas l'air de le déranger lorsque je m'arrêtais à tous les 10 pas pour prendre une photo. Il me regardait faire, le sourire aux lèvres. Antoine est un gars relax. Il savait qu'on était là pour décrocher, qu'on ne se ferais pas de plans... qu'on se laisserais aller au gré de nos envies du moment. 


 Ce weekend à Ottawa fut vraiment magique. On s'est promené, on est allé manger dans les meilleurs restos de la ville. Mon amant commence à me connaitre. Il sait que je suis une über épicurienne et j'aime beaucoup la bonne gastronomie. Nous sommes donc allés manger au bistro Luxe. Resto proposé par Nicolas, l'amant que j'avais rencontré lors d'un blind date à Montréal. Nicolas habite la région et je me suis fié à ses goûts puisque je sais que tout comme moi, il apprécie les bonnes tables. Le souper était totalement halucinant. Un des meilleurs steaks que j'ai mangé de ma vie. 


Nous sommes rentrés à l'hôtel après avoir fait de la photographie de nuit et avoir marché un peu dans les rues d'Ottawa. Ce soir-là, la nuit fut très très courte. Disons que nous avons pas beaucoup dormi. Je vous raconterai le tout très bientôt (sinon, Antoine pourrais le faire à ma place! hihihihi!) Mais sa chaleur et son magnétisme me font fondre littéralement et je pers complètement la carte quand je sens sa langue se promener partout sur mon corps.... Hummmmmmmmm!!!!


On s'est reveillé tard le lendemain matin. Tous les 2 sans nos enfants, il est très râre que je me réveille plus tard que 9hrs. On a fait la grâce matinée et on a finalement décidé d'aller faire du shopping. 

Alors là ..... pas n'importe quel Shopping . Mon shopping favori !!!

"J'aimerais que tu me trouves un nouveau parfum, me dit Antoine..."

Vous auriez du voir mes yeux briller! Si il y a bien une chose que j'adore, c'est bien du shopping de parfum. J'adore trouver l'essence parfaite qui va exactement avec l'homme qui le porte. Pour moi, un homme qui sent bon c'est important. Mais un homme qui a une odeur particulière qui lui va à la perfection ce l'est encore plus....

On se dirige donc à pieds vers le Mall Rideau D'Ottawa et on se dirige vers le LaBaie. Sur place, une lovely asiatique nous accueille au moment où je fais sentir le prochain parfum que je veux m'offrir à mon amant. "Regarde, c'est mon parfum "Mon Jasmin Noir de BVLGARI mais c'est l'édition Eau Exquise... il ne sera en vente que cette année..."


"Dis, moi... je peux te l'offrir ?!...."

Et là, les 2 bras me tombent: "Oh que non!!!"

"Oh que oui!! ... " Me répond Antoine.

Je bégaye, je deviens rouge, je me sens très mal à l'aise d'accepter...


Mais je fini par accepter son présent. Je l'embrasse au milieu du rayon des parfums et cosmétique. Nous nous rendons au comptoir pour homme où nous testons plusieurs parfum. Notre choix s'arrête le Gucci Guilty pour Hommes. Essence qui lui va trop parfaitement. Cette fois-ci, c'est moi qui lui offre le parfum. Et je suis fière de lui avoir remis le coup qu'il venait de me faire en m'offrant le mien. 

On sort de la boutique et on va s'acheter un paire de souliers neufs pour moi et on magasine les paires de lunettes soleils griffés. 




Ce soir-là, nous sommes allés manger avec une copine d'Antoine qui travaille maintenant au parlement .  Cette fille là est une bonne copine à lui et je la trouve hyper jolie, mais surtout super amusante et funny. On a eu une super belle soirée. 

Mais le plus comique reste la recette de canard servie au restaurant du Arc.The.Hotel . 

Regardez bien le nom! hahahahaha! Moi qui suis une méga fan de canard. C'est mon plat favori. J'en mange toujours si j'ai la moindre occasion de le faire. 




 Donc bien sur, il me fallait goûter à ce fameux "Mariposa Duck!" 
On dirait que la recette avait été fait en mon honneur!!
Tandis qu'Antoine à choisi l'agneau, moi j'ai dégusté ce plat qui apparemment a gagné un prix honorifique! En tout cas, c'était délicieux.

Voici une critique de l'hotel pour ceux qui aimeraient en lire une


Avant de partir pour Ottawa, je nous avais réservé 2 massages au fameux Nordik Spa de Chealsea qui est à 15minutes du centre-ville d'Ottawa. 

J'étais déjà allé il y a environ 4ans, en compagnie de mon amant de l'époque Christian qui habitait Gatineau. J'avais adoré la place et m'étais promis d'y retourner dès que j'en aurais l'occasion. 
J'ai donc réservé un massage suédois pour Antoine et un massage sportif pour moi. 

J'ai sérieusement reçu le meilleur massage de ma vie et si jamais vous visitez cet endroit, je vous conseil de vous payer un massage avec Eric. D. Ses mains sont tout simplement magiques!


C'est beau le nordik. C'est sérieusement un des plus beaux spa que j'ai vu de ma vie et en plus on y mange divinement bien. 




Finalement, je ne crois pas que Antoine ait trouvé son séjour ennuyeux. En tout cas, c'est à lui de nous le dire.....

 Ottawa est loin d'être une ville terne, platte et "boring". Il suffit simplement d'être en bonne compagnie et de faire ce qui nous plait!!!


À suivre! 



Ps: Excusez la qualité des photos, celles-ci viennent de mon cellulaire! ;)


mercredi 22 août 2012

Les Infidèles, le film...

Hier soir, j'étais tranquille à la maison à boire un verre de rouge (bin oui, du rouge!) et à manger une poutine (après toute ces semaines à manger et à boire aux meilleurs tables, j'ai eu le goût d'avaler un peu de cochonneries!) .

J'ai décidé d'écouter un film que mon ami bloggueur OEV m'avait gentiment donné il n'y a pas longtemps.


J'en ai déjà fait mention dans des billets ce printemps: il s'agit du film Français Les Infidèles qui met en vedette l'ultra sexy et mouillant Jean Dujardin (Je voudrais être la maitresse de ce mec n'importe quand!!! Ouuuufffffff qu'il est trop sexy !!!!! )


Ma critique: Cette comédie à sketch est très amusante et légère à regarder. On rigole par bout, mais je dois avouer que ce n'est pas un grand film, il n'y a aucune morale à retirer des récits racontés. C'est simplement divertissant, amusant à voir. J'imagine que j'aurais probablement ri encore plus si tous les punchs du film ne s'étaient pas retrouvés dans les bandes annonces promotionnelles.  Bref j'accorde un 6/10 , mais pas plus.


Le film sort en salle au Québec seulement le 24 août prochain, mais Mariposa vous a déniché une version complète gratuite sur YouTube.

Pour vous chers lecteurs (puisque malheureusement et sincèrement, je ne payerais pas pour le voir au cinema ) : 






Bon visionnement ! 






mardi 21 août 2012

L'Escapade paradisiaque racontée par Antoine

Je sais, je ne suis plus aussi assidue dans l'écriture de mon blogue...




Que voulez-vous, je suis un nuage de bonheur. Antoine est tout simplement parfait. Lorsqu'on est en bonne compagnie, le temps file à toute allure et nous sommes incapable de nous séparer. Really, depuis qu'on s'est rencontré pour la toute première fois, il n'y a pas une journée sans que j'aie pas envie de lui, d'avoir de ses nouvelles, de savoir comment il va ....




Mariposa vole très haut depuis les dernières semaines...







Et Mariposa refuse de redescendre.







Je file le parfait bonheur. Simplement.







Je sais que j'ai un peu abandonné mon blogue ces derniers temps. On dirait que j'ai moins de temps et surtout moins la tête à détailler mon quotidien trépident entourée des hommes de ma vie... Je sais, c'est dommage. Plusieurs me l'ont souligné.







Je n'ai jamais fini de raconter notre merveilleuse escapade de 4 jours: les 2 premiers à l'hôtel Zéro-1 MTL, les 2 derniers au Spa Givenchy et les jours suivants qui se sont passés de façon tout aussi fabuleuse... Je sais ....







Ce weekend, je suis encore partie en escapade coquine avec mon beau Antoine. On a décidé de s'exiler dans la grande capitale canadienne: Ottawa . Je lui disais à quel point ce que je vivais avec lui m'empêchais de mettre mes écrits personnels à jours tellement j'étais obnubilée par le bien-être qu'il me procurait et que j'avais beaucoup de difficulté à me concentrer sur mes trucs.




Avant de me rencontrer, Antoine ne connaissait pas ce blogue. À notre première rencontre, je me souviens lui avoir raconté que l'écriture faisait partie de ma vie depuis un bon nombre d'années déjà et que c'était ainsi que j'avais fait la connaissance de Lydia sa collègue de travail amoureuse de littérature et de blogues. Étant lui-même écrivain et traducteur, le fait que je tienne un journal intime a vraiment piqué sa curiosité à notre première rencontre.




Ce weekend je lui lance à la blague: " Je sais, je ne suis pas à jour... faudrait que j'écrive un peu... mais au pire, puisque tu es écrivain toi-même, tu devrais écrire à ma place!"




On éclaté de rire tout les deux.







Ce soir là, je me suis endormie avant lui, épuisée d'une journée au Spa et d'un massage sportif qui m'avait complètement assommé.




Au petit matin, à mon réveil , j'ai remarqué qu'Antoine m'avait écrit quelque chose ....







J'ai vite réalisé que c'était la suite de notre histoire au Spa...







J'ai trouvé cela trop mignon et réellement touchant. Il y a quelque chose dans le geste qui est venu me chercher. Cela fait des années que je n'ai pas lu un récit parlant de moi. Ma copine Mamz'elle J que j'adore avait écrit un billet sur ma dernière visite à Québec , mais mise à part cela depuis ma liaison avec Tristan, jamais j'avais eu la chance de lire l'autre version d'une rencontre avec quelqu'un. Ça fait toujours très spécial en dedans.







Je fais donc une première avec vous:







Je vous partage notre soirée au Spa Givenchy à St-Marc-sur le Richelieu racontée par Antoine avec quelques photos prises pendant la soirée. Si vous aimez, je demanderai peut-être à mon beau petit minet de renouveler l'expérience et lui donner d'autre chance de partager ses soirées en ma compagnie! hihihihi!










Enjoy!










Wow... cette fille est délicieusement folle, vraiment... je ne pensais pas rencontrer si soudainement quelqu'un de semblable... c'est agréable et surtout rafraîchissant... y a qu'un mot pour la décrire : Wow !!!


Nous serons à Saint-Marc-sur-Richelieu dans 15 minutes. La route est semi-tranquille et le soleil qui descend tranquillement lui éclaire la moitié du visage. Un côté clair, un côté sombre... joli, sexy, éclatant... et invitant avec ses grands yeux qui brillent constamment... Son regard dit tout... Elle semble au moins aussi excitée que moi à l'aube de cette autre évasion spontanée... Un autre 2 jours enlignés sans trop penser, au gré du temps libre que nous avons par chance tous les deux. Ce sera l'occasion de mieux se connaître...


Je veux m'allumer une cigarette et je lui demande du feu. Elle me regarde en souriant... "Prends-le, il est juste là", dit-elle en baissant les yeux entre ses cuisses. Le briquet pointe sous ses leggings noirs... Je souris, amusé par le petit jeu, et je laisse le volant pour plonger la main droite afin de saisir l'allumeur. Elle referme alors brusquement ses cuisses sur mon poignet. Elle rit et paraît si excitée de me voir ainsi "coincé" contre son entre-jambe humide... ses leggings sont déjà bien mouillés d'ailleurs, ce qui me renvoie nombre de flashbacks de notre trop court séjour au Zéro1 !!!


Le Zéro1... deux jours aussi surprenants qu'extraordinaires... deux jours passés nus ou à moitié nus... deux jours de coups de langue, de contacts charnels et d'échanges multiples... deux jours pour se découvrir un peu, pour s'étudier mutuellement et volontairement... deux jours à s'échanger différents "rôles", à se goûter tranquillement, à se couvrir de bleus et d'équimoses... ouais... deux jours magiques dont j'avais bien besoin... deux jours de congé que Mariposa a transformés en spectaculaire séjour montréalais !!!


Car elle est plutôt spéciale "LA" Mariposa... Certes, elle aime le sexe et tout ce qui gravite autours, de près ou de loin... mais elle semble d'abord aimer le contact humain, tant physique que psychologique... la découverte de l'autre, la confrontation des caractères, la fusion des personnalités quand c'est compatible... et quand ça arrive, et bien c'est bien plus que simplement mémorable, c'est irréel... on ne parle pas d'engagement ou de promesse, mais plutôt de désir et de passion trop forts pour être ignorés.


Madame connaît la nature humaine et sait toucher chaque corde... Ce qui est, je l'avoue, complètement séduisant et enivrant. Comme en ce moment, dans l'auto sur la 20, ou elle ricane en maintenant ma main coincée contre son clitoris que je devine ruisselant sous le tissus, bougeant délicatement pour se faire elle-même plaisir avec une "partie" de moi. Elle m'excite terriblement et elle le sait. C'est ce qui lui donne ce sourire coquin auquel mes yeux sont accrochés sans pouvoir s'en détacher. Ses yeux se troublent soudainement et elle jouit, criant sans retenue dans le vacarme du vent qui entre par les fenêtres ouvertes du véhicule qui va 110 km/h sur l'autoroute. Satisfaite, elle sourit encore et libère finalement ma main droite. "Merci Sweety", me glisse-t-elle à l'oreille avant de me mordre agressivement le cou.


Le Spa Givenchy n'est plus très loin. Il était temps... car ce petit "Papillon" qui m'accompagne a besoin de sortir et de voler... librement et selon ses envies !


...........................................


Il est un peu tard pour débarquer ainsi aux Trois Tilleuls... mais nous avons quand même 90 minutes pour nous installer, prendre un verre et nous rendre au restaurant à temps pour la réservation de 21h00. Nous serons de toute évidence en retard. La suite réservée est simplement magnifique ! Spacieuse, agréable pour l'oeil dans un décor chic-classique, et confortable avec ses innombrables oreillers et sa douillette aussi lourde que douce au touché. Un balcon qui donne sur la rivière Richelieu permettra de griller quelques cigarettes verre à la main, peu importe l'heure du jour ou de la nuit. L'endroit semble parfait.






Entre la douche, le rangement des effets personnels et les discussions à propos des prochaines 48 heures, nous descendons un Sauvignon blanc amené pour l'occasion. Une Veuve Clicquot et quelques autres bouteilles nous attendrons au retour du souper. La douche murale est particulièrement agréable ! Malgré le temps qui nous presse, "Lady Papillon" sait vous faire sentir qu'elle vous désir, qu'elle vous veut et vous prendrait "right fucking now" !!! Un petit touché ici, un geste délicat de ce côté, un frottement par là, Mariposa a un don pour ruiner vos boxers avant même de vous avoir embrassé. Son charme n'en est d'ailleurs que rehaussé...


Je suis déjà prêt et elle s'habille tranquillement près du lit. Silhouette à faire rêver, regard aguichant et sûr d'elle-même, sourire impossible à résister... je la regarde finir de se crémer, enfiler ses vêtements rapidement tout en discutant, puis me regarder droit dans le yeux avec cet air curieux... comme une invitation à sauter dans le vide... invitant, charmant et scary ! Elle et moi sommes faits pour bien nous entendre on dirait !!!


"De quoi j'ai l'air" demande-t-elle ?


"You're absolutely stunning Cutie" que je réponds. "Allons donc faire un scandale en bas au resto!!"


Le souper passe à la vitesse de l'éclair... on se dévore du regard autant qu'on savoure les plats qui s'enchaînent sur la table. Bonne bouffe, bons vins, bonne compagnie... que demander de plus ! Le serveur comprend rapidement que nous "sauterons" le dessert pour retourner le plus rapidement possible à notre suite... et à cette bouteille de Champagne qui nous attend sur glace dans la chambre. Presque complice dans le crime, il nous fait livrer à notre insu des petites mignardises chocolatées et un bol de fraises fraiches... délicate attention qui sera bien sûr récompensée de notre part !!!




Verres de bulles "fraisés" à la main sur le balcon, nous nous laissons secouer par la brise nocturne qui souffle sur le Richelieu. Enlacés et collés l'un à l'autre, nous oublions lentement que le temps existe. Elle est si douce de corps, si réceptive, si entreprenante... j'essaie de savourer chaque instant offert peau contre peau, mes mains dans ses cheveux et mes lèvres qui cherchent les siennes. Puis soudainement, elle me repousse violemment contre le rempart du balcon. Elle agrippe mon visage et m'embrasse agressivement avant de me fixer d'un regard si déterminé que j'en frémis d'excitation. Elle me relâche et sans rien dire, ouvre la porte et retourne à l'intérieur.


Figé par la surprise, j'attends de la revoir apparaître... Mais elle ne vient pas. J'entre donc à mon tour pour la trouver étendue de tout son long, nue sur le grand lit qui domine la suite. Elle est somptueuse dans la pénombre qui laisse entrevoir ses formes et ses contours, comme voilée par le manque de lumière. Elle me fait délicatement signe d'approcher. Je l'entends doucement gémir en même temps que je l'aperçois se caresser les seins et l'entre-jambe à l'aide de ses deux mains. Déjà débarrassé de ma chemise, c'est sans attendre que je fonds sur elle et la couvre de salive et de caresses.


Je n'ai qu'une véritable envie, l'entendre crier de plaisir et la voir en convulsions soutenues, toute secouée des voluptés que je tente de lui procurer. Je n'enlève même pas mon pantalon tellement je n'ai qu'elle en tête... ELLE et ELLE seule, son plaisir comme unique compagnon. Complètement affaissé sur son corps, ma bouche va de ses oreilles que je mordille à son cou dans lequel je plante littéralement mes dents. Elle crie de douleur et de plaisir. Je le sais et ça m'excite encore plus, je perds lentement la tête... et le contrôle de mes pulsions. Elle aussi d'ailleurs. Momentanément détachée de mon étreinte, elle croque ma poitrine et m'arrache un cris de douleur bien senti !!! Elle adore... haletant, je peine à croire qu'elle m'ait mordu ainsi... et elle sourit malicieusement. Ç'en est trop...


J'agrippe ses deux poignets que j'immobilise derrière sa tête, et je plonge mon visage contre ses seins si invitants. Elle continue de se tortiller dans le lit, trop heureuse du traitement "amour-haîne" que je lui sers. Puis je mords encore plus agressivement ses mamelons gonflés et avides d'attention. Elle n'en peut plus et crie à tout rompre...


C'est assez... et elle sait très bien ce que je veux... Elle !!! Je veux la goûter encore et encore... Je lâche donc ses poignets, conscient de lui redonner une liberté de mouvement qui ne pourra que l'aider dans sa conquête de nos deux corps amalgamés. Mais ce faisant, je glisse jusqu'à son bassin, entre ses hanches, et c'est avec un plaisir évident et une satisfaction sans borne que je me mets à "savourer" tout ce que l'intérieur de ses cuisses à a offrir !!! Mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm.... Irrésistible !!! Elle goûte si bon que j'ai peine à le croire !!!


Tout en la vidant de son essence corporel dans un concert sonore de cris et de gémissements de plaisir, je savoure tout... son pubis, son clitoris, ses 2e et 3e paires de lèvres, ses "petites" convulsions que je sens sous le poids de mon corps presqu'inerte déposé contre sa peau...


Elle est tellement belle quand elle jouit.


Mais Mariposa ne l'entend pas ainsi...


Avec l'énergie de l'excitation qui monte en elle, elle me saisit par la jambe et me tire vers elle, à contresens... Heureuse et comblée par le mouvement réussi, elle couvre mon pénis de sa bouche délicate et attentionnée.... Ahhhhhhhhhhhhhhh... Damn !!!!!!!! À mesure qu'il gonfle dans sa bouche, je perds progressivement la raison et tout contrôle... ce petit jeu est désormais une guerre de plaisirs partagés... Je veux qu'elle jouisse de tout son être, elle veut que j'explose dans sa bouche...


Devant pareille volonté, un homme n'a que bien peu de rempart ou de protection... et ses mouvements précis ont tôt fait d'achever le peu de retenue qu'il me reste... La priant d'arrêter, sans succès, je fonds et coule entre ses lèvres... avec violence, convulsions et cris comme jamais auparavant... Ohhhhhhhhhhhhhhhhh !!! Mais devant la violence des cris et avec la persistance déposée sur son clitoris, elle jouit immédiatement avec moi elle aussi.... et quel moment exquis !!! Deux amants enlacés qui jouissent l'un de l'autre !!! L'escapade à Saint-Marc-sur-Richelieu ne pouvait s'amorcer de meilleure façon !!!


Tous deux complètement vidés, nous reprenons lentement notre souffle l'un sur l'autre... Elle est magnifique après "l'amour/l'orgasme"... Ses yeux pétillants et invitants vont de gauche à droite sans trop de direction... sa respiration est encore saccadée et son corps tremble encore de toutes parts, comme le mien d'ailleurs...


Trop excités et réveillés pour dormir même si le cadran indique 5h24, nous nous installons sur le balcon pour attendre le lever du soleil. Elle me regarde encore avidement et tendrement, regard que je lui rends bien je pense...



Nous finissons bien par dormir quelques heures... et à mon réveil, c'est sa douce main dans mes cheveux que je ressens en même temps que le soleil qui perce facilement mes yeux.


Je la regarde, sourire en coin. Elle me regarde. Et nous nous disons tous les deux, sans dire un mot, que le reste du week-end s'annonce haut en couleurs !!! De toutes sortes ;-)




mercredi 15 août 2012

Prolongation de vacances ...

Les 2 jours passés en compagnie d'Antoine furent splendide.

Je me suis surprise à découvrir un gars extraordinaire. Mon coup de tête de petite vacances clandestine avec lui dans un hôtel design du centre-ville de Montréal fut la meilleure idée de mon été. Ça m'a vraiment fait du bien de décrocher. J'ai l'impression qu'Antoine aussi a beaucoup apprécié. Quelque chose me disait que ça arrivait lui aussi juste au bon moment. Il avait quelques jours de congé, il m'avait raconté que les temps avaient été difficiles pour lui au boulot, qu'il avait bien hâte d'être en vacances.

...



Il est venu me joindre sur la terrasse du 5e étage. Il faisait chaud, le soleil s'est couché sous nos yeux offrant une super ambiance propice aux rapprochements. On s'est longuement embrassé. Son parfum m'enivrait, j'avais toujours de plus en plus le goût qu'il m'embrasse. Je serais restée des heures à me laisser caresser et embrasser. On a bu l'apéro en regardant le soleil disparaître derrière le Mont-Royal et j'ai décidé de remonter pour lui montrer la chambre et ainsi lui permettre de poser son sac à la chambre avant qu'on aille manger.



"Avoue que c'est joli! Je ne serai pas du tout triste de passer 2nuits ici... encore moins si c'est en ta compagnie!" Que je lui dit en l'embrassant à nouveau.


J'avais hâte d'aller souper. On a marché un peu. Il y a un resto asiatique que j'aime bien dans le Quartier Gai. J'avais eu le goût d'y amener Antoine. Nous avons finalement changé d'idée lorsqu'on s'est retrouvé malgré nous devant une méga manifestation qui semblait devenir de plus en plus agitée. On voyait les policier sortir de leurs véhicules et courir vers la foule avec leurs matraques à la main. J'ai serré fort Antoine contre moi et je lui ai dit qu'on était mieux de se trouver quelque chose sur St-Denis, que j'étais en talons hauts et que je n'avais pas le goût de traverser la foule ainsi.


Il m'a tenu par la main.

Ça m'a fait sourire. On a remonté St-Denis où l'on a trouvé sur sympathique terrasse pour aller manger.


Les 2 jours ont filé à toute allure... On a pas beaucoup dormi pendant notre séjour dans notre suite LOFT du Zéro-1 MTL . Même qu'on a pas dormi du tout pendant la première nuit. Autant on a vu le soleil se coucher, autant on l'a vu se lever. J'ai trouvé ça tellement rigolo. Ça fait des lunes et des lunes que je n'avais pas fait une nuit blanche au complet de sexe , de bon vin et de luxure... j'adore cela! Hmmmmm!


Nous avons tellement aimé notre séjour au Zéro-1 Mtl que j'ai regardé Antoine un soir où l'on discutait au lit en écoutant de la musique et en buvant du vin et je lui ai dit:

" Est-ce qu'on reste un soir de plus ?! Je suis libre jusqu'à Dimanche et je crois que toi aussi ..."



Il me sourit. Il m'embrasse et me dit: "Ohhh! Tu aurais le goût de prolonger un peu le tout ? Tu m'apprécies assez pour cela ?! Hmmm! D'accord, laisse-moi aller à la réception régler le tout..."


Mon beau Antoine revient avec l'air déçu: "Ils sont complets pour tout le weekend, malheureusement..."



"Tant pis, on ira ailleurs!"


Je prend mon macbookPro et je vais sur mes sites de réservation d'hôtel préférés. Je dis à Antoine que tant qu'à se payer une chambre, on s'en prend une belle. J'ai pas le goût de me retrouver dans un "Confort Inn" ou toute autre place plus ou moins ordinaire.

Je cherche, mais en vain. TOUS les hôtels qui ont un peu d'allure à Montréal sont complets. Je me souviens que c'est le weekend du festival Divers Cité et qu'il accueille une grosse clientèle homosexuelle de partout dans la monde. Normal qu'il n'y ait plus rien de disponible.


"C'est pas grave... on aura l'occasion de se reprendre... que je lui dit."


Après 2 jours et 2 nuits en compagnie de mon nouvel amant, je me sentais sur un nuage. J'avais peine à croire que tout cela était vrai, que je l'avais vraiment vécu. C'était simplement magique et féerique.


Le vendredi matin, après avoir fait mon check-out de l'hôtel, Antoine vient me porter chez moi.


Je pose ma valise sur le sol, je m'évache sur le divan totalement encore euphorique des derniers jours passés en compagnie d'un homme vraiment formidable.


Je prend mon cellulaire et je texte Antoine:


" Merci encore pour les derniers jours. Je suis vraiment sur un nuage de bonheur. J'ai une proposition à te faire: Puisqu'il n'y a plus aucun hôtel disponible en ville et puisqu'il nous reste encore 2 jours de libre... Aurais-tu le goût qu'on sorte de la ville et qu'on se tape une escapade à l'extérieur ?! ... Dis oui.. SVP SVP SVP !!! "



Quelques minutes plus tard, mon téléphone bip:


" OUI... "



J'ai sauté sur moi-même tellement j'étais heureuse et excitée ... Je lui demande où il a le goût d'aller...





Il me répond: " Tu connais le SPA Givenchy à St-Marc sur le Richelieu? Allez, va voir sur google et tape: "Auberge des trois Tilleuls, SPA Givenchy et dis-moi si ça te plait. Je passe te chercher dans 1 heure..."



" Ça tombe bien, j'ai même pas défait ma valise encore, je rajoute mon maillot de bain et je change de robes pour les soirées et je suis prête! Je t'attend mon beau ! "





À suivre ....



jeudi 9 août 2012

Séjour de rêve au Zéro-1 Mtl


Après cette superbe rencontre professionnelle qui se termina de façon très peu professionnelle mais ô combien délicieuse, le beau Antoine m'exprima son désir de me revoir...


" On a presque pas parlé du projet... va falloir que je t'invite à souper pour qu'on puisse en parler plus en profondeur..." qu'il me dit.


"Tu aimerais m'inviter à souper juste dans le cadre du projet ?!" que je lui lance avec un sourire 


"Non... Tu es libre quand ?!" 



J'avais pris mon mercredi-jeudi-vendredi de congé pour pouvoir profiter de mon forfait à l'hôtel Zero-1. J'ai donc décidé d'oser un brin et de l'inviter à m'accompagner à passer une partie du séjour en ma compagnie. Ainsi, il aurait l'occasion de m'inviter à souper et avoir le temps de faire plus ample connaissance. 


Savez-vous quoi ?! C'était un total coup de tête d'inviter un pur inconnu à l'hôtel à peine une semaine après s'être vu pour la toute première fois.... mais ce fut un des plus l'fun coup de tête que j'ai eu dans ma vie, je crois.  


Mercredi, j'arrive dans l'après-midi au Zéro-1 afin de faire mon check-in de la chambre et pouvoir relaxer, prendre ma douche et me préparer un peu avant l'arrivée d'Antoine qui me disait qu'il arriverait autour de 19hrs. 


La femme à l'accueil est souriante et courtoise. Il faisait chaud dehors, elle m'offre un verre d'eau citroné. Elle me fait signer des papiers et m'offre les cartes d'accès de ma suite.


J'entre dans la chambre et je suis totalement sous le charme. Ils m'ont offert une suite de type LOFT. Décoration moderne et épurée. Des tons de gris et de blanc. J'ai donc un coin d'étage à moi seule et une superbe vue du 8e étage me donnant une époustouflante vue sur le Quartier des Spectacles, la société des Arts technologiques et l'imposante boule baptisée SATosphère qui offre des spectacles avec projections dans la boule totalement délirant. La fenêtre du petit coin salon offrait une vue sur la rue St-Laurent et l'impressionnante Arche de style orientale qui fait office d'entrée du quartier chinois.  J'ai déposé mes valises, je suis restée longtemps à regarder la vue en silence et je me suis dit que ÇA, c'était la belle vie. Enfin, je pouvais décrocher. 






J'ai sorti mon macbookPro, j'ai mis 2 bouteilles de vin au réfrigérateur mais je me suis permise de me prendre un verre, J'ai mis ma playlist que je me suis amusée à appeler "Sexy lounge" et je suis aller prendre une longue longue douche pour me rafraichir un peu. 


J'avais le coeur qui battait fort dans ma poitrine. J'étais excitée, fébrile, un brin nerveuse aussi. 

Je suis sortie de la douche, j'ai enfilé ma sexy black dress, mis mes sandales à talons hauts serties de pierres brillantes et j'ai mis mon parfum d'occasion: Vacances Liquides par Mémoire Liquide. Mon fameux parfum acheté l'an dernier à New York. Il sent trop le muguet et le coco. C'est très été. C'est très "moi" comme parfum. De tous mes parfums, chacun de mes amants m'ont toujours dit que c'était leur préféré. Je me suis parfumé en pensant à Antoine. Je me demandais s'il aimerait. 


Mon cellulaire sonne...


C'est lui .



Je souris.



Il me dit, je pars... je serai là dans environ 20-30minutes . 



"Je t'attendrai avec l'apéro à la terrasse. Viens m'y joindre... elle est au 5e étage..."




Je suis donc descendu avec un Sauvignon Blanc de la Nouvelle Zélande que j'aime bien, un seau à glace et 2 coupes...





Quelques minutes plus tard, juste au bon moment où le soleil nous offrait son plus beau coucher, j'ai vu mon prétendant arriver.



Il est venu me joindre sur le long divan et m'a longuement embrassé ....





À suivre ....

mardi 7 août 2012

Blind date, fous rire et changement de plans

Ma copine Lydia m'écrit un courriel:


" J'ai un collègue qui aurait un projet à te soumettre. Je lui ai donné ton courriel et j'imagine qu'il communiquera avec toi sous peu..."


Quelques jours plus tard, je recois le courriel tant attendu.


Je lis et je souris. Il y a quelque chose dans la façon de s'exprimer du fameux collègue de Lydia que je trouve amusant. Je décèle un humour particulier. Le style que j'aime, avec une pointe de cynisme que je trouve très funny. 

Il me propose une rencontre. J'accepte ne sachant pas trop à quoi m'attendre. 


La journée du rendez-vous, je me prépare tranquillement. J'enfile une petite robe d'été, j'enfile mes ballerines roses et je choisi la sacoche assortie. Je me parfume de mon eau Prada, je décide de mettre du gold sur mes ongles. Je me fais un chignon, j'ai mes lunettes soleil Chanel au visage et je pars direction terrasse du Quartier Latin. 


J'arrive au rendez-vous le plus tôt possible parce qu'il m'avait texté que son rendez-vous d'avant avait fini à l'avance et qu'il travaillerait probablement un peu sur la terrasse. Sur place, je remarque 3 hommes seuls: 2 sont au bar et 1 est assis à la terrasse avec un verre à la main et lit un magasine. Je ne sais pas du tout à quoi Antoine ressemble. Je m'imagine que d'après la nature de son travail, il s'agit de l'homme assis au bar avec son ordinateur portable. Le serveur m'accroche au même moment: "Je peux vous aider madame ?!"


Moi: "Euh oui.... En fait, je viens rejoindre quelqu'un ... mais euh ... j'ai aucune idée à quoi il ressemble.."


Au même moment l'homme au portable me regarde. Il n'a aucune réaction. Il prend une gorgée de sa bière et retourne le nez à son écran. J'en déduit donc qu'il ne s'agit pas du fameux Antoine avec qui j'ai rendez-vous. Je retourne sur la terrasse où j'aperçois l'homme seul qui lisait un magazine qui me fixe avec un air amusé. Je m'approche de lui. Il a l'air vraiment de trouver comique ce petit manège de style "blind date" ...


Je me présente: "Salut Antoine! Je suis Mariposa... ouain, t'as eu l'air de trouver cela très drôle ce petit jeu!"


Il rigole. Je peux voir des étincelle dans ses yeux quand il rit. Je trouve cela instantanément charmant. Je m'assois devant lui. Je le trouve cute. Il a un super beau charisme et des beaux yeux verts comme je les aime. Le serveur arrive. Je commande un verre de sangria blanche pour commencer. Il se prend une bière microbrassée. 

On se met à discuter de son projet. De l'idée qu'il avait eu. Il me demande si j'aimerais collaborer. On a beaucoup de fun ensemble. Je me sens tout de suite à l'aise. La journée est belle et je rencontre un homme que je me surprend à trouver mignon. L'après-midi passe à toute vitesse. On se met à parler de nos vies, sans censures, sans gène. Il me demande si je vais profiter de la période estivale pour prendre congé. Je lui explique que mon mari est parti seul à la campagne avec les enfants et que j'ai quelques jours de répits pour en profiter...


"En profiter dans quel sens ?!?" qu'il me demande avec un petit sourire coquin


"Bof ... en profiter pour relaxer. J'avais des plans avec un ami (en faisant référence à mon Complice#1) qui sont en train de tomber à l'eau j'ai l'impression. Depuis quelques jours, j'ai pas un bon feeling intérieur... et quand je me sens comme cela, je sais que c'est pas bon signe..."


"Explique-toi ..." qu'il me dit l'air intrigué

"Nah.... c'est trop long et complexe à expliquer, en fait" que je lui répond en regardant le fond de mon verre...


On se commande d'autre verre "C'est moi qui t'invite" qu'il me lance.


Je souris. Je me sens mal d'accepter mais je le fais. Il se prend une autre bière plus 2 shooter de Stinger. Je commande un verre de blanc. 


On a continué de parler... on a continué de boire... l'après-midi était parfait et j'apprenais à connaitre un parfait inconnu que je trouvais vraiment sympa et charmant. J'aimais son coté naturel et désinvolte mélangée à un force de caractère qu'on pouvait sentir par ses propos très colorés. 


Et là ... probablement un mélange de l'alcool qui me montait au cerveau et d'une envie irrésistible de me rapprocher de lui je me suis littéralement jeté sur lui. 



.....



On s'est embrassé.


....



Et c'était tellement bon.....




J'ai essayé de reprendre mes esprits tant bien que mal, mais je crois que le mal était déjà fait... Ce gars venait de m'envouter... Je planais littéralement...


J'ai regardé mon cellulaire pour savoir quel heure il était... nous avions passé pas loin de 6 heures ensemble sur la terrasse. Le temps avait filé à toute allure...

J'ai remarqué un email. J'ouvre la boite de réception. C'était un message de Charles 




Je lève les yeux. Je regarde Antoine et je lui dis: "C'est confirmé. Charles ne viendra pas à Montréal... et à vrai dire, il n'y aura pas de prochaine occasion non plus..."


Il me regarde avec un air désolé: " Oh... c'est dommage pour toi. Tu va faire quoi? "




" Y aller seule! Je m'en fous! J'ai besoin de décrocher ... " 



J'ai eu une idée en tête qui m'a traversé l'esprit tout à coup...
Puisqu'une flamme venait de s'allumer, puisqu'on s'était promis de se revoir et d'aller souper ensemble....



Vous devinez l'idée que j'ai eu par la suite n'est-ce pas ?!



(à suivre)