Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

vendredi 30 novembre 2012

Pensée du jour :

Ne fais jamais de quelqu'un ta priorité ....

.......  Quand dans sa vie, tu n'es qu'une option ....





Ça fait toujours du bien de s'en souvenir ....





jeudi 29 novembre 2012

Chronique sexe: La grosseur du pénis est-elle importante

La semaine dernière , j'enregistrais une chronique sur le podcast de mon ami Mike Tremblay pour son émission du SuperMatozoïde . 


Étant devenue une collaboratrice régulière, je viendrai pimenter son émission avec des petites chroniques de mon cru. 


Le sujet de la dernière émission était : Est-ce que la grosseur du Pénis a bien de l'importance pour vous.


Vous pouvez donc entendre ce que j'avais à dire sur le sujet ici :





Bonne écoute!


Si vous avez des commentaires mais surtout des suggestions de sujets que vous aimeriez que j'aborde dans mes chroniques, n'hésitez pas à m'en faire part!


xx


Mariposa


xx

Fuck-off ... ça graffignera

On dirait qu'il y a plein de choses que j'ose pas trop dire ici....


J'ai plein de pensées en tête que je sens parfois incapable de coucher ici par écrit....



Hier, je lisais le texte d'un ami à moi qui m'a dévoilé son blogue intime. Ses écrits m'ont chaviré. L'authenticité de ses pensées m'ont beaucoup fait réfléchir...


Un extrait:








« Tsé, je m’en fous que t’ailles voir ailleurs. Moi c’est ton coeur que je veux, le reste, ça reste juste du sexe. »

Quand tu me l’a dis, je savais que c’était trop beau pour être vrai. Que c’était des idéaux de filles qui me trouvait donc bien parfait et qui ferait tout pour m’avoir pour elle. Eh, je peux pas te blâmer pour ça hein ? Non, je peux pas. Pis c’est ça. Je me suis dis, « au diable », on va gérer rendu à la crise.

Mais la crise n’est jamais venue. Puis un jour, tu m’as dis « écoute, je veux pas brimer qui tu es, je sais qui tu es, alors si tu va voir ailleurs, dis moi le pas, ça va me faire trop mal ».

C’est là qu’un gars aurait eu peur, se serait dit « criss, j’suis pas d’même moi, fidèle à une seule personne » et aurait mis fin à l’histoire. Mais il était trop tard. J’aimais ta face de gamine. Pis osti que tu le savais que, en dessous de ma couche de salopard, il y avait juste assez de bon gars pour que je décide de jouer le jeu du gars fidèle. Tu le savais tellement. Donc, j’ai dit « correct, je te le dirai pas ». Pis j’étais jamais allé voir ailleurs. Pis je suis jamais allé voir ailleurs encore.

Mais y’a des jours que le naturel revient au galop. Pis je ne suis plus à l’aise avec le salopard. J’ai envie d’aventure, ma belle, tu t’imagines même pas comment. Mais je t’aime, pis j’me sens mal de te faire ça.

Te faire quoi? Me respecter, respecter mes pulsions et baiser. Ailleurs. Un peu. Pour revenir et te trouver plus belle encore, aussi salopard que c’est de faire ça à une femme. Au lieu de ça, j’essaie de te respecter toi, pis toute, pis toute.

Mais c’est difficile. Pis c’est pas parce que j’t'aime pas tsé, ma belle. Mais ces jours-ci c’est tellement…

Difficile.








Je plonge moi aussi ....



Mes prochains écrits risque de graffigner .... De graffigner  pas mal en plus .....






Pis Fuck off ce que les personnes concernées en penseront ....


Au moins, je serai complètement transparente ...

Un parfum de nostalgie ...

Ce matin, j'ai mis ton parfum.

Tout de suite... cet elixir enivrant m'a transporté ailleurs...


Ailleurs dans mes souvenirs. 



J'avais oublié à quel point tu sens bon.


J'avais oublié à quel point ton odeur me réconfortais...




et j'avais presque oublié que bientôt un an on s'est quitté.



Je pense souvent à toi tout de même Guillaume....

mardi 27 novembre 2012

Où êtes-vous papillons ?!

Papillons, petits papillons ....


Où êtes-vous ??!!


On dirait que ça fait des mois et des mois que je ne ressens plus votre présence à l'intérieur de moi. 


Que se passe-t-il ?


On dirait qu'après le départ de Guillaume, mes petits papillons ne m'habitent plus. 


Oui.... moi, la grande passionnée. J'ai l'impression de ne plus rien ressentir. 


Et pourtant, ils ont eu nombreuses occasions de se présenter. 


Lorsque je ressens à l'intérieur de moi quelques petits soubresauts qui me signifient leur présence bien réelle,  très vite ils disparaissent. 


Mais pourquoi ??!??



Suis-je rendue blasée au point de croire que jamais je ne vivrai à nouveau cette passion vive qui les font danser et faire la fête dans mon bas-ventre ? 
ou ai-je juste pas rencontré le bon qui pourra faire survivre cette petite colonie jours après jours, semaines après semaines, mois après mois ?!


J'en sais trop rien.


Pourtant, des hommes merveilleux, j'en ai connu.
Pourtant des hommes extraordinaires font toujours partie de ma vie ...



Je parlais avec ma copine Nadine, il n'y a pas longtemps. Vous souvenez-vous de mon amie qui avait tout laissé derrière elle après que son mari ait découvert des lettres enflammées qu'elle échangeait avec son amant? Dernièrement, Nadine m'apprend que c'est fini entre lui et son beau prince charmant. La rupture fut difficile. Elle aussi à la même impression que moi que c'est presque plus difficile que de laisser son propre mari. Depuis, Nadine a de la peine. Beaucoup de peine. Pas une journée où elle ne pense pas à son ex amant. Pas une. Et je la comprend trop. J'ai vécu la même chose avec Tristan et avec Guillaume. Des nuits entières à ne pas dormir. Des nuits entières à pleurer. Et le pire, c'est de n'avoir aucune envie de rencontrer d'autres hommes. Aucune envie d'avoir du sexe. 

Je me suis tellement reconnu lorsqu'elle m'a fait mention qu'elle n'arrivait même plus à jouir lorsqu'elle se masturbait. J'étais pareil. Comme si mon désir et mes orgasmes étaient partis avec mon amant. Comme s'il me les avaient volés. 

Nadine a été plus forte que moi et a effacé toutes les lettres et toutes les photos de son ex prince charmant. Je me souviens avoir pris des mois et des mois avant de faire la même chose dans le cas de Tristan. Je réalise que j'ai par contre toujours en ma possession les lettres et les photos de mon beau Guillaume. Pourquoi je ne les ai jamais jetées ? J'en sais trop rien. J'avais besoin de regarder des photos de lui pour me rassurer . Me rassurer de quoi ? ... J'en sais trop rien ça non plus. 


Papillons, petits papillons. 


Pourquoi vous n'avez pas été plus présents que cela lorsque j'ai rencontré Antoine ?!

Pourquoi vous n'êtes pas resté longtemps quand j'ai fait la connaissance d'Adam ?!




.....



Je n'en sais trop rien.



.....





Mais SVP, revenez-moi. 


J'ai envie de revivre à nouveau la passion et l'émerveillement. 


Je le goût de vous ressentir à nouveau.





Éric: Complicité, comparaison et cadeaux de Noël

Éric, je l'adore. 

J'aime avoir l'occasion de le voir, comme il y a quelques jours. 

Je suis toujours très à l'aise en sa compagnie. On peut se raconter absolument tout.


"Hé puis toi? Comment ça va? T'as l'occasion de te faire baiser comme tu le mérites au moins?" qu'il me lance


Je lui raconte mes trucs. Depuis la dernière fois qu'on s'était vus à la fin de l'été, il y a eu pas mal de changement dans ma vie. Du positif, c'est clair mais aussi des moments un peu plus ardus. 


Je lui ai fait part de mes derniers développement sur ma vie familiale et ma vie affective. Il me dit qu'il n'a pas peur pour moi... que j'ai toujours su bien tirer l'épingle de mon jeu. 


"Tu n'avais pas un nouvel amant? Le mec avec qui tu es allé à Québec? Et celui avec qui tu allais souper la dernière fois qu'on s'est vu? Il se passe quoi avec lui ?! " que me demande Éric.


" Ahhh... bof..." que je répond en baissant les yeux. 


"Bof quoi?!? " qu'il réplique aussitôt avec un air interrogé 



Et je lui raconte ce qui me torture l'esprit depuis quelques temps. 


"On dirait que je sais un peu trop ce que je veux et ce que je ne veux plus vivre comme relation. On dirait que je vois les hommes venir de très lui dans leurs intentions et je ne me laisse plus embarquer si facilement. Je suis peut-être devenue blasée avec le temps. Tu sais, quand t'es consciente qu'une relation est vouée è l'échec dès le départ, on dirait que je ne me force plus à passer par dessus ce qui me dérange chez quelqu'un.... bref, je suis devenue super réfractaire aux nouvelles personnes qui croisent ma route..."


Ce qui est bien d'Éric, c'est qu'il prend le temps d'analyser les choses avec moi. Malgré son petit côté pervers et cochon, c'est un homme qui se soucie beaucoup de mes états d'âme.

"Ta vie a changé Mariposa. Tu n'es plus dans la même situation qu'avant. Peut-être que le rôle de maîtresse ne te convient plus..... Je dis cela, mais AYE! Ce n'est pas une raison pour me flusher moi aussi! On a une entente toi et moi. Même si un jour tu refais ta vie avec un autre homme, on s'est promis de toujours rester des amants. D'ailleurs, je croyais que c'était pour cette raison que tu n'avais pas retourné mes derniers messages. Je me suis dit: "Ça y est, Mariposa est en amour avec un nouvel homme!" 


Ça m'a fait bien rire. Même si je me tue à lui dire que c'est le seul amant que je ne voudrais jamais perdre, Éric a toujours ce besoin de se faire dire que c'est lui qui est le plus beau, le plus attirant, le meilleur au lit de tous mes amants. Je ne sais pas pourquoi il est comme cela. Pourtant, il le constate bien que personne d'autre que lui est arrivé à être mon amant depuis plus de 4 ans. Il le sait que de tous les mecs qui sont passés sous ma couette, c'est celui avec qui j'ai le plus de fun. J'ai des amants qui aimaient beaucoup plus recevoir que donner point de vu sexuel. C'était notamment le cas de Tristan et je remarque que c'est beaucoup le cas d'Adam aussi. Vous savez, ces hommes qui aiment faire l'étoile dans un lit et qui veulent que la fille s'occupent de leur plaisir. J'ai des amants qui aimaient beaucoup plus donner que recevoir, ne me donnant presque pas la chance de leur procurer du plaisir à ma guise. Guillaume était comme ça et je remarque qu'Antoine est beaucoup de ce type-là aussi. Éric, lui a un bel équilibre à ce niveau là. Et même si je lui dit, il ne semble pas me croire. 


M'enfin.


L'important, c'est ce qu'on vit tous les 2. 



Notre midi express nous a donné le goût de recommencer l'expérience beaucoup plus souvent. Mon amant tombe très bientôt en congé de paternité. On ne sait pas du tout comment on arrivera à accorder nos horaires. Même s'il a plus de temps libre à cause du congé, il aura par contre beaucoup moins d'alibis et d'excuses pour sortir de la maison. 



"On se fait tout de même un petit réveillon coquin comme à chaque année ?!" que me dit Éric. 



"C'est certain!" que le lui dit. 



"Tu me couvres toujours de cadeaux. Je ne sais pas pourquoi tu fais cela mais c'est toujours toi qui arrive à me faire le plus plaisir dans le temps des fêtes. Je sais, ce n'est jamais grand chose mais à part ma blonde, personne m'offre de cadeaux. Même pas mes parents. J'ai encore la bouteille de parfum Diesel , d'il y a 3 ans, le T-Shirt Volcom d'il y a 2 ans et la ceinture Billabong de l'an dernier. À chaque fois que je porte un de ces items, je pense à toi..." 



Et bang! Ces dernières paroles m'ont replongé dans le passé ... Ahhh oui, la fameuse bouteille de parfum Diesel que Tristan m'avait donné pour que je l'offre à Éric.... 
.... Ahhh oui, le fameux T-Shirt Volcom acheté à la même boutique que la chemise offerte à Guillaume ce Noël-là ... Ahhh oui, la fameuse ceinture avec laquelle je lui avait demandé de l'attacher au lit une fois le paquet déballé ....




Ça m'a fait penser à tous ces cadeaux que j'achetais pour mes amants ....




....... et ça m'a fait penser que cette année, si la tendance se maintient, Éric sera probablement le seul homme que j'aurai l'occasion de gâter. 




Gros contraste avec les années précédentes.




........................  Et si cette année, c'est moi qui me gâtais un peu ?! ................................




Parce qu'après tout, en bout de ligne, mon bonheur, c'est moi qui le crée .......



lundi 26 novembre 2012

Midi express avec Éric: Sodomie et complicité

Cette semaine, je pensais à mon beau Éric.  Je lui envoye donc un message texte:

" Aye, c'est bientôt ton anniversaire, la semaine prochaine je crois ..."


Il me répond aussitôt:


" C'était la semaine dernière beauté! ... Tu m'offres ton joli petit corps en cadeau pour te racheter d'avoir oublié ?! ;-) "

Je souris. J'aime toujours les conversations qu'on a via texto. On se raconte toujours des blagues remplis de sous-entendus cochons et j'adore quand il me dit à quel point il s'ennuie de moi. Éric me dit:

"Et si on se faisais un petit diner ensemble? Je suis libre entre midi et 3 heures. Tu peux te libérer?"


Je regarde mon emploi du temps et je réalise que je peux très bien organiser une petite séance coquine à l'hôtel. Je lui donne donc rendez-vous à mon hôtel favori pour mes petites escapades coquines en vitesse: Le Chablis.

On arrive presque au même moment. Éric est un gars qui a toujours été hyper ponctuel. Toujours à la minute près. Arrivés à la chambre, à l'abris des regards, il m'enlace tout de suite passionnément. Il m'embrasse et plonge ses yeux trop bleus dans les miens. Je me sens fondre totalement.

Il me repousse un instant et me dit: "Ça fait des éternités qu'on s'est pas vus Mariposa! C'était à la fin de l'été la dernière fois qu'on s'est vu ! T'avais même pas pu te libérer la dernière fois que je t'ai texté! Ne dis pas que c'est moi qui suis ne jamais capable de venir passer du temps avec toi!!! " Il me souris, et me caresse doucement les cheveux.

On s'assoit un instant sur le canapé de la chambre. Je me jette tout de suite sur lui. On s'embrasse, il m'arrache mon chandail, j'enlève délicatement le sien pour ne pas trop laisser de traces sur son uniforme de travail. Déshabillés à la vitesse de la lumière, nous nous sommes caressés longuement avant de passer au lit.

De tous mes amants, Éric est vraiment celui que je trouve le plus beau et qui a sans contredit le plus beau corps. Comme je l'ai toujours dit, Éric me fais trop penser À "Smith Jarod" l'acteur qui joue le jeune amant de Samantha dans sex and the city . Ils sont trop pareils!! (*Bien sur, je vous ressort encore la fameuse photo trop craquant où il est mannequin pour Absolut Vodka! hihihi!*)




Nous enlevons les couvre lit et nous nous sommes adonnés aux plaisir charnels comme si la terre allait exploser le lendemain matin. Éric était en grande forme, je corps parfait sentais bon le linge propre. Son odeur naturelle me fais toujours chavirer. "J'ai le goût de te sucer" que je lui murmure à l'oreille pendant que je le caresse doucement par dessus son boxer Diesel noirs avec la bande élastique grises avec des strass. J'adore le style... Ses yeux brillent, sa respiration devient de plus en plus saccadée tandis que je le regarde dans les yeux.

J'enlève son boxer et je me mets sa queue dans ma bouche. Je le dévore doucement et je vois son regard devenir de plus en plus pervers. Je le suce de la façon qu'il aime le plus, avec beaucoup de bave, en le masturbant gentiment d'une main et en lui massant les couilles de l'autre. Il se redresse un instant, attrape une condom et se l'enfile. Éric me tourne sur le dos, ramène son bassin d'un coup vers le mien et m'enfile d'une traite sa queue. Je crie instantanément de plaisir tandis qu'il commence avec vigueur ses va et viens en moi. C'est fou comment nos corps s'imbriquent de façon si naturelle. C'est fou comment il me fait facilement jouir... "C'est fou comment t'es mouillée ma belle, ça fait longtemps que tu t'es pas bien fait baiser on dirait?!?". Il est comme cela mon amant. Il aime me dire des choses crues, il aime que je lui dise que c'est lui le meilleur, que je suis son meilleur amant. Que il n'y a aucun homme qui est aussi hot que lui, que c'est pour cette raison que ça fait si longtemps qu'on est amant/maitresse. Et c'est vrai, il a raison. J'adore baiser avec lui.

"Baise-moi comme je l'aime..." -que je lui lance


"Salope!" - qu'il répond.


Il se retire d'un coup, me retourne sur le ventre, me claque solidement un fesse et s'insère à nouveau en moi...

Il me prend violemment en levrette tout en me massant le clito de sa main. Je sens un orgasme puissant monter en moi. Il le sent lui aussi "Tu va jouir ma cochonne, n'est-ce pas?!" Il a peine a terminer sa phrase que mon corps convulse déjà de plaisir, mon sexe se crispe contre le sien. Mes spaces de jouissances sont puissants mais il continue son va-et-viens frénétique en moi, sans aucune retenue. Je le sens insérer un, puis 2 doigts dans mon anus. Ne me laissant aucun répit, je mords l'oreiller appréhendant ce qu'il va m'arriver.... parce que oui, je sais très bien qu'Éric raffole de mon cul et qu'il voudra le prendre dans toute sa splendeur. Il ne se gène aucunement. Je le sens insérer son gland puis son sexe tout entier dans mon derrière. Je hurle comme je n'ai jamais hurlé. Un mélange de plaisir, d'intensité et d'une douleur vive s'empare de moi. Pas une douleur désagréable... non... Une douleur jouissive. Très difficile à expliquer. Éric prend son pied totalement. Moi je crie comme si la fin du monde était devant moi et nous finissons par jouir simultanément. Très rare que j'atteigne l'orgasme de cette façon, mais mon amant arrive toujours à me faire grimper au 7e ciel de cette façon et c'est pas mal le seul qui arrive à le faire. Je m'écroule sur le matelas tandis que je sens toujours sa queue se décharger abondamment par jets puissants que je sentais avec une telle intensité...

J'entend Éric reprendre son souffle... se retire tranquillement de mon anus tout en m'embrassant tranquillement dans le cou. " Tu es divinement trop bonne Mariposa... quel bien tu me fais!!!..." Je souris et je l'embrasse doucement. J'aime l'embrasser. Surtout quand il se laisse faire et qu'il ne joue pas les mâles dominants. Quand il se laisse embrasser et caliner doucement ...

Il se lève. Décide d'aller jeter le condom qui orne encore son sexe à demi-en-érection . Quand il revient dans la pièce, je suis en train de me rhabiller de nouveau. J'attache mon soutiens-gorge et j'avais déjà remis mon slip. Il est dans le cadre de la porte en me souriant. Je le remercie une millième fois pour l'instant magique je que viens de passer. Nous nous assoyons au petit salon, collés ensemble. On se met à discuter de tout et de rien....

" Je veux trop te revoir bientôt Mariposa.... mais ma femme accouche bientôt ..."


Moi: " Elle accouche début Janvier, on a encore un peu de temps ... et tu seras en congé ensuite en plus!!!! "

Lui : " Nahhhhhhhh..... elle va accoucher bientôt. Dans les prochaines semaines ou les prochains jours... elle est déjà dilatée... ça s'en vient beaucoup plus vite qu'on le pense ..."


..................................



Et s'en suite ensuite une conversation à propos de la maternité, des enfants, de l'accouchements, des premières semaines avec le bébé et etc... etc ... etc..... 


Moi et Éric on est des amis/complice et surtout amants depuis tant d'année. On peut se raconter n'importe quoi. Même nos doutes, nos craintes, nos bons coups, nos moins-bons-coups, nos sentiments qu'on éprouve etc.... 

On passe toujours du superbe temps ensemble.


Comme 2 amis/complices et surtouts amants indestructibles....



C'est ce que j'aime de mon amant.




C'est pour cela qu'Éric est mon amant préféré.


On a une relation d'amitié , de complicité , de perversité hors pair .





Il m'aime malgré mon côté un peu fo-folle, mon côté qui s'assume comme une fille déjanté . C'est un des seuls qui m'a connu sous toutes mes facettes. Normal, nous nous connaissons depuis 7, presque 8 ans et nous sommes amants réguliers depuis 4 ans. 


C'est normal que lorsqu'on a besoin de se confier hyper intimement et parfois sur des sujets moins intimes... nous sommes toujours là l'un pour l'autre.







Ouais, je me répète, mais si Éric est là depuis les 4 sexuellement ( ou les 8 amicalement) dernières années . Ce n'est pas pour rien.





Bientôt, dans un prochain billet, j'aimerais vous parler du pourquoi c'est le seul homme qui a fait et qui fait encore partie de ma vie depuis si longtemps ...






 ps: Moi et Éric on se revoit la semaine prochaine . Pas le choix, madame son officielle accouche bientôt ... et on s'est fait des promesses (dont je vous parlerai ultérieurement) lui et moi .


mercredi 21 novembre 2012

Perversité et Complicité: L'amant Parfait

Comme je le disais dans mon dernier billet: Des hommes j'en ai connu d'autres...et pas mal d'autres en plus.


Bien d'autres que mon "officiel" comme dirait "l'autre" ... et bien d'autres que cet "autre" à qui j'ai été bien heureuse de pouvoir faire faire mes adieux...


C'est drôle, parfois j'ai l'impression qu'en dedans des 3-4 dernières années, j'en ai appris plus sur les relations hommes/femmes et sur la sexualité que n'importe quel étudiant en sexologie. Faut croire que l'expérience personnelle nous en apprend beaucoup plus que n'importe quel manuel scolaire, psychologique ou scientifique (et je ne vous parlerai pas de magazines féminins qui aiment nous raconter un peu n'importe quoi...)


Ouais, j'en ai appris beaucoup ces dernières années. Beaucoup plus que je n'aurais jamais cru me l'imaginer. Malgré les embuches et les blessures, je remercie ma destinée pour cette belle leçon de vie que je continue d'expérimenter de jour en jour.


La vie me met toujours des gens extraordinaires, intéressants et stimulants sur mon chemin. Des gens qui me forcent à réfléchir à bien des choses. Des gens qui me forcent malgré moi à changer la personne que je suis .

Maintenant, avec le temps, je sais ce que je veux et ce que je ne veux plus avoir dans ma vie.

Je sais ce qui m'allume, ce qui m'inspire et ce qui me pousse à vouloir toujours en découvrir plus.

La vie fait en sorte que je m'épanouis de jours en jours....

Que je deviens tranquillement mais surement la personne que j'ai toujours souhaité être...




Ouais, comme disais mon dernier billet de blogue: "... j'en ai connu d'autres hommes ... "


Et Dieu merci, j'ai connu cette diversité qui fait en sorte que je comprends beaucoup plus les comportements humains, à commencer par les miens.


Mes amants je les ai tous aimé différemment et pour des raisons différentes.

Eux aussi m'aiment ou m'ont aimé de différentes façons. 


J'ai eu des relations plutôt axées sur le physique et la baise

D'autres ont été plutôt sentimentales et passionnée.


Pour moi, l'amant parfait est un bel équilibre des 2.


Parce qu'entretenir que du physique, ce n'est pas intéressant. 

Entretenir une relation sentimentale et où le physique est plutôt moyen n'est pas plus lfun à vivre non plus....


La relation que j'ai vécue avec Antoine était vraiment splendide. Mais je sentais qu'il tombait de plus en plus amoureux de moi. Le côté sentimental a vraiment pris le dessus avec lui. J'avais beau lui dire qu'il ne fallait pas qu'il s'attache à moi et que j'allais jamais lui être exclusive, il ne voulait pas vraiment y croire. Antoine est du type "lover" et pas du tout un pervers. C'est un homme qui, au lit, est très conventionnel et qui manquait un peu de "drive" . Et moi , bin ça me prend absolument un gars qui performe bien au lit. Je ne pourrais pas avoir une relation à long terme qui implique principalement que de la complicité et de la romance.
Mais ça ne m'empêche pas de beaucoup apprécier Antoine


J'ai ensuite rencontré Adam. Le beau Adam aurait été le genre de mec avec qui j'aurais pu sortir ou j'aurais pu entretenir une relation à long terme. Mais le problème est qu'avec le temps, j'ai bien réalisé qu'on était vraiment très très différents sur bien des choses lui et moi. On a pas du tout les mêmes valeurs, on a pas du tout des mêmes visions de la vie ni les mêmes opinions. Adam est plutôt un homme individualiste, très très centré sur sa carrière et j'ai eu souvent l'impression que je n'étais pas vraiment son type de femme. Beaucoup trop artiste de nature, en peu trop "tête en l'air" , pas assez sérieuse et pas assez fancy pour lui. Bref, plus j'ai appris à connaitre Adam, plus j'ai réalisé qu'on formerait un très mauvais couple. Mais lui aussi, je l'apprécie beaucoup.


J'ai réalisé qu'avec Antoine, je n'ai jamais tenté plus qu'il faut de faire sortir son côté pervers. Après quelques tentatives échouées, j'ai décidé de ne pas agir en petite salope avec lui et de développer plutôt une relation plus cérébrale. Avec Adam, c'est le contraire. Voyant que mon côté spirituel ou cérébral ne l'intéresserait pas plus qu'il le faut, j'ai misé sur mon côté "salope", mon côté femme objet. 


Je sais pertinemment bien que ce sont mes expériences du passé qui font que j'ai cette attitude avec eux. 


Si dans le passé, je me suis sentie flouée par des ex amants ( Je pense précisément à Tristan et à Charles , l'ex Complice #1) qui me prêtaient de fausses intentions en me disant que j'étais cool, intelligente, exceptionnelle (pis toute le kit) alors que c'était juste pour profiter d'une situation et en tirer le maximum d'avantages, je suis maintenant consciente que j'ai peut-être involontairement développer des mécanisme de défense qui font en sorte que je ne m'ouvre plus aussi facilement aux autres. 



Cette semaine, j'ai eu une conversation avec Adam. Et ce qu'il m'a dit m'a fait réaliser des trucs.


Ça m'a beaucoup fait réfléchir. 


Aujourd'hui, j'avais besoin de lui parler. 


De m'exprimer à propos de la personne que je suis. 


J'ai eu une super belle discussion avec lui. Et j'ai été franche et totalement honnête et transparente. 



Ça m'a fait beaucoup de bien.



Je lui ai expliqué pourquoi j'agissais de la sorte avec lui. Pourquoi j'avais autant de difficulté à vouloir lui montrer les aspects de ma personne qui semblaient moins l'intéresser. 



Je crois qu'aujourd'hui il a vu une autre facette de moi. On a mis les choses au clair et je crois qu'il a apprécié la franchise que j'ai eu.



Mon Adam, je le trouve beau, sexy et super intéressant. Même si lui ne se voit pas comme cela... malheureusement, cet amant ne deviendra jamais plus qu'un amant. Tout comme Antoine qui ne sera jamais plus qu'un amant non-plus mais pour une raison complètement opposée à Adam. 




Pour moi l'amant parfait doit avoir un bel équilibre entre le "pervers" et le "lover".



Et ni un, ni l'autre représente la perfection.




Très peu ont réussi à l'atteindre. 



Le seul qui y arrive c'est Éric. Mon beau Éric. 


Ce n'est probablement pas pour rien qu'il est mon amant depuis les 4 dernières années.

Éric est parfait à mes yeux. 


La seule chose c'est qu'on ne se voit pas assez souvent. 4 fois par année, c'est trop peu. Mais on essaye toujours de corriger la situation.



...... Parlant de corriger la situation....




Pour la première fois de ma vie, j'ai oublié son anniversaire. Moi qui croyais que c'étais la semaine prochaine, il m'a confirmé mon erreur et m'a dit que c'était la semaine dernière .... (oupppppsss!)





Pas grave. Je saurai me racheter ..... et il le sait très bien.






........ Parce que demain, on se voit lui et moi ........





Donc, c'est à suivre! :) 





Bonne soirée mes coquins! 



xxxxx





lundi 19 novembre 2012

... et j'ai connu d'autres hommes ...

Des fois, il y a des évènements qui nous font replonger subitement dans le passé. 


2 ans déjà. 


Il y a 2 ans, par une froide soirée de fin Novembre, tu as décidé de me jeter, de te débarrasser de moi comme un vulgaire objet. 


À cette époque, je n'avais pas réalisé que c'est tout ce que j'étais pour toi. 


Un objet. Un jouet. J'étais ta poupée à déshabiller. Ta poupée à manipuler. 


Je t'ai laissé jouer de moi. Je me suis donnée toute entière à toi. Par amour. 


Cet amour que je m'étais tout d'abord refusé de ressentir envers toi, mais ma passion pour toi était trop grande pour être ignorée.


Et un beau jour, par une froide soirée de Novembre, J'ai cessé d'exister pour toi...


2 ans déjà.  



................... et j'ai connu d'autres hommes. 


J'ai aussi connu d'autres déchirures. 


Mais jamais aucune autre n'a été aussi souffrante. 


Parce que j'avais décidé que je ne serais plus l'objet de personne mais bien l'amante désirable que j'ai toujours aspiré à être...


J'ai parfois pensé qu'on aurait pu recommencer à se parler. Mais j'ai vite réalisé que ce serait impossible avec toi. Tu ne m'avais pas apprécié à ma juste valeur et jamais je ne voudrais te redonner la chance de le faire. 



.................... et j'ai connu d'autres hommes.



Guillaume, mon beau Guillaume. Je me souviendrai toujours de ce weekend où il s'était sauvé d'un congrès pour venir passer du temps avec moi dans cette petite chambre de l'hôtel où l'on allait toutes les semaines toi et moi. Je me souviens du soupir de soulagement poussé quand j'ai réalisé qu'ils nous avaient donné une suite qu'on avait jamais eu ensemble. 


J'ai réalisé que malgré la déchirure, il me fallait continuer à l'aimer lui... de tout mon petit coeur déjà émietté....






Guillaume, mon beau Guillaume. Tout a été si différent avec lui. Enfin je ne me sentais plus objet. Je ne me sentais plus jouet. Je n'étais pas sa poupée à déshabiller. 


Guillaume, mon beau Guillaume. Il me faisait sentir femme. Il me faisait sentir désirable. Tout était si différent. Déstabilisant, contrastant, mais si réconfortant....




J'ai vécu une autre déchirure ......




.................................... et j'ai connu d'autres hommes. 




J'ai recommencé à jouer les objets. J'ai recommencé à être un jouet. J'ai recommencé à faire la poupée à Déshabiller.



Comme si je ne voulais plus que mon coeur souffre par amour pour un autre homme seulement de passage dans ma vie ....



Je me suis ennuyé de lui comme je me suis ennuyé de toi aussi. 



La seule différence était que pendant tous ces mois de séparation, je n'avais qu'une envie:

 Le revoir, le toucher, entendre sa voix, plonger mon regard dans le sien. 



Je savais qu'il fallait laisser du temps passer. Qu'il fallait laisser la poussière retomber. 




Et dernièrement, j'ai réalisé que je n'avais plus aucune souffrance dans mon coeur. Plus aucune émotion qui remontait en moi.







J'ai écrit à Guillaume. 




Il m'a répondu.







Nous avons repris contact. 






Ce que je ressent en moi est un peu indescriptible, mais tout ce que je peux dire c'est que je me sens bien.



Incroyablement bien.






........................................ et j'ai connu d'autres hommes .............





Parce que malgré tout, j'ai besoin de continuer mon chemin. 



Mais au moins, Guillaume ne sera jamais trop loin. Je sais qu'il sera là pour moi en toute circonstance. Et de savoir cela me fais le plus grand des biens. 





Pour ma part, je te dis Adieu et je suis très contente que tu sois complètement disparu....









mardi 13 novembre 2012

Chanson inspiration du jour: Une femme avec toi...

Parce que la musique vient toujours me chercher. 

Parce que la musique fait partie intégrale de ma vie. 

Parce que la musique m'enchante, me transporte , me chavire...

Parce que je pourrais jamais vivre sans...



Aujourd'hui, je dédie cette chanson à tous les hommes qui font ou qui ont fait partie de ma vie


Car sans eux, je ne me sentirais pas aussi femme ...


Je vous ai tous aimés d'une façon particulière...





C'était la chanson inspiration du jour.


C'est d'ailleurs une artiste photographe que j'admire énormément qui m'a rappelé cette chanson ...

Merci Julie pour l'inspiration ! ;-)



Bonne fin de journée! :)

Mariposa en vrac: CyberSex en trio et chronique sexe: La madone et la putain

Salut les coquins!


Je passe rapidement par ici pour vous dire que je vais bien. J'ai passé un superbe weekend où j'ai eu la chance de faire la connaissance d'un homme vraiment fabuleux. Je vous raconterai plus en détails dans un prochain billet.


La semaine passé, mon beau Adam m'envoie un message : "Viens me rejoindre sur le clavardage avec Jade... j'ai envie de me masturber en peu en votre compagnie"

Ahhh qu'il est coquin mon amant! J'ai bien aimé débuter ma journée de cette façon. 


Je m'ennuie d'Adam. Ça fait longtemps qu'on ne s'est pas vu. On est tellement submergé par le travail tous les 2 qu'il est très difficile d'accorder nos horaires. J'ai vraiment hâte à notre prochaine rencontre.

En attendant, vous pouvez lire le récit à propos de notre séance de cybersexe sur le blogue de Mamz'elle J


Dernièrement, j'ai fait une petite chronique Sexe avec Mike Tremblay sur son émission du Super Matozoïde. Le sujet était le syndrôme de la Madone et de la Putain chez les hommes. 

Je vous invite à l'écouter.


À bientôt les coquins!

Je vous love tous!


xxxxx

samedi 10 novembre 2012

Vidéo inspiration pour le beau Adam

J'aime lorsque Adam et moi avons l'occasion de nous masturber simultanément via Skype. J'aime bien le regarder faire. C'est probablement mon petit côté voyeur. J'aime le voir caresser son membre bien dur pendant plusieurs minutes.

Pendant ce temps, je m'amuse à le teaser tranquillement. Je lui dit ce que j'aimerais lui faire si j'étais en sa présence, on s'échange des liens de vidéos pornos qui nous inspirent.

Dernièrement, j'ai partagé ce vidéo avec lui.

Adam étant un grand amateur de fellation et étant aussi très très très excité de voir 2 femmes ensemble (encore plus depuis que j'ai réalisé son fantasme) , je lui ai déniché un petit film qu'il a beaucoup apprécié.


J'adore les vidéos X-Art. Ils sont beau, bien réalisés et surtout très inspirants.

Je partage donc ce petit video qui l'a bien allumé ....


À quand notre prochaine nuit en trio ?!



Très bientôt.... Je le souhaite! ;-)


En tout cas, je suis en train de lui préparer une autre petite soirée coquine de ce type. J'ai hâte !




X-Art - My Best Friend's Boyfriend powered by YouPorn.