Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

jeudi 23 mai 2013

Comme si c'était la dernière fois

Qu'on se le dise, les relations adultères ou de type amant/maitresse sont temporaires. 

Elles ne sont pas faites pour s'étendre sur du très très long terme. 

Oui, il existe des relations qui durent dans le temps. J'ai entendu des histoires ayant duré des années. Moi-même, je vis une relation illégitime avec mon beau Éric depuis presque 5ans maintenant. 


Wow. 5ans. Tout de même! Je n'ai pas vu le temps passer. J'ai encore l'impression que c'était hier qu'on flirtait innocemment entre 2 set d'exercices au gym. Je pense que je me souviendrai toute ma vie de cette première nuit de Juillet passé ensemble à son petit condo de l'époque. Cette fois où j'en avais eu marre de la pluie et des moustiques en camping avec mon mari et les enfants et que j'avais quitté les grandes forets du nord du Québec pour retourner en ville et accepter l'invitation de mon beau blond à boire du vin et écouter de la musique. Même à l'époque, je me souviens de m'être dit "Profites du moment Mariposa, c'est peut-être la première et dernière fois que tu as l'occasion de te taper ton fantasme sur 2 pattes. Les occasions de pouvoir passer une autre soirée en sa compagnie ne sont vraiment pas garanties..."


Je me souviens ce soir là m'être donnée entièrement. Totalement et complètement. 

Comme si cette première fois allait être la dernière. 


Elle ne le fut pas. Dieu merci. J'ai eu l'occasion de revoir mon amant favori encore et encore à travers les années. 

On ne se voit pas aussi souvent qu'on le désirerait. On trouve toujours que de se voir une fois par 2-3 mois, c'est pas assez... mais bon. Est-ce cela qui fait en sorte que la relation dure en terme de temps? Je ne sais pas. J'en sais rien, mais chose sure on s'est jamais lassé de se voir lui et moi. Et même qu'il essaye toujours de me faire jurer que ça va toujours continuer lui et moi... Même si un jour je décide de refaire ma vie. 


Je pensais à cela cette semaine. Je réfléchissais et je réalisais que depuis Guillaume, que j'ai arrêté de voir depuis plus d'un an et demi ou presque maintenant, à part Éric, je n'ai pas eu d'autres amants avec qui j'ai entretenu des relations intenses et surtout durable. Je pense à Antoine, je pense à Adam et maintenant à Étienne. Toujours des facteurs incontrôlables qui ont fait en sorte que ça n'a pas vraiment fonctionné. Même si je les appréciais beaucoup. 


Mais c'est ça les risque du métiers comme on dit. Sachant très bien que ces relations éphémères finissent toujours d'une façon ou d'une autre par se terminer, je sais pertinemment bien que je risque de sortir un peu triste ou écorchée de chacune de ces histoires. Mais c'est ça la "game" et j'ai décidé de toutes les vivres à fond. Au final, j'ai accumulé beaucoup plus de bonheur et de bons moments que de malheur et de déchirures. 


La vie des personnes infidèles comporte son lot de risques de la sorte. Faut juste  être prêt à les assumer. Moi je dis que la seconde où tu as un doute ou une moindre peur, il ne faut pas prendre de risque et s'avancer dans rien. 


Par là, je veux dire: j'en ai reçu des lettres et des témoignages de gens qui ne savaient pas trop s'ils devaient ou non s'engager dans ce genre de relation. Moi j'ai toujours répondu qu'il faut être à l'aise totalement ou ne pas s'engager du tout. Parce qu'il ne faut pas oublier qu'un malheur peut arriver vite du côté des gens mariés et qu'il faut vouloir assumer que tout un jour pourrait s'écrouler autour de vous.

Il suffit d'une inattention. Que votre fiston tombe sur un message texte d'une belle qui vous texte des trucs cochons à votre cellulaire ou que Madame l'officielle remarque soudainement des condoms dans vos poches alors que ça fait des années que vous n'en portez plus ensemble, il faut se le dire: Parfois il y a des histoires qui finissent de façon plutôt moche. 


Mais il faut être prêt à les vivre quand même. 


Oui, parfois j'ai été déçu ou parfois j'ai eu de la peine ...

Mais chaque instants vécus en valait la chandelle. 


Big Time!


C'est vrai qu'ils ont été de plus en plus merveilleux avec le temps. Toujours de plus en plus beaux et gentleman. J'ai été vraiment chanceuse là dessus. 

Parfois j'aurais aimé que ça marche. Mais en gros, j'ai gardé contact avec chacun d'eux et ils viennent tous me jaser une fois de temps en temps. 

J'ai gardé de bons amis. aussi. Je pense à Charles, mon complice# 1 de Québec de qui je ne parle pas sur ce blogue parce que je le considère comme un de mes meilleurs amis de gars. On se reparle depuis plusieurs mois et il a toujours des bons mots pour moi, des liens sexy ou porno à me refiler ou quelque chose pour me faire rire. Ce gars-là est un amour. 


Il y a Étienne aussi. On a continué de se parler. On s'est même revu pour toute une soirée et un bout de nuit. Et j'aime cette relation d'amitié et de proximité que je ne qualifierais pas "d'amant-maitresse". Un "buddy" , un "Friend with benefits" comme disent les anglos.


Étienne, c'est un gars extra. J'aurais bien aimé en partager plus avec lui malgré le fait que je ne pense pas que ça aurait pu déboucher à autre chose que du bon temps et de la bonne baise. Parce qu'on s'entend que tripper avec un jeune homme de ce style, ça peut pas mener à autre chose même si j'ai souvent vu le contraire. Mais c'est lfun. Il fait partie de ma vie quotidienne de façon juste parfaite. 


Complice. 


Et quand je l'ai vu , j'ai décidé de passer du temps en sa compagnie comme si c'était la toute dernière fois qu'on se voyait....

.... Parce qu'après tout, la vie ne me le dira pas si c'est la dernière fois qu'on se verra... Du n'importe quoi peut arriver. 

.....



comme dans l'expression: "c'est VRAIMENT n'importe quoi ...."

Ouain.

C'est ça. ......





Bisous les coquins

xxx

Mariposa

xxx



À ma copine qui m'a écrit cette semaine. Tu va te reconnaitre. J'aimerais te dire que tout va bien aller. Je sais que c'est vraiment angoissant et poignant de savoir qu'il y a des risques que tu ne revois plus ton amant, du moins pour un bout parce qu'il s'est fait attrapé par sa femme avec des messages compromettants que vous vous étiez échangés. C'est une période difficile. Il a probablement énormément de chagrin lui-même et surtout une confiance à rebâtir au sein de sa famille et de son amoureuse. Le temps fait bien les choses. Généralement. Peut-être que c'est la fin d'une histoire, peut-être que non. C'est difficile à dire, mais au moins il a su minimiser les dégats et bien parler à sa conjointe. Je t'écris cela ici parce que comme je le disais plus haut, les déchirures font toujours un peu partie de ce mode de vie. Il faut apprendre a bien vivre avec le fait que ça ne durera jamais éternellement et être en paix avec ces décisions-là. La vie de maitresse comporte son lot de belles choses, mais aussi ses risques et ses déception. Been there, done that! J'ai bien hâte d'aller prendre un verre avec toi , on est vraiment du! xx bisous xx

Take care xx

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Avec mon amant,cela fait 7ans qu on se voit !!! (comme toi je me dis que le temps passe vite) mais pas régulièrement non plus, parfois on se voit pas pendant deux, trois, quatre, cinq mois et malgré ca on reste toujours en contact, tous les jours par mail. Donc je pense que ca peut durer tres longtemps, c est moins passionnelle qu au début certes mais on peut pas etre loin l un de l autre, un attachement tres fort

c est mon bel amant adoré, je l adore et je voudrais que ca dure encore et encore

je t aembrasse jolie papillon

Kay a dit…

Bonjour, Mariposa
Ce que tu écris là, mon amant me l'a dit souvent : "profite de ce moment, parce que les choses ne resteront pas éternellement ainsi : notre relation n'est pas faite pour durer, elle aura forcément une fin."
Mais moi, depuis le début, je lui dis le contraire : Que ce que je désire plus que tout au monde, c'est que l'on reste amants jusqu'à ce que la mort nous sépare... Je sais que ce n'est pas très réaliste, mais je ne vois vraiment pas comment ça peut se terminer autrement. Il est l'homme que j'attendais, celui qui me fait vibrer sexuellement comme aucun autre homme ne l'a jamais fait, mais il est aussi mon complice, mon âme sœur; il me soutient dans les moments difficiles, on passe beaucoup de temps ensemble, on est intellectuellement en phase, on a le même sens de l'humour décapant, et après plus de quatre ans de relation, on rit toujours autant lorsqu'on est ensemble. On partage beaucoup de choses : le sport, la chant, la musique, le plaisir de la cuisine fine...
Je me souviens précisément du jour où je lui ai dit que j'avais envie que ça dure éternellement... Ce jour - là, il m'a dit qu'après tout, j'avais peut - être raison, que l'on pouvait très bien envisager que cela continue longtemps, et peut - être que dans un an, deux ans, quatre ans, cinq ans, dix ans, vingt ans, on serait toujours amants... Nul ne peut savoir ce que l'avenir nous réserve.
Ce jour - là, j'ai repris confiance, et je me suis dit que j'arriverais peut - être à faire durer notre relation bien plus longtemps qu'il ne le pensait au départ...
Pourquoi ne pourrait - on pas garder un amant aussi longtemps qu'un ami ?

futur infidel a dit…

Voilà un autre post fort intéressant... Moi qui suis à mes premières infidélités, j'apprend, je découvre, je profites, j'apprécie, mais je me questionne en même temps, je doute, j'ai parfois un peu le vertige, mais je vie...

Quoiqu'il en soit il est intéressant de voir comment tu le vies, j'aimerais bien échanger un jour et t'avoir comme mentor pour apprendre à tout gérer aussi bien que toi

Futurinfidel xxx

rikique a dit…

après plus de 20 ans sans la voir ni avoir aucun contact avec elle, nous nous sommes retrouvés par "hasard" grâce à FB... puis nous nous sommes revus, ce fut comme au premier jour, comme si nous ne nous étions pas vus pendant quelques jours...cela fait déjà 3 ans maintenant que nous nous voyons, hélas trop peu, 1 ou 2 fois par mois...la distance, nos conjoints et enfants respectifs, nos activités professionnelles ne nous permettent pas de se voir plus souvent...par courriel, les messages sont plus que quotidiens, certains très chauds

Irina a dit…

L'adultère, j'ai essayé 1 fois et j'en ai terriblement souffert. Il faut être sacrément préparé et solide dans sa tête pour accepter que tout puisse s'arrêter du jour au lendemain.
J'en suis encore traumatisée.

Iron woman a dit…

J'avais bien lu ce post, lu et relu en me disant que quand ça arriverait au moins j'en aurais profité!
Hier soir je l'ai senti, c'était je pense la dernière fois. Aucune tristesse juste une folle nuit et un petit matin délicieux. Bon mais les papillons ne sont plus là...
Je suis déjà à autre chose, merci Mariposa car pas sûre que j'aurais su déceler cet instant sans votre écrit. Il fallait juste y penser.
Biz