Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

lundi 15 juillet 2013

Journée spa, foodtruck et Chablis ...

La semaine dernière, j'ai eu la chance de passer toute une journée en compagnie de Laurent, cet ingénieur fin trentaine de la rive-nord de Montréal. J'étais en congé et lui a quitté la maison ce matin-là prétextant à sa femme avoir des rendez-vous d'affaire en ville toute le journée. Nous nous sommes retrouvés au restaurant Le Cartet dans le Vieux-Montréal tôt le matin. Laurent était arrivé avant moi. Il m'attendait tout souriant, avec son bol de chocolat chaud entre les mains. Il se lève et m'embrasse poliment. Nous avons pris le petit déjeuner ensemble et nous nous sommes ensuite dirigé vers le spa.

Ça faisait quelques fois que je parlais du spa à Laurent. Lui-même étant amateur, il me parlait parfois des endroits qu'il avait déjà fréquenté et on s'était dit qu'un bon jour on s'organiserait une sortie ensemble.

Après avoir pris nos 2 noms, la préposée nous remet nos peignoirs et le bracelet qui verrouille le casier. J'enfile mon maillot de bain turquoise et je vais rejoindre mon nouvel amant dehors près d'un des bains tourbillons. J'enlève mon peignoir pour me dévoiler un peu plus et profiter des rayons du soleil pour parfaire mon teint. Il me regarde subtilement, me souris encore et vient s'installer sur une chaise qu'on colle ensemble pour pouvoir mieux se rapprocher. La vue est magnifique. Je réalise que comme journée en compagnie d'un amant, on peut difficilement faire mieux. Ça me rappelle mes escapades d'une journée au chalet en compagnie de Guillaume ou cette nuit passée au chalet avec mon beau Étienne.

On a eu l'occasion de se coller dans le spa. Au sauna. Sur les chaises. On faisait ça hyper discrètement, ce qui ajoutait à mon excitation palpable.

On a eu le temps de parler de plein de trucs. J'en ai appris plus sur lui, sur sa famille, la relation qu'il a avec sa femme. Les ententes qu'ils se sont fait pour avoir droit à des soirées "entre chums" comme il les appelle et qui lui donne droit de sortir seul et pouvoir aller rejoindre une éventuelle maitresse. Pour lui, c'est assez facile de sortir le soir et ça fait des années qu'il peut sortir ainsi. Il en a juste peut-être pas souvent profité... mais j'ai l'impression que de plus en plus, il aura des "envies" de sortir un peu plus de la maisons... hihihihi!

Ouais, en effet. Je me souviens d'une conversation qu'on a eu et qu'il me disait que ça fait des années que c'est plutôt moyen au lit avec sa femme. Que ça fait des années qu'elle ne le suce plus et qu'ils font l'amour pas plus qu'une seule fois par semaine. Il l'aime sa femme, ça parait énormément. Mais à travers ce qu'il me disait, je reconnaissais cette envie qu'a possédé chacun de mes amants de vouloir pimenter un peu sa vie. C'est normal après les années, quand on est en couple depuis longtemps, qu'on ait moins souvent envie ou qu'on trouve le sexe un peu plus monotone parce qu'on connait par coeur notre partenaire. Un couple qui ne pimente pas vraiment sa vie au lit finit par se lasser un peu plus. Et bien souvent, quand on arrive pas à recrinquer la machine, c'est souvent là qu'on se dit que le gazon serait peut-être un peu plus vert ailleurs. On est curieux. On se demande qu'elle est notre potentiel de séduction et plein de trucs du genre. Lorsqu'il y a étincelle, c'est difficile de ne pas être flatté par l'intérêt nous apporte l'autre personne.


Après avoir passé de longues heures au spa avec la température grimpante de nos corps, on a eu le goût d'aller dans un endroit plus intime disons. Après avoir mangé à un foodtruck sur Square Victoria, nous avons pris la voiture de Laurent pour nous retrouver au Chablis, dans une chambre qui m'était familière. Étant donnée qu'on avait presque plus de temps ensemble et qu'on devait chacun de notre côté aller chercher les enfants au camp de jour, nous avons pris une chambre toute simple. Avec un grand miroir et une douche à multi-jets géante.

On s'est installé sur le lit et on s'est tout de suite embrassé. Les vêtements se sont vites retrouvés au sol et je lui disais à l'oreille que j'avais envie de lui maintenant. Tout de suite. J'avais pas le goût de préliminaires ou rien de ce genre. J'avais juste le goût de sentir sa queue profondément en moi. Sans attendre.

Et on a baisé. Je me souviens de son corps sur moi, de nos sillouhettes imbriquées dans le reflet du miroir. Sa respiration qui traduisait son plaisir. L'Orgasme puissant que j'ai eu....
J'ai passé un excellent moment en sa compagnie.

Prochaine fois, on se fait une autre sortie du style...


J'ai déjà hâte.

Aucun commentaire: