Avertissement:

Ce blog est pour un auditoire averti seulement:
Pour ceux qui seraient de fins linguistes ou des amoureux du français, c'est avec regret que je vous déconseille de me suivre. Dyslexie et paresse oblige. Le nombre d'erreurs et d'anglicismes vous donneront des palpitations qui pourraient nuire à votre santé. Je tiens à vous en avertir.

mardi 24 janvier 2017

Mieux seul que mal accompagné ...

On avait trop envie de se voir. On était dû! On s'était vu cet été. Une journée de congé qu'on avait en commun. Nous sommes tous les 2 en congé à tous les vendredis. Depuis au moins un an, nous avons décidé de synchroniser nos journées de congé en semaine pour ainsi pouvoir avoir l'occasion de se voir plus souvent en toute intimité. C'est vrai qu'on ne se donne pas autant d'occasions de se voir qu'on le voudrait réellement, mais chaque rencontre que j'ai avec mon amant favori est toujours spécial et unique. Je crois que le lien qui nous unis Éric et moi est vraiment particulier.

On s'est donc fixé un rendez-vous un vendredi. Notre journée idéale. La femme d'Éric travaille, son petit est à la garderie pour la journée, nous avons donc une bonne partie de la journée à notre disposition.

Eric: " Je serai disponible vers 11h . Jusqu'à environ 16h. Ça te va? Tu aurais envie de quoi? "

 J'avais envie de nous gâter un peu. Question d'un peu épicer notre rencontre,,,

Moi: "Viens me rejoindre au Chablis Cadillac à 11h pile, je te texterai le numéro de la chambre !! "


Eric: " Ouuuuhhh là !! Madame se sent riche?! C'est pour quelle occasion? hahaha!!! "


Moi: " Parce que j'en ai trop envie. Parce que ça fait longtemps qu'on s'est pas tapé un trip à l'hôtel ensemble. Parce que je suis trop horny. Parce que c'était ça ... sinon je t'invitais au spa , parce que j'ai besoin d'un long massage ,,,, mais on ne pourrais pas baiser ensemble au spa !!! Apporte des condoms et du lubrifiant en masse!  ;-) xxx À plus ! xxxx "

Éric: " Hummmmm ! J'ai tellement hâte de te voir baby!! À plus!!  xx "


J'avais le grand sourire aux lèvres pendant qu'on se textait. J'arrivais très mal à contenir ma joie et mon excitation devant mes collègues de travail . L'une d'elles m'observait pendant déjà un petit moment pendant ma conversation texto avec mon amant car elle me lança: " Ouain!!! La Mariposa à l'air de préparer un mauvais coup!! Regarde-toi la face, petite coquine! À qui tu parlais comme ça? "


Moi: " Tu te souviens d'Éric, le gars que je vois une fois de temps en temps depuis plusieurs années .... "

Collègue: "Ahhh oui, le mec qui est déjà en couple??! ... Non mais quel salaud ce type! Franchement, ça me dégoute, un mec qui trompe sa femme comme ça depuis plusieurs années... sans aucune honte! Je sais pas comment il fait pour regarder sa blonde dans les yeux !! Ça m'écoeure tellement !! "



Bon, bon bon , je n'ai pas vraiment de collègues de travail super ouverts d'esprit à ce sujet là. Peut-être Rick, mon collègue de travail homosexuel qui tient à connaitre en détail toutes mes histoires de baises et surtout savoir comment mes amants se débrouillent au lit ou s'ils ont une grosse queue. Par contre, tous mes collègues respectent le fait que je fréquentent des hommes mariés. J'ai fini par leur faire réaliser que je n'étais pas une briseuse de couple et que jamais je ne tentais de faire éclater une union. Ces hommes viennent à prime abord vers moi, ce n'est pas moi qui ai sollicité l'adultère.


Pour en revenir à notre histoire principale :


On s'est donc retrouvé dans les stationnements de l'Hôtel Le Chablis vers 11h tapant . Il faisait soleil. Je suis arrivée un peu d'avance question de réserver la chambre parce que je tenais absolument à la régler moi-même. J'avais le goût de nous payer un peu de confort et de luxe. J'ai opté pour une chambre avec un très grand bain à remous et lit king. On entre dans la chambre qui est au sous-sol d'un des pavillons de l'hôtel et j'ai une impression en marchant dans le corridor que j'ai dû déjà avoir eu la chambre qu'on m'avait assigné. J'ai vite une pensée pour Guillaume mon ancien amant. C'est en ouvrant la porte de notre petit lieu clos, après y avoir glissé la carte que je réalise que la chambre a complètement été rénovée. Je me suis exclamée quand j'ai vu le décor. Après la chambre "À la Mariposa" (j'en ai déjà parlé dans le passé) il y a maintenant la chambre "À la Marilyne" . Comme le nom de ma meilleure amie (J'en ai déjà parlé dans le passé (aussi!)) . On s'installe confortablement . J'ouvre la tv et la mets sur "mute" . J'hésite entre mettre un film de cul ou le canal de nouvelles (ouain, opposé comme ça, mes choix télévisuels!)

Il fait le tour de la chambre. On rigole en se souvenant d'une fois où l'on avait trouvé un string sale accroché en arrière de la porte des toilettes (yeurk!) Ça n'a pas pris 5 minutes qu'on était déjà nus, sur le lit, à s'embrasser torridement. Éric m'arrache littéralement les vêtements de sur le corps et ses mains baladeuses rejoignent vite mon entre-jambes.  D'un "move" digne d'un ninja, il me retourne sur le ventre et enfonce un de ses doigts dans mon anus. Je crispe sur le coup de l'étonnement pendant que je l'entend marmonner: "Tu va y goûter ma belle, j'ai trop envie de te défoncer le cul en ce moment!" Sans que j'aie le temps de répliquer quoi que ce soit, Mon amant me chevauche déjà en m'enfonçant la queue entre les fesses. Je pousse un cri de douleur et d'extase simultané. Il commence son va-et-viens pendant que je mords dans l'oreiller. Perso, j'avais pas trop envie de commencer par du sexe anal, mais l'entendre prendre son pied à ce point m'excitait trop.

On a baisé comme ça, dans toutes les positions possibles. J'avais rarement vu Éric dans cet état de fougue. Il avait presque l'air en transe. Il s'est déchargé sur mes seins dans une grande jouissance très sonore. On s'est ensuite collés et câlinés pendant plusieurs longues minutes.

On a passé un long moment dans le bain ensuite. Parlant de tout et de rien. Mais surtout de sa relation avec sa femme: " Ça fait 4mois qu'on a pas baisé!!"

OUFF! 4 mois?! My god! Même étant célibataire, je ne pourrais pas accepter une si longue abstinence. 

"Pourquoi tu restes avec elle si tu ne l'aimes plus?" 
Oui, j'ai osé lui poser franchement la question.


" Parce que je ne supporterais pas de ne pas voir mon fils à tous les jours . Je reste que pour lui ..."

J'ai trouvé cette affirmation d'une tristesse infinie. Vraiment, j'avais de la peine pour mon bel amant. De constater qu'il n'est plus du tout heureux et qu'il refuse de vivre comme il en a envie profondément m'a fait réalisé que jamais je n'aurais été capable de sacrifier mon bonheur en pensant que je le fais pour le bien de l'enfant. Parce que je sais pertinemment bien que c'est pas du tout sain ni profitable pour le petit. Je sais très bien qu'un enfant est beaucoup plus épanoui de voir ses parents heureux séparément que malheureux ensemble. Mais bon, Éric a fait ses choix et je les respecte. 

Pour l'instant, je ne peux que penser que c'est moi qui arrive à lui donner de petits instants de bonheur et de pur plaisirs charnels. Je sais que ça lui fait du bien de sortir de chez lui et venir passer du temps avec moi. J'essaye de le rendre heureux comme je peux, en le faisant sortir de sa routine ... et de le faire jouir au passage.

Peut-être qu'un jour Éric fera comme moi, et prendra la décision d'être heureux avant tout. Peut-être qu'il réalisera que vaut mieux être seul (avec quand même du bon sex à portée de main) ... que mal accompagné !


Aucun commentaire: